Vous devez être inscrits pour utiliser les forums d'armenews.com

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Tout message posté sur ce forum engage la responsabilité civile et pénale de son auteur. Les messages racistes, homophobes, etc... sont donc interdits !

#1 21-02-2009 11:59:59

JP
@rmenaute
Réputation :   74 

Excusez-nous, c'est encore nous ...

Il faut maintenant le dialogue, telle serait la conclusion. Comme s?il n?existait déjà pas, si ténu soit-il ? Je parle des échanges solides, quotidiens, qui existent quelque part, comme en Turquie, par exemple. N?en voit-on pas les difficultés et leurs causes ? Alors, que cesse ce vouloir faire croire au monde que la diaspora serait hostile à tout dialogue. Elle qui rêve en secret de retourner vivre en toute quiétude, ne serait-ce qu?un instant, là même où vécurent les grands parents. Nous sommes tous encore des Anatoliens par sentiments autant que par culture n?en déplaise à certains.  Rien n?est plus faux que de nous déclarer hostiles de principe à tout dialogue qui soit. Tout cela  procède en fait de l?intoxication turque habituelle envers une diaspora insaisissable qui n?en finirait pas d?exister qu?avec pour seul but de culpabiliser un état qui ne le mériterait pas. Il n?est pourtant pas une semaine sans que la Turquie se trahisse elle-même. La dernière en date étant le fameux DVD diffusé dans les écoles, lieux privilégiés choisis par l?état pour dresser les futurs citoyens les uns contre les autres. Encore une bévue qui sera difficile à justifier au niveau européen.

Aujourd?hui, le véritable problème de la Turquie est moins une poignée d?Arméniens dispersée au vent de l?histoire qu?elle-même empêtrée dans ses idéologies contradictoires. Qu?y pouvons- nous ? Pas grand-chose en vérité, si ce n?est d?exprimer au monde nos réactions émotives ou rationnelles, vraies ou fausses. Comme tout cela dérange. Ah ! si nous pouvions disparaitre une énième fois pour tout.

Dans le rétablissement des relations diplomatiques avec l?Arménie, indispensable au développement de l?est anatolien (mais cela reste à prouver), la frange turque anti arménienne ne peut maintenir son idéologie d?exclusion qu?en s?en prenant principalement à la diaspora qui osa un jour se dresser contre elle. C?est bien mal jouer l?avenir. Comment peut-on espérer au niveau d?un pays faire glisser l?idéologie anti arménienne pour en charger négativement et strictement l?arménien diasporique ? En changeant de propagande au niveau des écoles ? En rédigeant autant de communiqués fallacieux que stupides comme nous le donnent à voir ces jours-ci les sites négationnistes ? Allons, tout cela n?est que peine perdue.

Et ici, maintenant, on note avec regret la discrétion de la diaspora turque vivant en France qui, de par sa position de recul, serait pourtant bien placée pour critiquer les stupidités regrettables de ces derniers temps pour avancer enfin autrement ensemble. Mais non, rien ne se fait entendre, ou alors si faiblement, pas plus d?ailleurs qu?une esquisse de dialogue entre Français d?origine Anatolienne, afin de mettre à plat la distance qui sépare, immense en apparence, si mince en vérité. Alors, pourquoi les Français d?origine tuque sont-ils si peut actifs envers un nationalisme débridé jusqu?au pathos ? Faut-il croire, comme le demande haute et fort  Ankara, qu?il forme à jamais un réseau entièrement au service d?un pays qui n?est pourtant plus le leur ? Je leur pose la question de savoir s?ils songent eux aussi pousser un jour à la roue pour sortir de l?ornière ?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© Nouvelles d'Arménie Magazine / www.armenews.com -