Vous devez être inscrits pour utiliser les forums d'armenews.com

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Tout message posté sur ce forum engage la responsabilité civile et pénale de son auteur. Les messages racistes, homophobes, etc... sont donc interdits !

#26 24-01-2019 09:24:28

Adic2010
@rmenaute

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

Pascal Nicolaides a écrit:

C'est exact ! Je ne comprends rien !Adoc est le seul qui comprenne,le seul qui détient seul la vérité ...Oui O grand puits de science,excusez-moi d'exister et d'avoir des opinions dissidentes de celles de Votre Majesté !

Mes Palmes Académiques vous seraient-elles restées en travers de la gorge ? Seriez-vous jaloux ?Moi au moins j'ai été utile à l'Education Nationale ! Quant à vous vous ne vous illustrez ,si je puis dire,que sur ce forum grâce auquel vous pouvez trouver une audience...relative vu le nombre peu élevé de réponses à vos "floads"délirants

Par pitié O grand chercheur ne perdez pas votre temps si précieux à me répondre ! Continuez votre noble tâche nous vous en supplions.
Comment  ferions-nous sans vous ???

PS. Moi c'est quand j'ouvre ce forum que j'entends une cloche !

Au-delà de

- la réaction en distorsions caractérisées et banalisées qu'exprime l'internaute PN à son habitude

- en syndrome avec son comportemental phobiaco-phobique allant dans tous les sens

- ne supportant pas l'idée qu'il puisse se tromper historiquement à cause de son islamophobie,

continuons cependant à travailler sur les textes en osmanli à l'époque de l'Empire ottoman -en particulier autour du GDA1915.


Cette coupure de presse ci-dessous est en ce sens (très) intéressante et explicite : LE TEMPS, 16 septembre 1915, Paris, Les Arméniens en Turquie; Un croiseur français ramène des Arméniens; L'intervention du pape à Constantinople. Le 1er paragraphe mérite d'être trancrit :

On annonce de Bucarest que le journal Tanine affirme que la Turquie ne sera en sureté que lorsque tous les Arméniens seront exterminés ou auront été obligés à se convertir à l'islamisme.
Le Tanine est  l'organe du gouvernement jeune-turc.


- DIRECTEMENT SUR GALLICA / Page.2 En haut de la 2ème colonne de gauche. Il y a à trouver des éléments historiographiques sur le 'TANINE'.(?)

Pour le moment, je n'ai que trouvé ce www de Google.Books : The Awakening of Turkey, By Edward Knight, London 1909

RECHERCHES À POURSUIVRE SUR LE 'TANNIN'. Nil.

http://greenstone.flib.sci.am/gsdl/collect/GENOCIDE100/index/assoc/HASH8a55/53eb6a22.dir/282p22.pdf

#4755

Dernière modification par Adic2010 (24-01-2019 09:29:48)


http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/turquie.JPG RUBRIQUE #85 . ANKARA~DIYANET~COJEP~PEJ ottomanisant-kémalisant L'ISLAM DE FRANCE ??

PENSONS À L'INFORMATION ARMÉNO-HISTORICO-CULTURELLE FRANCO-CITOYENNE FACE AUX RÉSEAUX TURCO-NÉGATIONNISTES EN FRANCE.

En ligne

 

#27 24-01-2019 09:35:39

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

Toujours le même son ...de cloche ! L 'islamophile militant Agopoff ne mérite pas que j'use mon clavier  à lui répondre.
Cette propagande pro islam permanente sur un site arménien est totalement déplacée et insupportable.

Attention Agopoff ne continuez pas  vos accusations d' islamophobie à mon endroit vous pourriez le regretter... même à Berlin !

Hors ligne

 

#28 24-01-2019 10:51:25

Armen_P
@rmenaute
Réputation :   52 

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

Voila bien , cité par le même qui poste à longueur de forum que l'islam n'est pour rien dans le déclenchement du GDA , la preuve que cette religion µµµµµµ est bien un des prétextes à massacrer nos ancétres.

Citation (voir ci-dessus):  On annonce de Bucarest que le journal Tanine affirme que la Turquie ne sera en sureté que lorsque tous les Arméniens seront exterminés ou auront été obligés à se convertir à l'islamisme.


copie d'écran faisant foi de l'exactitude de la citation effectuée.

Dernière modification par Armen_P (24-01-2019 11:34:59)


La culture, c'est comme la confiture:
Moins on en a, plus on l'étale.
Les titres y compris auto proclamés, idem...

Hors ligne

 

#29 24-01-2019 11:40:22

Adic2010
@rmenaute

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

Pascal Nicolaides a écrit:

Toujours le même son ...de cloche ! L 'islamophile militant Agopoff ne mérite pas que j'use mon clavier  à lui répondre.
Cette propagande pro islam permanente sur un site arménien est totalement déplacée et insupportable.

Attention Agopoff ne continuez pas  vos accusations d' islamophobie à mon endroit vous pourriez le regretter... même à Berlin !

C'est le ressentiment de l'internaute PN -qui pourra être disserté une autre fois dans un 'thread' plus approprié dans la Rubrique (#31) en comportemental ou bien dans le cadre du thread Islamisme-Islamophobie : DroguePoliticoSociale ProfitantAuxTrafiquants.

Mais l'important aujourd'hui, c'est l'Arménie, l'Artsakh et notre cause du GDA1915. Or nous venons d'avoir une coupure de presse importante : On annonce de Bucarest que le journal Tanine affirme que la Turquie ne sera en sureté que lorsque tous les Arméniens seront exterminés ou auront été obligés à se convertir à l'islamisme.

C'est à faire connaître à la Fondation de l'Islam de France et aux Instituts franco-musulmans : comme dans le film 'La Promesse', on voit comment fonctionnent les mécanismes de l'État ottoman en idéologie touranienne pour exterminer (*)les Hays.

Je rappelle que la "conversion à l'islamisme" (des Jeunes Turcs) n'est pas la conversion à l'islam (arabo-médiéval du Califat).

Il s'agissait que créer l'Homme-Nouveau turco-turc dont parle la psychanalyste-philosophe Hélène Piralian dans son livre Génocide, disparition, déni. La traversée des deuils (L'Hamattan 2008) au "Chapitre VI - Avènement de la modernité et génocide(s) . Quelle mémoire pour l'Histoire ?".

Il y aura à en informer les érudits arabo-orientalisants-islamisants de France. Nil.

(*) : le mot 'exterminer' revient très souvent dans les coupures de presse. À en faire un listing.

PS - Il y a à chercher de l'historiographie dans les études académiciennes turco-ottomanes d'Arménie concernant le centre des Jeunes-Turcs de l'époque 'Tannin' ou 'Tanine'.
#4804

Dernière modification par Adic2010 (24-01-2019 12:10:43)


http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/turquie.JPG RUBRIQUE #85 . ANKARA~DIYANET~COJEP~PEJ ottomanisant-kémalisant L'ISLAM DE FRANCE ??

PENSONS À L'INFORMATION ARMÉNO-HISTORICO-CULTURELLE FRANCO-CITOYENNE FACE AUX RÉSEAUX TURCO-NÉGATIONNISTES EN FRANCE.

En ligne

 

#30 24-01-2019 12:08:24

Armen_P
@rmenaute
Réputation :   52 

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

Ils s'expriment tous au nom de leur dieu A...H ou est la différence ? on en revient toujours à la même chose, religion liberticide au plus haut point, prétexte à tueries, exterminations en tous genre que ce soit dans le passé, le présent, et on le suppose dans le futur, ils n'ont aucune raison d’arrêter puisque ça fait partie des préceptes de cette religion.
Ou donc est la différence entre turcs et arabes, c'est tout pareil, ils n'ont qu'à se massacrer entre eux si ils le jugent utile, et nous foutre la paix. On ne leur demande strictement rien, qu'ils fassent de même. On n'a pas besoin d'eux pas plus qu'ils n'ont besoin de nous, pas besoin d'aller chercher plus loin.

Dernière modification par Armen_P (24-01-2019 15:06:25)


La culture, c'est comme la confiture:
Moins on en a, plus on l'étale.
Les titres y compris auto proclamés, idem...

Hors ligne

 

#31 24-01-2019 13:38:12

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

Armen_P a écrit:

Ils s'expriment tous au nom de leur dieu A...H ou est la différence ? on en revient toujours à la même chose, religion liberticide au plus haut point, prétexte à tueries, exterminations en tous genre que ce soit dans le passé, le présent, et on le suppose dans le futur, ils n'ont aucune raison d’arrêter puisque ça fait partie des préceptes de cette religion.
Ou donc est la différence entre turcs et arabes, c'est tout pareil, ils n'ont qu'à se massacrer entre eux si ils le jugent utile, et nous foutre la paix. On ne leur demande strictement rien, qu'ils fassent de même. On n'a pas besoin d'eux pas lus qu'ils n'ont besoin de nous, pas besoin d'aller chercher plus loin.

Rappel tres utile

https://www.newenglishreview.org/Richar … _as_Jihad/

Hors ligne

 

#32 19-04-2019 20:19:44

Adic2010
@rmenaute

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

Pascal Nicolaides a écrit:

http://www.agos.com.tr/tr/yazi/22334/bahaettin-sakirin-ermenilerin-imhasina-dair-mektuplari

http://admin.agos.com.tr/Upload/Agos/Images/Screen%20Shot%202019-04-17%20at%2021.32.24.png

La lettre de Bahaettin Şakir d'Aram Andonian
Les lettres de Bahaettin akir sur la destruction des Arméniens

Voir le profil complet de Taner 18/04/2019 GENERAL
L'historien Taner Akçam retrace les deux lettres de Bahaettin akir sur l'annihilation des arméniens et explique pourquoi ces arguments ne doivent pas être "originaux".

En 1921, Aram Andonian a publié les mémoires d'un bureaucrate ottoman travaillant à l'office d'expédition d'Alep, nommé Naim Efendi. En fait, ce n'était pas un mémoire classique; Il y avait environ 52 documents ottomans que Naim Efendi avait copiés avec son écriture, y compris des ordres pour la destruction des Arméniens.

Naim Efendi a également remis à Andonian un document original aux alentours de 26 ans. Andonian en avait publié 14 dans son livre. Deux de ces documents étaient des lettres de Bahaettin akir et avaient été écrites à Cemal Bey, maire d'Adana.

La première lettre est datée du 3 mars 1915. Dans sa lettre, Societyakir a déclaré: «La Société a décidé de sauver le pays de l'ambition de cette tribu maudite [des Arméniens] et d'assumer la responsabilité de la tache à appliquer à l'histoire ottomane sur ses épaules avec dignité nationale. Séquentiellement rempli à ras bord avec la revanche à venir, la communauté ne peut pas oublier, l' histoire sinistre et douloureuse, avenir plein d' espoir tous les Arméniens vivant en Turquie, a décidé de ruiner jusqu'à ce que personne ne donnait de larges pouvoirs au gouvernement à cet égard. Le gouvernement donnera les explications nécessaires au gouverneur et aux commandants de l'armée sur le déroulement de l'extermination .Tous les délégués du Comité de l’Union et du Progrès participeront au suivi de cette question, ils ne permettront à aucun Arménien d’être protégé et d’aider (les lettres en caractères gras m’appartiennent à moi). [1]

La deuxième lettre est datée du 7 Avril, 1915 et Bahaettin Shakir répétera la même phrase: « 18 Février 330 [3 Mars 1915] la société en date que la lettre a été écrite, les différentes forces qui se sont battus pendant des années avec des moyens de suivre après leurs études aujourd'hui , il a décidé de céder démontons la fondation et la pitié il a dû prendre des mesures très sanglantes. Soyez assuré que ces mesures sont terribles. Cependant, la communauté ne voit pas d'autre moyen de montrer l'existence (les lettres en gras m'appartiennent). C [2

Andonian ne savait pas que les signatures appartenaient à Sakir.

Andonian est une amie arménienne nommée Mary Terzian, qui vivait en Suisse en 1937. D'après une lettre, il a appris qu'Andonian, lorsqu'il a publié les lettres de akir, ils ne savaient pas qu'elles appartenaient à Bahaettin Sakir. Terzian demande à l'Andonien de lui demander pourquoi il n'a pas précisé le nom de Bahaddin Şakir Bey en tant que signataire dans deux lettres adressées à Cemal Bey. Je ne savais pas que ces lettres appartenaient à Bahaddin Shakir Bey lors de la publication de mon livre, a déclaré Andonian. [3]Pour cette raison, son livre intitulé [les lettres] avait été signé avec un surnom (éventuellement avec le sens de l'un des sièges du comité à Istanbul) Bu. Il apprend que la signature appartient à Şakir, plusieurs mois après la publication du livre, lorsqu'il s'est rendu à Berlin pour l'affaire du meurtre de Talat Pasha. Une traduction du journal Sabah figure parmi les coupures de journaux qui lui ont été données. Dans la matinée, il a déclaré que les lettres du livre appartenaient à Bahaettin akir et étaient réimprimées. Andonian, qui a écrit une lettre au journal Sabah à Istanbul, obtiendra l'information selon laquelle la signature sous la lettre appartenait à akir.

Le dossier de l'affaire Tehlirian contient deux lettres de akir, ainsi que les télégrammes originaux de certains Talat Pasha. ; J'ai fait deux tentatives pour les amener à Paris, mais je ne pouvais pas obtenir de résultats, Et dit Andonian. Ekler Ils ont encore besoin d'être là », ajoute-t-il. Mais dans les années suivantes, beaucoup de mes chercheurs, y compris moi-même, rechercheront ces documents en vain dans les dossiers de l'affaire Tehlirian. Une main invisible a retiré ces documents de là.

Dans un livre publié en 1983 par la Société d'histoire turque, avec des arguments qui semblent assez convaincants au premier abord, les mémoires de Naim Efendi et les lettres de akir étaient faux. [4] La plus importante des thèses, qui auraient été la contrefaçon des lettres de akir, était ce qu'une lettre écrite à Adana cherchait dans un bureau qui aurait travaillé à Alep. [5] Les objections semblant logiques et convaincantes, les chercheurs ont choisi de ne pas utiliser les lettres ou autres documents de akir. Şakir, le 3 mars 1915, l'annihilation des Arméniens est décidée, sa déclaration est ignorée.

Les signatures appartiennent à Bahaettin akir

Maintenant, il faut regarder les lettres de akir avec un œil neuf. J'ai montré dans mon dernier travail que la mémoire de Naim Efendi publiée par Andonian et que les documents sont originaux. [6] Une autre constatation que j'ai trouvée au cours de mes recherches, mais que je n'ai pas encore publiée, est que les signatures de Bahaettin akir dans les lettres sont originales.

Il est possible de prouver que ces signatures appartiennent à Bahaettin akir. Le premier est le journal ayurayı Ümmet. Şakir a sa signature sous les colonnes publiées dans le journal et ces signatures sont les mêmes que celles des lettres. [7] La deuxième source importante est le Comité de l’Union et du Progrès à Paris. En 2017, ces cahiers ont été traduits en turc et leurs originaux ont été inclus en tant que CD supplémentaire. [8] Dans les livres, Bahaettin akir a plus de 100 signatures. Les signatures de akir dans les livres et les signatures dans la lettre sont les mêmes.

En plus de prouver que les signatures sont originales, il est possible de démontrer l’invalidité de l’une des thèses les plus importantes, argumentant sur le fait que les lettres ne sont pas originales (l’affirmation selon laquelle une lettre du maire d’Adana, Cemal, était recherchée à Alep). Dans son livre, Andonian, le gouverneur dit que Cemal Bey s'est rendu à Alep depuis Adana après avoir reçu les lettres et qu'il a travaillé avec une grande diligence pour la mise en œuvre du plan de massacre arménien. Selon Andonian, Cemal Bey est le plus grand partisan de Şükrü Bey, envoyé pour organiser des exilés et des exilés d'Istanbul et qui a été directeur de l'établissement et du service de Halep . [9]

Un document des archives ottomanes que nous avons nous montre que ces informations sont exactes. Cemal Bey a en effet été nommé capitaine d'Union and Progress à Alep. Une enquête a été ouverte contre Cemal Bey après la guerre en raison de son rôle dans les exilés et les exilés des Arméniens. [10]

Il y a une autre information importante dans la lettre de Bahaettin akir. Akir dit que le gouvernement fournira les explications nécessaires sur la manière de tuer et de tuer les commandants et les gouverneurs de l'armée. Certaines archives montrent, dans les archives du Premier ministre, que cette information correspond à la vérité dans deux télégrammes séparés déposés dans les provinces d'Erzurum, Van, Bitlis, Elazığ et Diyarbakır 11 jours après la lettre de Şakir. Le télégramme indiquait qu '«une demande devrait être adressée au 3ème commandement de l'armée concernant l'opération arménienne et les mesures urgentes à prendre. Tel. [11]

La vérité est que ces lettres sont incontestablement authentiques: le Comité central du Comité de l’Union et du Progrès a pris une décision finale sur l’annihilation des Arméniens, décision qui a été prise avant le 3 mars 1915.

Sakir a-t-il assisté à la réunion du Comité central?

S'il est exact de dire qu'une décision d'annihilation a été prise avant le 3 mars 1915, il y a un point à révéler. Il est impossible à Bahaettin akir d'assister à la réunion du Comité central. Şakir n'est plus à Istanbul depuis août 1914. Il s'est rendu à Erzurum pour coordonner les activités du Teşkilat-ı Mahsusa et, toutefois, il est resté au début des mouvements militaires dans le Caucase, parcourant la région. [12] III. Lorsque le commandant de l'armée, Hafız Hakkı Pacha, est mort du typhus, le gouverneur d'Erzurum, Tahsin, l'a appelé à Erzurum le 14 février. [13] Ainsi, le 3 mars 1915, la lettre a été écrite par Şakir à Erzurum.

Par conséquent, la réunion du Comité central, dont parle Şakir, doit avoir eu lieu au début du télégraphe. Il existe suffisamment de preuves que le Comité central d'Istanbul mène fréquemment des pourparlers télégraphiques avec akir à Erzurum. Par exemple, dans un télégramme qu'il a reçu avec le code ah confidentiel "le 26 novembre 1914, Talat Pacha a demandé à Erzurum de se faire appeler depuis le siège de Bahaeddin Şakir Bey" pour communiquer avec le centre…. [14] Sur cette demande, le 29 novembre 1914, 1914akir est venu à Erzurum et a déclaré qu'il était "prêt à être exécuté". [15] Il ne serait pas faux de dire que la décision de détruire a été prise lors d'un de ces entretiens.

Je voudrais réitérer ce que j'ai dit lorsque j'ai montré que les mémoires de Naim Efendi et les télégrammes Talaat Pasha étaient originaux. Il est impossible que la lance de 1915 entre dans le sac. Avec son parti de droite, de gauche, nationaliste et libéral, toute politique ne devrait plus cesser de se cacher derrière des mensonges. Le mot à dire sur l'histoire "oui, c'est arrivé, il faut commencer par.

Et on verra que lorsque cela se produit, la principale raison des problèmes du pays aujourd'hui est due au fait qu'il se cache derrière le mur de sécurité. La lumière de l'avenir du pays passe par l'illumination des ténèbres du passé.

Bahaettin Şakir a joué un rôle central dans l'

annihilation des Arméniens. Bahaettin akir était l'un des plus grands architectes à la fois de la prise de décision et de la mise en œuvre du génocide arménien. Le 4 juillet 1915, il envoya un télégramme au chef du comité de l'Union et du progrès, l'inspecteur d'Elabig (Harput), Nazim Bey. Le télégramme a pour but de coordonner l’exil et l’annihilation des Arméniens. Telakir dans le télégramme dit: söyl Les Arméniens sont-ils expédiés après avoir été liquidés? Exilé ü tagrîb [ l' exil a été enlevé] est rapporté que eşhas-i muzırr les [éléments nocifs] ou sont détruits expédiés seulement et ne i'zâm [être envoyé] olunuy est muvazzah le laissez votre frère [ouvert]. »
Ce télégramme, Istanbul a été lu lors de l'audience et Bahaettin Şakir a été condamné à mort par contumace.
Bahaettin akir se rendit à Erzurum en août 1914 pour organiser les activités de cette organisation en tant qu'organisateur de l'organisation. J'étais convaincu de l'extermination des Arméniens basée sur les observations faites dans la région en peu de temps et je ressens le besoin de venir à Istanbul pour pouvoir exprimer mes souhaits de manière plus utile. elle a tiré.
Malgré plusieurs télégrammes dans ce sens, mi-Février 1915 jusqu'à la mi-Décembre 1914 dans le Caucase, et Artvin Organisation région haubanage Ardahan pour gérer directement les conflits premières troupes Mahsusa. Dernières Erzurum du milieu de Février 1915 Shakir, ici au début de sa rencontre avec le télégraphe, comme on peut le comprendre à partir des lettres que nous publions, Istanbul semble avoir convaincu le Comité central a décidé de prendre la destruction des Arméniens.
Mars 1915, dans la seconde moitié est venu à Istanbul Shakir, avec la Coupe du Comité central, comment ont discuté sera mis en œuvre, et une série de réunions de la décision de cession a été prise des décisions supplémentaires sur les détails du génocide. Lorsque Bahaettin akir est arrivé à Erzurum début avril, selon les mots d'Arif Cemil, l'un de ses plus proches collègues, la décision d'expulsion aha B a été prise.
L'importance et l'impact de Şakir ne se limitent pas à la prise d'une décision basée à Istanbul sur la destruction des Arméniens. Au début de décembre 1914, nous comprenons que sous la direction de Bahaettin Sakir, le Comité central de l'Organisation avait pris la décision de détruire un certain groupe d'Arméniens à Van et à Bitlis. Dans la décision prise à Erzurum et rapportée à Istanbul, il est dit qu'Edebil, les Arméniens déjà soupçonnés de diriger la révolution dans le centre et dans les régions voisines ou soupçonnés d'être aux commandes de l'islam, ont été immédiatement arrêtés et renvoyés à Bitlis pour être détruits s'ils étaient attaqués à l'islam. D'après ce document, Bahaettin ettakir, dirigé par Bahaettin akir au début de décembre 1914, a pris une décision concernant la destruction des présumés Arméniens à Bitlis et à Van.
En résumé, il est impossible de comprendre le génocide arménien sans comprendre le rôle de Bahaettin Şakir.

[1] Andonian,Medz Vocir, [Le grand meurtre], (Boston: Bahag Printing House, 1921). , p.116-117.

[2] op. 144-145

[3] Voir, Taner Akcam,Ordres d'exécution: Les télégrammes de Talat Pasha et le génocide arménien(Cham, Suisse: Palgrave Macmillan, 2018), p. 229-238.

[4] asiinasi Oral, Süreyya Yuca,Le vrai visage des télégrammes déportés sur les Arméniens par Talat Pasha, (Ankara: Société historique turque, 1983).

[5] op. 34-5; 40-41.

[6] TélégrammesdeTaner Akçam,Naim Efendi et Talat Pasha(Istanbul: Communications, 2016); Taner Akçam,Ordres d'exécution: Les télégrammes de Talat Pacha et le génocide arménien.

[7] Pour les signatures, voir:Shura Ummah, 30 octobre 1909, n ° 192 et 30 décembre 1909, n °: 201. En fait, j'ai constaté que les signatures dans la Shura de laUmmahet leurs lettres étaient identiques. Mais je n'ai jamais utilisé cette information à cause des soupçons sur les documents Naim-Andonian.

[8] Kudret Emiroğlu,  Çiğdem Önal Emiroğlu, Cahiersde correspondance du Centre des Ottomans Terakki et İttihat, Paris (1906-1908), (Istanbul: Tarih Vakfı Yayınları, 2017).

[9] Pour les mots apparentés d'Andonian, voirMedz Vocir, p. 146 et 22. (attention Cingöz ici)

[10] BOA.DH.ŞFR., 98/168, du ministère de l'Intérieur à la province de Konya, le 15 avril 1919, le code de fil: Müdür Municipal Sihhiye, directeur, Yunus Vasfi et Halep İttihat, et Terakki, gardien, Cemal Bey, déclara qu'il y avait un document sur le tribunal Il est exigé du harpt.

[11] BOA.DH.ŞFR., 51/15, ministre de l'Intérieur, provinces de Talat'ten Erzurum, Van, Bitlis et Diyarbakir, le 14 mars 1915, mot de passe tel. Le même télégramme sera envoyé le même jour à la province de Mamüretülaziz (BOA.DH.ŞFR., 51/17).

[12] Bahaettin Şakir, dans un télégramme qu'il a reçu le 22 août 1915, indique qu'il était venu à Erzurum (BOA.DH.ŞFR., 483/32).

[13] BOA.DH.ŞFR., DH.ŞFR. 461/060, Bahaettin akir, ministre des Affaires intérieures Talat'a 'sera personnellement ouvert, est un professionnel N, avec une note en date des 13-14 février 1915, tél.

[14] BOA.DH.ŞFR., DH.ŞFR. 47/187, le ministre de l'Intérieur, Talat, a déclaré que le code daté du 26 avril 1914 avait été transmis à la province d'Erzurum.

[15] BOA.DH.ŞFR., 451/12, mot de passe du ministre de l'Intérieur, Talat'a du gouverneur d'Erzurum Tahsin, daté du 28/29 novembre 1914.

http://admin.agos.com.tr/Upload/Agos/Images/Paris%20Deafterleri'nde%20Bahaettin%20S%CC%A7akir'in%20imzas%C4%B1.jpg

(Signature de Şakir dans ses lettres Naim)

(Signatures originales de Şakir, Paris Books)


(La signature à gauche est la Oumma, la signature 1915 à droite)

(Journal Şurayı Ümmet, écrit et signature de akir)

(Signature de Bahaettin Şakir dans Paris Notebooks)

#5481

Dernière modification par Adic2010 (19-04-2019 20:20:43)


http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/turquie.JPG RUBRIQUE #85 . ANKARA~DIYANET~COJEP~PEJ ottomanisant-kémalisant L'ISLAM DE FRANCE ??

PENSONS À L'INFORMATION ARMÉNO-HISTORICO-CULTURELLE FRANCO-CITOYENNE FACE AUX RÉSEAUX TURCO-NÉGATIONNISTES EN FRANCE.

En ligne

 

#33 19-04-2019 20:45:02

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

Adic2010 a écrit:

Pascal Nicolaides a écrit:

http://www.agos.com.tr/tr/yazi/22334/bahaettin-sakirin-ermenilerin-imhasina-dair-mektuplari

http://admin.agos.com.tr/Upload/Agos/Im … .32.24.png

La lettre de Bahaettin Şakir d'Aram Andonian
Les lettres de Bahaettin akir sur la destruction des Arméniens

Voir le profil complet de Taner 18/04/2019 GENERAL
L'historien Taner Akçam retrace les deux lettres de Bahaettin akir sur l'annihilation des arméniens et explique pourquoi ces arguments ne doivent pas être "originaux".

En 1921, Aram Andonian a publié les mémoires d'un bureaucrate ottoman travaillant à l'office d'expédition d'Alep, nommé Naim Efendi. En fait, ce n'était pas un mémoire classique; Il y avait environ 52 documents ottomans que Naim Efendi avait copiés avec son écriture, y compris des ordres pour la destruction des Arméniens.

Naim Efendi a également remis à Andonian un document original aux alentours de 26 ans. Andonian en avait publié 14 dans son livre. Deux de ces documents étaient des lettres de Bahaettin akir et avaient été écrites à Cemal Bey, maire d'Adana.

La première lettre est datée du 3 mars 1915. Dans sa lettre, Societyakir a déclaré: «La Société a décidé de sauver le pays de l'ambition de cette tribu maudite [des Arméniens] et d'assumer la responsabilité de la tache à appliquer à l'histoire ottomane sur ses épaules avec dignité nationale. Séquentiellement rempli à ras bord avec la revanche à venir, la communauté ne peut pas oublier, l' histoire sinistre et douloureuse, avenir plein d' espoir tous les Arméniens vivant en Turquie, a décidé de ruiner jusqu'à ce que personne ne donnait de larges pouvoirs au gouvernement à cet égard. Le gouvernement donnera les explications nécessaires au gouverneur et aux commandants de l'armée sur le déroulement de l'extermination .Tous les délégués du Comité de l’Union et du Progrès participeront au suivi de cette question, ils ne permettront à aucun Arménien d’être protégé et d’aider (les lettres en caractères gras m’appartiennent à moi). [1]

La deuxième lettre est datée du 7 Avril, 1915 et Bahaettin Shakir répétera la même phrase: « 18 Février 330 [3 Mars 1915] la société en date que la lettre a été écrite, les différentes forces qui se sont battus pendant des années avec des moyens de suivre après leurs études aujourd'hui , il a décidé de céder démontons la fondation et la pitié il a dû prendre des mesures très sanglantes. Soyez assuré que ces mesures sont terribles. Cependant, la communauté ne voit pas d'autre moyen de montrer l'existence (les lettres en gras m'appartiennent). C [2

Andonian ne savait pas que les signatures appartenaient à Sakir.

Andonian est une amie arménienne nommée Mary Terzian, qui vivait en Suisse en 1937. D'après une lettre, il a appris qu'Andonian, lorsqu'il a publié les lettres de akir, ils ne savaient pas qu'elles appartenaient à Bahaettin Sakir. Terzian demande à l'Andonien de lui demander pourquoi il n'a pas précisé le nom de Bahaddin Şakir Bey en tant que signataire dans deux lettres adressées à Cemal Bey. Je ne savais pas que ces lettres appartenaient à Bahaddin Shakir Bey lors de la publication de mon livre, a déclaré Andonian. [3]Pour cette raison, son livre intitulé [les lettres] avait été signé avec un surnom (éventuellement avec le sens de l'un des sièges du comité à Istanbul) Bu. Il apprend que la signature appartient à Şakir, plusieurs mois après la publication du livre, lorsqu'il s'est rendu à Berlin pour l'affaire du meurtre de Talat Pasha. Une traduction du journal Sabah figure parmi les coupures de journaux qui lui ont été données. Dans la matinée, il a déclaré que les lettres du livre appartenaient à Bahaettin akir et étaient réimprimées. Andonian, qui a écrit une lettre au journal Sabah à Istanbul, obtiendra l'information selon laquelle la signature sous la lettre appartenait à akir.

Le dossier de l'affaire Tehlirian contient deux lettres de akir, ainsi que les télégrammes originaux de certains Talat Pasha. ; J'ai fait deux tentatives pour les amener à Paris, mais je ne pouvais pas obtenir de résultats, Et dit Andonian. Ekler Ils ont encore besoin d'être là », ajoute-t-il. Mais dans les années suivantes, beaucoup de mes chercheurs, y compris moi-même, rechercheront ces documents en vain dans les dossiers de l'affaire Tehlirian. Une main invisible a retiré ces documents de là.

Dans un livre publié en 1983 par la Société d'histoire turque, avec des arguments qui semblent assez convaincants au premier abord, les mémoires de Naim Efendi et les lettres de akir étaient faux. [4] La plus importante des thèses, qui auraient été la contrefaçon des lettres de akir, était ce qu'une lettre écrite à Adana cherchait dans un bureau qui aurait travaillé à Alep. [5] Les objections semblant logiques et convaincantes, les chercheurs ont choisi de ne pas utiliser les lettres ou autres documents de akir. Şakir, le 3 mars 1915, l'annihilation des Arméniens est décidée, sa déclaration est ignorée.

Les signatures appartiennent à Bahaettin akir

Maintenant, il faut regarder les lettres de akir avec un œil neuf. J'ai montré dans mon dernier travail que la mémoire de Naim Efendi publiée par Andonian et que les documents sont originaux. [6] Une autre constatation que j'ai trouvée au cours de mes recherches, mais que je n'ai pas encore publiée, est que les signatures de Bahaettin akir dans les lettres sont originales.

Il est possible de prouver que ces signatures appartiennent à Bahaettin akir. Le premier est le journal ayurayı Ümmet. Şakir a sa signature sous les colonnes publiées dans le journal et ces signatures sont les mêmes que celles des lettres. [7] La deuxième source importante est le Comité de l’Union et du Progrès à Paris. En 2017, ces cahiers ont été traduits en turc et leurs originaux ont été inclus en tant que CD supplémentaire. [8] Dans les livres, Bahaettin akir a plus de 100 signatures. Les signatures de akir dans les livres et les signatures dans la lettre sont les mêmes.

En plus de prouver que les signatures sont originales, il est possible de démontrer l’invalidité de l’une des thèses les plus importantes, argumentant sur le fait que les lettres ne sont pas originales (l’affirmation selon laquelle une lettre du maire d’Adana, Cemal, était recherchée à Alep). Dans son livre, Andonian, le gouverneur dit que Cemal Bey s'est rendu à Alep depuis Adana après avoir reçu les lettres et qu'il a travaillé avec une grande diligence pour la mise en œuvre du plan de massacre arménien. Selon Andonian, Cemal Bey est le plus grand partisan de Şükrü Bey, envoyé pour organiser des exilés et des exilés d'Istanbul et qui a été directeur de l'établissement et du service de Halep . [9]

Un document des archives ottomanes que nous avons nous montre que ces informations sont exactes. Cemal Bey a en effet été nommé capitaine d'Union and Progress à Alep. Une enquête a été ouverte contre Cemal Bey après la guerre en raison de son rôle dans les exilés et les exilés des Arméniens. [10]

Il y a une autre information importante dans la lettre de Bahaettin akir. Akir dit que le gouvernement fournira les explications nécessaires sur la manière de tuer et de tuer les commandants et les gouverneurs de l'armée. Certaines archives montrent, dans les archives du Premier ministre, que cette information correspond à la vérité dans deux télégrammes séparés déposés dans les provinces d'Erzurum, Van, Bitlis, Elazığ et Diyarbakır 11 jours après la lettre de Şakir. Le télégramme indiquait qu '«une demande devrait être adressée au 3ème commandement de l'armée concernant l'opération arménienne et les mesures urgentes à prendre. Tel. [11]

La vérité est que ces lettres sont incontestablement authentiques: le Comité central du Comité de l’Union et du Progrès a pris une décision finale sur l’annihilation des Arméniens, décision qui a été prise avant le 3 mars 1915.

Sakir a-t-il assisté à la réunion du Comité central?

S'il est exact de dire qu'une décision d'annihilation a été prise avant le 3 mars 1915, il y a un point à révéler. Il est impossible à Bahaettin akir d'assister à la réunion du Comité central. Şakir n'est plus à Istanbul depuis août 1914. Il s'est rendu à Erzurum pour coordonner les activités du Teşkilat-ı Mahsusa et, toutefois, il est resté au début des mouvements militaires dans le Caucase, parcourant la région. [12] III. Lorsque le commandant de l'armée, Hafız Hakkı Pacha, est mort du typhus, le gouverneur d'Erzurum, Tahsin, l'a appelé à Erzurum le 14 février. [13] Ainsi, le 3 mars 1915, la lettre a été écrite par Şakir à Erzurum.

Par conséquent, la réunion du Comité central, dont parle Şakir, doit avoir eu lieu au début du télégraphe. Il existe suffisamment de preuves que le Comité central d'Istanbul mène fréquemment des pourparlers télégraphiques avec akir à Erzurum. Par exemple, dans un télégramme qu'il a reçu avec le code ah confidentiel "le 26 novembre 1914, Talat Pacha a demandé à Erzurum de se faire appeler depuis le siège de Bahaeddin Şakir Bey" pour communiquer avec le centre…. [14] Sur cette demande, le 29 novembre 1914, 1914akir est venu à Erzurum et a déclaré qu'il était "prêt à être exécuté". [15] Il ne serait pas faux de dire que la décision de détruire a été prise lors d'un de ces entretiens.

Je voudrais réitérer ce que j'ai dit lorsque j'ai montré que les mémoires de Naim Efendi et les télégrammes Talaat Pasha étaient originaux. Il est impossible que la lance de 1915 entre dans le sac. Avec son parti de droite, de gauche, nationaliste et libéral, toute politique ne devrait plus cesser de se cacher derrière des mensonges. Le mot à dire sur l'histoire "oui, c'est arrivé, il faut commencer par.

Et on verra que lorsque cela se produit, la principale raison des problèmes du pays aujourd'hui est due au fait qu'il se cache derrière le mur de sécurité. La lumière de l'avenir du pays passe par l'illumination des ténèbres du passé.

Bahaettin Şakir a joué un rôle central dans l'

annihilation des Arméniens. Bahaettin akir était l'un des plus grands architectes à la fois de la prise de décision et de la mise en œuvre du génocide arménien. Le 4 juillet 1915, il envoya un télégramme au chef du comité de l'Union et du progrès, l'inspecteur d'Elabig (Harput), Nazim Bey. Le télégramme a pour but de coordonner l’exil et l’annihilation des Arméniens. Telakir dans le télégramme dit: söyl Les Arméniens sont-ils expédiés après avoir été liquidés? Exilé ü tagrîb [ l' exil a été enlevé] est rapporté que eşhas-i muzırr les [éléments nocifs] ou sont détruits expédiés seulement et ne i'zâm [être envoyé] olunuy est muvazzah le laissez votre frère [ouvert]. »
Ce télégramme, Istanbul a été lu lors de l'audience et Bahaettin Şakir a été condamné à mort par contumace.
Bahaettin akir se rendit à Erzurum en août 1914 pour organiser les activités de cette organisation en tant qu'organisateur de l'organisation. J'étais convaincu de l'extermination des Arméniens basée sur les observations faites dans la région en peu de temps et je ressens le besoin de venir à Istanbul pour pouvoir exprimer mes souhaits de manière plus utile. elle a tiré.
Malgré plusieurs télégrammes dans ce sens, mi-Février 1915 jusqu'à la mi-Décembre 1914 dans le Caucase, et Artvin Organisation région haubanage Ardahan pour gérer directement les conflits premières troupes Mahsusa. Dernières Erzurum du milieu de Février 1915 Shakir, ici au début de sa rencontre avec le télégraphe, comme on peut le comprendre à partir des lettres que nous publions, Istanbul semble avoir convaincu le Comité central a décidé de prendre la destruction des Arméniens.
Mars 1915, dans la seconde moitié est venu à Istanbul Shakir, avec la Coupe du Comité central, comment ont discuté sera mis en œuvre, et une série de réunions de la décision de cession a été prise des décisions supplémentaires sur les détails du génocide. Lorsque Bahaettin akir est arrivé à Erzurum début avril, selon les mots d'Arif Cemil, l'un de ses plus proches collègues, la décision d'expulsion aha B a été prise.
L'importance et l'impact de Şakir ne se limitent pas à la prise d'une décision basée à Istanbul sur la destruction des Arméniens. Au début de décembre 1914, nous comprenons que sous la direction de Bahaettin Sakir, le Comité central de l'Organisation avait pris la décision de détruire un certain groupe d'Arméniens à Van et à Bitlis. Dans la décision prise à Erzurum et rapportée à Istanbul, il est dit qu'Edebil, les Arméniens déjà soupçonnés de diriger la révolution dans le centre et dans les régions voisines ou soupçonnés d'être aux commandes de l'islam, ont été immédiatement arrêtés et renvoyés à Bitlis pour être détruits s'ils étaient attaqués à l'islam. D'après ce document, Bahaettin ettakir, dirigé par Bahaettin akir au début de décembre 1914, a pris une décision concernant la destruction des présumés Arméniens à Bitlis et à Van.
En résumé, il est impossible de comprendre le génocide arménien sans comprendre le rôle de Bahaettin Şakir.

[1] Andonian,Medz Vocir, [Le grand meurtre], (Boston: Bahag Printing House, 1921). , p.116-117.

[2] op. 144-145

[3] Voir, Taner Akcam,Ordres d'exécution: Les télégrammes de Talat Pasha et le génocide arménien(Cham, Suisse: Palgrave Macmillan, 2018), p. 229-238.

[4] asiinasi Oral, Süreyya Yuca,Le vrai visage des télégrammes déportés sur les Arméniens par Talat Pasha, (Ankara: Société historique turque, 1983).

[5] op. 34-5; 40-41.

[6] TélégrammesdeTaner Akçam,Naim Efendi et Talat Pasha(Istanbul: Communications, 2016); Taner Akçam,Ordres d'exécution: Les télégrammes de Talat Pacha et le génocide arménien.

[7] Pour les signatures, voir:Shura Ummah, 30 octobre 1909, n ° 192 et 30 décembre 1909, n °: 201. En fait, j'ai constaté que les signatures dans la Shura de laUmmahet leurs lettres étaient identiques. Mais je n'ai jamais utilisé cette information à cause des soupçons sur les documents Naim-Andonian.

[8] Kudret Emiroğlu,  Çiğdem Önal Emiroğlu, Cahiersde correspondance du Centre des Ottomans Terakki et İttihat, Paris (1906-1908), (Istanbul: Tarih Vakfı Yayınları, 2017).

[9] Pour les mots apparentés d'Andonian, voirMedz Vocir, p. 146 et 22. (attention Cingöz ici)

[10] BOA.DH.ŞFR., 98/168, du ministère de l'Intérieur à la province de Konya, le 15 avril 1919, le code de fil: Müdür Municipal Sihhiye, directeur, Yunus Vasfi et Halep İttihat, et Terakki, gardien, Cemal Bey, déclara qu'il y avait un document sur le tribunal Il est exigé du harpt.

[11] BOA.DH.ŞFR., 51/15, ministre de l'Intérieur, provinces de Talat'ten Erzurum, Van, Bitlis et Diyarbakir, le 14 mars 1915, mot de passe tel. Le même télégramme sera envoyé le même jour à la province de Mamüretülaziz (BOA.DH.ŞFR., 51/17).

[12] Bahaettin Şakir, dans un télégramme qu'il a reçu le 22 août 1915, indique qu'il était venu à Erzurum (BOA.DH.ŞFR., 483/32).

[13] BOA.DH.ŞFR., DH.ŞFR. 461/060, Bahaettin akir, ministre des Affaires intérieures Talat'a 'sera personnellement ouvert, est un professionnel N, avec une note en date des 13-14 février 1915, tél.

[14] BOA.DH.ŞFR., DH.ŞFR. 47/187, le ministre de l'Intérieur, Talat, a déclaré que le code daté du 26 avril 1914 avait été transmis à la province d'Erzurum.

[15] BOA.DH.ŞFR., 451/12, mot de passe du ministre de l'Intérieur, Talat'a du gouverneur d'Erzurum Tahsin, daté du 28/29 novembre 1914.

http://admin.agos.com.tr/Upload/Agos/Im … %C4%B1.jpg

(Signature de Şakir dans ses lettres Naim)

(Signatures originales de Şakir, Paris Books)


(La signature à gauche est la Oumma, la signature 1915 à droite)

(Journal Şurayı Ümmet, écrit et signature de akir)

(Signature de Bahaettin Şakir dans Paris Notebooks)

#5481

Encore une fois on peut voir comment l'internaute INDIC manque d'objectivité, aveuglé par ses propres préjugés. Il daigne publier mes infos quand elles arrangent ses conceptions,en me deniant le droit de ne pas accepter les siennes...

Dernière modification par Pascal Nicolaides (19-04-2019 20:46:09)

Hors ligne

 

#34 20-04-2019 09:02:19

Armen_P
@rmenaute
Réputation :   52 

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

Il y a peut être des trésors cachés dans ces tonnes de papiers, on n'aurait pas quelqu'un pour faire le tri ?

http://www.hurriyetdailynews.com/photo- … 8#photo-11

http://i.hurimg.com/i/hdn/75/650x650/5ca9e3880f2544041c4eba2a

Dernière modification par Armen_P (20-04-2019 09:05:29)


La culture, c'est comme la confiture:
Moins on en a, plus on l'étale.
Les titres y compris auto proclamés, idem...

Hors ligne

 

#35 12-05-2019 20:20:19

Adic2010
@rmenaute

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

Au-delà des deux posts précédents reflétant le comportemental de leurs auteurs, il est important d'aller de l'avant et de continuer à lister des documents en osmanli pour les signaler le moment venu aux associations franco-maghrébines.

C'est le cas du journal turco-ottoman "Türkçe İstanbul" fondé en 1918. Ci-dessous le numéro du 25 Mars 1919 dans le site ARMENIAN WEEKLY / USA

https://gakg5sv2p13fjr0q1hulkabr-wpengine.netdna-ssl.com/wp-content/uploads/2015/02/ari-sekeryan.jpg . Merci à Ari Sekeryan. Ari Sekeryan is reading for a DPhil in Oriental Studies at the University of Oxford. His thesis focuses on the Armistice period (1918-1923), mainly the Ottoman and Armenian press. He earned a Bachelor’s degree from Istanbul University’s Department of Turcology and a Master of Arts degree from Bogazici University’s Department of History. He has two translations from Ottoman Turkish: Ermeni Edebiyati Numuneleri 1913 (An Anthology of Armenian Literature 1913) and 1909 Adana Katliami-Uc Rapor (The Adana Massacre 1909- Three reports), which were published by Aras Publishing in Istanbul.

https://gakg5sv2p13fjr0q1hulkabr-wpengine.netdna-ssl.com/wp-content/uploads/2015/02/1.jpg
#5720

Dernière modification par Adic2010 (12-05-2019 20:21:05)


http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/turquie.JPG RUBRIQUE #85 . ANKARA~DIYANET~COJEP~PEJ ottomanisant-kémalisant L'ISLAM DE FRANCE ??

PENSONS À L'INFORMATION ARMÉNO-HISTORICO-CULTURELLE FRANCO-CITOYENNE FACE AUX RÉSEAUX TURCO-NÉGATIONNISTES EN FRANCE.

En ligne

 

#36 22-06-2019 09:04:42

Adic2010
@rmenaute

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

- Պետրոս Կարապետյան  >>  Bédros GARABÉDIAN / TRADUCTION HY > FR . Avec le mépris turco-séculaire à l'encontre des Arabes et des Arméniens, que peuvent ressentir et dire les Turco-Truco-Nationalistes d'aujourd'hui en voyant un tel livre ?   hmm   et leurs amis, les Turcophiles (avec les cripto-Turcophiles) en admiration postcolonialiste islamophobe devant Ankara ?   yikes

Il s'agit du Grand Dictionnaire Arménien-Osmanli(*) et on ne manquera pas de le montrer à des Arabes et des Kurdes : c'est ainsi qu'Ataturk a fait a su réussir une distorsion eurocentriste de la perception du GDA1915 et...

faire glisser cette perception par l'Occident sur l'islam (la religion) et ainsi sur les deux autres peuples musulmans de la région :

|es Kurdes et les Arabes.   neutral   


https://www.peramezat.com/peramezat/dosyalar/yeniurun/539/208.JPG?m=1511607503 . https://thmb.inkfrog.com/thumbn/jmlik5/LA-1978_(2).JPG=600 . https://thmb.inkfrog.com/thumbn/jmlik5/LA-1978_(1).JPG=600 . http://arevelk.am/imgs/xaprik/larghe/57303ae.png

http://haygirk.nla.am/cgi-bin/koha/opac-image.pl?imagenumber=12316 . (*) : il existe des livres en arménien pour apprendre la langue osmanli qu'il est possible de trouver grâce au moteur de recherche 'Haygirk'.
#6020

Dernière modification par Adic2010 (22-06-2019 09:35:33)


http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/turquie.JPG RUBRIQUE #85 . ANKARA~DIYANET~COJEP~PEJ ottomanisant-kémalisant L'ISLAM DE FRANCE ??

PENSONS À L'INFORMATION ARMÉNO-HISTORICO-CULTURELLE FRANCO-CITOYENNE FACE AUX RÉSEAUX TURCO-NÉGATIONNISTES EN FRANCE.

En ligne

 

#37 22-06-2019 11:25:30

lmm
@rmenaute
Réputation :   57 

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

l acte de baptême de mon père, (22) est rédigé en osmanli et en arménien.

Hors ligne

 

#38 22-06-2019 19:59:00

Adic2010
@rmenaute

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

lmm a écrit:

l acte de baptême de mon père, (22) est rédigé en osmanli et en arménien.

C'est original, 'lmm'. Il y a de quoi en montrer une copie à des concitoyens Franco-Maghrébins que vous pouvez rencontrer. Ils ne lisent pas forcément l'alphabet arabe de leur aïeux (en plus, ce n'est pas de l'arabe) et voir leurs réactions.

C'est fou comme le moteur de recherches ՀԱՅ ԳԻՐՔ = ARMENIAN BOOK nous donne des résultats originaux. C'est ainsi j'ai trouvé par hasard ce dictionnaire de 352 pages imprimé à Boliss en 1893 :

Գործնական բառարան տաճկերէնէ հայերէն : Dictionnaire utilitaire Dadjguérèn (avec des mots turcs, arabes, perses)  / Arménien.
#6074

Dernière modification par Adic2010 (22-06-2019 22:46:26)


http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/turquie.JPG RUBRIQUE #85 . ANKARA~DIYANET~COJEP~PEJ ottomanisant-kémalisant L'ISLAM DE FRANCE ??

PENSONS À L'INFORMATION ARMÉNO-HISTORICO-CULTURELLE FRANCO-CITOYENNE FACE AUX RÉSEAUX TURCO-NÉGATIONNISTES EN FRANCE.

En ligne

 

#39 25-07-2019 00:09:28

Adic2010
@rmenaute

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

https://i0.wp.com/akunq.net/am/wp-content/uploads/2013/03/16.jpg . MERCI À SETA BARSAMIAN / ՍԵԴԱ ՊԱՐՍԱՄՅԱՆ POUR SES TRAVAUX EN HISTOIRE ARMÉNO-TURQUISANTE SUR LE GDA1915 :

- Մշակութային ժառանգության ոչնչացումը որպես ցեղասպանության բաղկացուցիչ մաս  >>>  TRADUCTION.1 HY > FR

- ՀԱՅԿԱԿԱՆ ՄՇԱԿՈԻԹԱՅԻՆ ԱՐԺԵՔՆԵՐԻ ՅՈԻՐԱՑՄԱՆ ԵՎ ՈՉՆՉԱՑՄԱՆ ԵՐԻՏԹՈԻՐՔԱԿԱՆ ՔԱՂԱՔԱԿԱՆՈԻԹՅՈԻՆԸ (1915-1918 ԹԹ.) / SITE DE L'INSTITUT-MÉMORIAL DU GDA1915  >>>  TRADUCTION.2 HY > FR

ON PEUT COMPRENDRE POURQUOI MUSTAFA KÉMAL A ABANDONNÉ L'ALPHABET ARABO-OSMANLÉ POUR L'ALPHABET LATIN EN 1928 / APRÈS LA SUPPRESSION DU CALIFAT (1924) ET L'INTERDICTION DU COUVRE-CHEF TURCO-OTTOMAN, LE FEZ (1925) :

- POUR NE PAS QUE LES JEUNES GÉNÉRATIONS TURQUES SACHENT CE QU'IL S'EST PASSÉ ;

- POUR COMPLAIRE (FLATTER EN NON-DIT) DIPLOMATIQUEMENT À L'EUROCENTRISME (COLONIAL) ;

- ET POUR FAIRE GLISSER LA MÉMOIRE SCRIPTURALE ET ICONOGRAPHIQUE DES DÉPORTATIONS-MASSACRES-EXTERMINATIONS-DÉSHUMANISATIONS (EN IMPUNITÉ) SUR LES KURDES ET LES ARABES.

NE PAS MANQUER DE SIGNALER CES TEXTES HISTORIOGRAPHIQUES AUX CCAF RÉGIONAUX QUI POURRONT FAIRE CONNAÎTRE CES PAGES À NOS CONCITOYENS ISLAMOLOGUES ET CHERCHEURS ARABISANTS DES INSTITUTS FRANCO-MUSULMANS.

http://www.genocide-museum.am/arm/news-img/patker01.jpg
#6475

Dernière modification par Adic2010 (25-07-2019 13:40:15)


http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/turquie.JPG RUBRIQUE #85 . ANKARA~DIYANET~COJEP~PEJ ottomanisant-kémalisant L'ISLAM DE FRANCE ??

PENSONS À L'INFORMATION ARMÉNO-HISTORICO-CULTURELLE FRANCO-CITOYENNE FACE AUX RÉSEAUX TURCO-NÉGATIONNISTES EN FRANCE.

En ligne

 

#40 25-07-2019 16:45:59

Adic2010
@rmenaute

Re: Quel dialogue en présence~absence~escamotage~graphisme-de-l'osmanli ?

- Figure 5 de l'article de Séta Barsamian présenté dans le post précédent :

Directive de la Commission pour la Maison de la Résurrection et gestionnaires du ministère de l'Intérieur, Présidence du Comité trimestriel de la propriété de Césarée , 1915 8 septembre M.

Institut des manuscrits anciens Mashtots - Matenadaran, Catholicosate, Liste 29a, document. 3, fini. 142:

"Pour l'amour de Dieu, Bab, l'administration d'Ali Mughajir, 583 partie - Césarée Abandonné président du Comité est la propriété à 24 Août [1] 331 [1915] n ° 529 daté et la circulaire ont été dit que enlevé les biens restants, les écoles et les bâtiments scolaires doivent être donné les choses nécessaires à l'éducation des ministères de l' Islam en faveur des enfants. Cependant, le ministère de l'Éducation nous a appris que, dans certains endroits, les commissions de la propriété des Länder ne cédaient pas d'immeubles ni de propriétés. En conséquence, nous vous informons à nouveau que, conformément au passage susmentionné , le transfert de bâtiments et de locaux similaires à des écoles devrait être effectué. 8 septembre [1] 331 Vice- président du ministère de l'Intérieur, Mehmet Sokh.

http://www.genocide-museum.am/arm/news-img/patker08.jpg

Dans les publications successives de l'INSTITUT-MUSÉE DU GDA1915 / ՑԵՂԱՍՊԱՆԱԳԻՏԱԿԱՆ ՀԱՆԴԵՍ» ԳԻՏԱԿԱՆ ՊԱՐԲԵՐԱԿԱՆ, il y aura à voir s'il y a des reproductions ou des références bibliographiques de documents en osmanli :

- 6 (2) 2018 -- 6 (1) 2018 -- 5 (2) 2017 -- 5 (1) 2017 -- 4 (2) 2016 -- 4 (1) 2016 -- 3 (1-2) 2015 -- 2 (2) 2014 -- 2 (1) 2014 -- 1 2013

#6530

Dernière modification par Adic2010 (25-07-2019 16:46:37)


http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/turquie.JPG RUBRIQUE #85 . ANKARA~DIYANET~COJEP~PEJ ottomanisant-kémalisant L'ISLAM DE FRANCE ??

PENSONS À L'INFORMATION ARMÉNO-HISTORICO-CULTURELLE FRANCO-CITOYENNE FACE AUX RÉSEAUX TURCO-NÉGATIONNISTES EN FRANCE.

En ligne

 

Pied de page des forums

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© Nouvelles d'Arménie Magazine / www.armenews.com -