Soutenez Armenews !

Vous devez être inscrits pour utiliser les forums d'armenews.com

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Tout message posté sur ce forum engage la responsabilité civile et pénale de son auteur. Les messages racistes, homophobes, etc... sont donc interdits !

#76 23-08-2018 18:18:59

Adic2010
@rmenaute

Re: La Chine .

https://www.babelio.com/couv/bm_CVT_Judith-Gautier-et-Pierre-Loti-La-Fille-du-ciel-dr_1806.jpg . Faire savoir dans le monde chinois l'imposture de Pierre LOTI qui a eu aussi des propos outranciers à l'encontre des Chinois : évoqué à ce message #10 du 'thread' P. LOTI, orientaliste colonisé-colonisant & pro-kémaliste truquant ?...

Il y aura à trouver ces passages dans les différentes publications de Pierre Loti sur la Chine. RAPPEL D'ARTICLES SUR WEB :

- Articles de Pierre Loti dans LE FIGARO signalés dans le site de l'Association Internationale des Amis de Pierre Loti.

- LES DERNIERS JOURS DE PÉKIN, Première édition : Calmann-Lévy, Paris, 1901, IV+466 pages

- Un Entretien avec M. Pierre Loti, The Lotus Magazine, Vol. 4, No. 1 (Oct., 1912), pp. 31-35

- La guerre Franco-chinoise et Taiwan vus par Pierre Loti, marin et écrivain, Chantal Zheng, Outre-Mers. Revue d'histoire  Année 2005  348-349  pp. 239-254

- PIERRE LOTI ET LA CHINE / CENTRE CULTUREL DE CHINE

- Les derniers jours de Pékin de Pierre Loti, JACQUELINE NIVARD · 29 Avril 2011

- Les « affaires de Chine » sur la scène dans La Fille du ciel de Judith Gauthier et Pierre Loti

- Il y a aussi ce que Pierre Loti a pu écrire dans les préfaces de livre sur la Chine : à chercher dans DATA.BNF

Merci d'en parler à votre association arménienne, à l'Association des jeunes de la Veillée du 24 avril, à la Société des Études arméniennes et aux CCAF régionaux... qui pourront aussi en informer les associations franco-chinoises historico-culturelles.

Elles pourront ainsi être mises au courant et sensibilisées sur la Cause arménienne -ne seraient-ce en les informant sur les relations historiques arméno-chinoises.


D'autant plus, il y a aujourd'hui une NOUVELLE ÉCOLE CHINOISE À YEREVAN qui sera certainement intéressée par de telles données historico-"littéraires"...

#14570

Dernière modification par Adic2010 (14-01-2019 09:38:04)

Hors ligne

 

#77 14-01-2019 09:51:50

Adic2010
@rmenaute

Re: La Chine .

https://media.licdn.com/media-proxy/ext?w=800&h=800&hash=WnUCqolGO2GCCCiOG%2Fqhkn6vlQw%3D&ora=1%2CaFBCTXdkRmpGL2lvQUFBPQ%2CxAVta5g-0R6jnhodx1Ey9KGTqAGj6E5DQJHUA3L0CHH05IbfPWi9LM7fKrv0pUAWeygGjQBhKbq1ETW3Ro7tfYjtKI4jiZHjIpH5aRUPbhU4hGUB5sE-Pg

N'OUBLIONS PAS DE DÉNONCER 'PIERRE LOTI' (www au message précédent) AUPRÈS DES DIVERSES ENTITÉS DE LA COMPOSANTE FRANCO-CHINOISE // MERCI D'EN PARLER AUX CCAF RÉGIONAUX.

CELA D'AUTANT PLUS QU'IL Y A AUJOURD'HUI UNE (GRANDE) ÉCOLE CHINOISE À ÉRÉVAN ET DES ANCIENNES RELATIONS HISTORIQUES ARMÉNO-CHINOISES.

http://en.chinacntc.com/upload/image/20 … 7_1845.jpg < ?

[img]http://img2.everychina.com/img//9e/a0/9ea05a758e94733c39b3308276206682.jpg . http://www.people.com.cn/mediafile/pic/20110412/99/11905213664145558659.jpg .

- Les www des RENVOIS à des messages#nn et à des rubriques (#NN) DANS ce 'thread' "La Chine" sont actualisés à ceux du nouveau forum.

#15310

Dernière modification par Adic2010 (16-01-2020 08:56:08)

Hors ligne

 

#78 14-01-2019 10:23:46

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: La Chine .

Oui dénonçons Pierre Loti...pas sûr que ce soit une préoccupation majeure des Chinois en Arménie ?
Mais dénoncer vous savez très bien faire.non ?

Pffffffffffffffffff.  !


https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn%3AANd9GcTkIXuUkqdt-LrfqdDjh78wSu2VrZXCgl1Qxxi1Uw1tnrNJH0_D

Hors ligne

 

#79 14-01-2019 10:41:50

Adic2010
@rmenaute

Re: La Chine .

Pascal Nicolaides a écrit:

Oui dénonçons Pierre Loti...pas sûr que ce soit une préoccupation majeure des Chinois en Arménie ?
Mais dénoncer vous savez très bien faire.non ?

Pffffffffffffffffff.  !

L'internaute PN (à son habitude) ne comprend pas. Il s'agit de dénoncer en France auprès des Franco-Chinois (entre autre) l'imposture (sophistiquée) de Pierre Loti & Cie.

PS - Nous sommes dans un monde d'adultes face à des organisations politico-étatiques négationnistes -ou complaisantes spécialisées en parfumages ou en écrans de fumées.

Dans le monde de la pédagogie scolaire au niveau des collégiens, comment le dirait-on ? Je propose : pointer -au lieu de 'dénoncer'. C'est OK ?
#15540

Dernière modification par Adic2010 (14-01-2019 11:09:49)

Hors ligne

 

#80 14-01-2019 11:22:33

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: La Chine .

Oui c'est vrai que l'Internaute Adoc sait tout.comprend tout.voit tout...! Madame Irma. en somme...
Pas la peine de perdre son temps et son énergie avec un zozo auto-proclame "chercheur en. Arménologie appliquée"

Lol et re-pffffffffffffffffff  !


https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn%3AANd9GcTkIXuUkqdt-LrfqdDjh78wSu2VrZXCgl1Qxxi1Uw1tnrNJH0_D

Hors ligne

 

#81 14-01-2019 15:51:10

Armen_P
@rmenaute
Réputation :   52 

Re: La Chine .

Surtout qu'ils sont charmants, les chinois, ils semblent adorer les musulmans...


https://img.lemde.fr/2018/08/31/0/0/3075/2050/688/0/60/0/e714f4e_ypbJIgAYpaYVIj9Hi59CMt-2.jpg
Policiers devant la mosquée de Kashgar, dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang, en juin 2017. JOHANNES EISELE / AFP
Internement dans des « camps de déradicalisation », torture, lavage de cerveau… Depuis plusieurs mois, la Chine est accusée d’avoir arrêté et interné plusieurs centaines de milliers de Ouïgours, minorité musulmane de la région du Xinjiang, à l’extrême nord-ouest du pays.

Pour les Nations unies (ONU), pas moins d’un million de Ouïgours seraient détenus dans des camps en Chine, ce que nie le régime du président Xi Jinping. Des témoignages de rescapés et d’ONG font état de torture et d’endoctrinement dans ces camps. Face à cette situation, des élus américains réclament des sanctions envers des responsables chinois et l’Allemagne a décidé de mettre fin aux expulsions des Ouïgours vers la Chine.
Début août, le comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale a affirmé disposer de nombreuses informations crédibles selon lesquelles un million de Ouïgours sont détenus dans « des camps d’internement géants placés sous le sceau du secret ».

Dans ses conclusions, ce comité s’est alarmé des « nombreux cas d’internement d’un grand nombre d’Ouïgours et d’autres minorités musulmanes, détenus en secret et souvent pour de longues durées, sans être inculpés ou jugés, sous prétexte de la lutte contre le terrorisme ou l’extrémisme religieux ».

Ces centres se trouveraient dans le Xinjiang, qui compte environ 22 millions d’habitants dont près de la moitié de Ouïgours d’origine turque, parmi lesquels beaucoup se plaignent de discriminations de la part de la majorité han. Les « élèves », selon l’expression du gouvernement désignant les personnes internées, sont regroupés par sections selon leur exposition supposée aux « idées extrémistes ». Ils sont contraints de suivre des sessions « internes » ou « externes » de quelques jours, plusieurs semaines ou plusieurs mois lors desquelles ils se font enseigner le mandarin, ainsi que les lois et l’idéologie communiste. De véritables cours de « lavage de cerveau », selon des Ouïgours en exil, contactés par Le Monde, qui en ont suivi à l’époque.

Des témoignages d’ancien rescapés de ces camps font également apparaître que la torture y est fréquente. Dans une enquête sur le sujet publiée jeudi, Libération a recueilli le témoignage d’Omurbel Eli, qui a été interné une vingtaine de jours dans « un centre de transformation par l’éducation ». Il y « décrit sa cellule où s’entassaient une quarantaine de détenus, tous musulmans, les deux caméras de surveillance, le sommeil à tour de rôle, l’unique douche mensuelle, les heures passées alignés en rangs, les punitions corporelles et les tentatives de suicide », énumère le quotidien.

La province du Xinjiang, où vivent la majorité des Ouïgours à l’extrême nord-ouest de la Chine, vit ainsi sous une forte présence policière. Les checkpoints des forces de l’ordre et les caméras de surveillance sont omniprésents dans la région. En 2017, le gouvernement chinois a interdit « les barbes anormalement longues » et le hijab dans cette région frontalière de l’Afghanistan et du Pakistan, et a ordonné à tous les conducteurs d’installer des dispositifs de localisation GPS dans leur véhicule.
Début août, le comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale a affirmé disposer de nombreuses informations crédibles selon lesquelles un million de Ouïgours sont détenus dans « des camps d’internement géants placés sous le sceau du secret ».

Dans ses conclusions, ce comité s’est alarmé des « nombreux cas d’internement d’un grand nombre d’Ouïgours et d’autres minorités musulmanes, détenus en secret et souvent pour de longues durées, sans être inculpés ou jugés, sous prétexte de la lutte contre le terrorisme ou l’extrémisme religieux ».

Ces centres se trouveraient dans le Xinjiang, qui compte environ 22 millions d’habitants dont près de la moitié de Ouïgours d’origine turque, parmi lesquels beaucoup se plaignent de discriminations de la part de la majorité han. Les « élèves », selon l’expression du gouvernement désignant les personnes internées, sont regroupés par sections selon leur exposition supposée aux « idées extrémistes ». Ils sont contraints de suivre des sessions « internes » ou « externes » de quelques jours, plusieurs semaines ou plusieurs mois lors desquelles ils se font enseigner le mandarin, ainsi que les lois et l’idéologie communiste. De véritables cours de « lavage de cerveau », selon des Ouïgours en exil, contactés par Le Monde, qui en ont suivi à l’époque.

Des témoignages d’ancien rescapés de ces camps font également apparaître que la torture y est fréquente. Dans une enquête sur le sujet publiée jeudi, Libération a recueilli le témoignage d’Omurbel Eli, qui a été interné une vingtaine de jours dans « un centre de transformation par l’éducation ». Il y « décrit sa cellule où s’entassaient une quarantaine de détenus, tous musulmans, les deux caméras de surveillance, le sommeil à tour de rôle, l’unique douche mensuelle, les heures passées alignés en rangs, les punitions corporelles et les tentatives de suicide », énumère le quotidien.

La province du Xinjiang, où vivent la majorité des Ouïgours à l’extrême nord-ouest de la Chine, vit ainsi sous une forte présence policière. Les checkpoints des forces de l’ordre et les caméras de surveillance sont omniprésents dans la région. En 2017, le gouvernement chinois a interdit « les barbes anormalement longues » et le hijab dans cette région frontalière de l’Afghanistan et du Pakistan, et a ordonné à tous les conducteurs d’installer des dispositifs de localisation GPS dans leur véhicule.

Face à ces accusations, la Chine a vigoureusement démenti à la mi-août la détention dans des centres de rééducation d’un million de Ouïgours. Lors d’une audition devant un comité des droits de l’homme de l’ONU, Ma Youqing, directeur du département du travail du Front uni, agence du Parti communiste chinois (PCC), a affirmé que « les citoyens du Xinjiang, y compris les Ouïgours, jouissent des mêmes libertés et des mêmes droits ».

Et selon lui, « l’argument d’un million de Ouïgours détenus dans des centres de rééducation est totalement faux ». Il affirme au contraire :

« Il n’y a aucune politique visant une minorité ethnique en particulier, ni limitant les droits et la liberté de religion du peuple ouïgour. »

Le parti au pouvoir en Chine justifie la surveillance de la population par les menaces posées par l’extrémisme islamiste, le terrorisme et le séparatisme. Des attentats imputés à des « séparatistes » ou à des musulmans radicalisés ont ainsi fait des centaines de morts ces dernières années dans la région ainsi qu’ailleurs dans le pays.

Dans un long éditorial, le Global Times, un influent quotidien proche du PCC, a défendu la politique sécuritaire qui a permis « d’éviter » que le Xinjiang devienne une nouvelle Syrie.

« Des politiciens et médias des Etats-Unis et d’autres pays occidentaux ont intensément critiqué la gouvernance du Xinjiang, parlant de massives violations des droits de l’homme et qualifiant la région de prison à ciel ouvert. Leur objectif est de semer le trouble au Xinjiang, et de détruire la stabilité si péniblement accomplie dans la région. »

Grâce au durcissement sécuritaire, « le Xinjiang a été sauvé alors qu’il était au bord du chaos, évitant le sort d’une nouvelle Syrie ou d’une nouvelle Libye », insiste l’éditorial.
https://img.lemde.fr/2018/08/31/0/0/5502/3668/688/0/60/0/12a83de_gKqklT0Vsi3lYsRrF7tp_gsa.jpg


La culture, c'est comme la confiture:
Moins on en a, plus on l'étale.
Les titres y compris auto proclamés, idem...

Hors ligne

 

#82 14-01-2019 15:55:26

Armen_P
@rmenaute
Réputation :   52 

Re: La Chine .

Et, en plus ils recolonisent l'afrique

https://www.francetvinfo.fr/image/75eb0gjr4-cc73/578/325/16275887.jpg

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a récemment mis en garde les Africains au sujet de leurs relations avec Pékin.

«L’Afrique risque aujourd’hui de devenir une colonie chinoise, les Chinois ne veulent que les matières premières. La stabilité ne les intéresse pas», a-t-il déclaré au quotidien allemand Die Welt en mars 2017.

«Les Européens n'ont pas vu venir»
Auteur et journaliste spécialiste de l'Afrique, passionné de la Chine, Julien Wagner reconnait que Pékin semble ne reculer devant rien pour atteindre ses objectifs sur un continent au formidable potentiel de croissance. Il constate, lui aussi que Pékin a fait main basse sur une partie des ressources naturelles de l'Afrique nécessaires à son développement. Mais il réfute les affirmations de ceux qui prêtent à la Chine des velléités colonialistes.

«C’est quand même étrange d’entendre le président du Parlement européen accuser la Chine de colonialisme alors que c’est un fait historique européen. Il faut voir ces déclarations à la lumière de la compétition en matière d’exploitation des ressources qui s’est installée depuis une dizaine d'années déjà entre le Vieux Continent et l'Empire du Milieu. Ce qui est clair, c’est que les Européens n’ont pas vu venir. Ils ont été dépassés très rapidement».

Julien Wagner est formel : les Occidentaux ne peuvent plus concurrencer la Chine en Afrique. Et il explique pourquoi.

«Parce que les moyens chinois sont démesurés par rapport aux leurs. Les entreprises chinoises ont derrière elles des réserves d’investissement colossales du fait des excédents commerciaux de la Chine avec les Européens et avec les Américains. Ce sont plusieurs milliers de milliards de dollars de réserves qu’ils peuvent investir en Afrique à travers des banques spécialisées qui sont la cheville ouvrière de l’investissement chinois en Afrique».

Journaliste spécialiste de l\'Afrique et passionné de la Chine, Julien Wagner est l\'auteur de «Chine-Afrique: le grand pillage», paru aux éditions Eyrolles.Journaliste spécialiste de l'Afrique et passionné de la Chine, Julien Wagner est l'auteur de «Chine-Afrique: le grand pillage», paru aux éditions Eyrolles. (Photo/J.Wagner)

La gangrène de la corruption
Reste à savoir quelles sont les retombées pour l’Afrique de cette manne financière que Pékin déverse sur le continent. Des milliards de dollars qui ne servent pas toujours à améliorer le quotidien des populations en raison de la corruption.

«Le niveau de corruption, aussi bien du côté chinois que du côté africain, est très élevé. Entendons-nous bien, c’était aussi le cas avec les Européens. Mais depuis la fin des années 1990, les contraintes juridiques qu'ils se sont imposées ont permis d'en diminuer fortement le niveau. Malheureusement, l'avènement de la Chine en Afrique a pour ainsi dire prolonger l'expropriation des richesses au détriement des populations», constate Julien Wagner.

En revanche, souligne-t-il, l’entrée de la Chine en Afrique s’est accompagnée d'un développement des infrastructures de transport. Avec la construction des routes, des voies ferrées et d’autres ouvrages comme des palais présidentiels ou des stades.

Les prêts sont remboursés en or, en pétrole et en gaz
De grands projets réalisés moyennant des prêts consentis par les entreprises d’Etat chinoises. Depuis 2000, «le nouveau banquier de l’Afrique» aurait consenti 77 milliards d’euros aux pays africains. Et il est prêt à mettre le paquet pour les années à venir.

Des crédits faciles qui se sont transformés en piège pour certains Etats, devenus insolvables vis-à-vis de Pékin. C’est le cas de l’Angola dont le pétrole ne servirait plus qu’à honorer les 20 milliards de dollars que le pays doit à la Chine.

«Il faut savoir que la plupart du temps, les prêts ne sont pas remboursés en argent. Ils sont remboursés en or, en pétrole, en gaz ou en cuivre. Les entreprises chinoises se remboursent en exploitant, par exemple, du zinc sur 20 ans».

Comment dès lors, sortir de l'impasse? «Il n’y a pas beaucoup de solutions», explique Julien Wagner. «Où bien ils négocient un rééchelonnement de la dette, ou ils refusent de payer, ou ils acceptent de donner davantage de contrepartie à la Chine». Avec le risque d’hypothéquer leurs ressources naturelles sur plusieurs décennies, et de se retrouver sans le moindre revenu durant de très longues années.

«Quand les Chinois sont arrivés en Afrique, leur intention n'était pas de gagner de l’argent. Ils sont venus avec l’idée de mettre la main sur les ressources. L’intérêt stratégique était plus fort. Au fur et à mesure de quelques désagréments et de prêts non remboursés, ils n’ont pas stoppé les prêts, mais ils ont commencé à surfacturer pour contrebalancer les risques».

Exiger des transferts de technologies
Pour Julien Wagner, l’expérience des dix dernières années montre que face à la Chine, les Africains auraient intérêt à se serrer les coudes et à revoir totalement les termes du partenariat passé avec Pékin. Malgré le rapport de force trop déséquilibré entre les deux parties.

«Les Africains doivent faire comprendre aux Chinois qu’ils peuvent aller voir ailleurs si les conditions ne les satisfont pas. Qu’il faut des contrats mieux équilibrés notamment en matière de main d’œuvre pour que cela bénéficie aux populations locales. Que ces contrats doivent intégrer des transferts de technologie comme les Chinois le font eux-mêmes avec les Européens».

Julien Wagner note que Pékin est un adepte du rapport de force dans un sens comme dans l’autre. C'est-à-dire que si on lui résiste, Pékin saura négocier. D’autant plus, ajoute-t-il, que la Chine s’est installée en Afrique pour très longtemps et qu’elle va continuer à étendre son emprise sur le continent.

«Ils ne vont pas lâcher le morceau. Ils vont continuer à prendre des parts de marché aux Occidentaux et à faire de ce continent leur terrain de jeu. Les Africains peuvent s’en servir comme d’un levier de développement, mais aujourd’hui, on voit bien que ce n’est pas le partenariat gagnant-gagnant promis par les Chinois».

C’est donc aux Africains de prendre en main leur destin en s’industrialisant. En apportant de la valeur ajoutée à leurs industries extractives. Sinon, la venue de la Chine risque d’être le prolongement du colonialisme européen tant décrié sur le continent, conclut Julien Wagner

http://afrique.lepoint.fr/images/2018/09/07/16803454lpaw-16803906-embed-libre-jpg_5547703.jpg

Dernière modification par Armen_P (14-01-2019 16:10:48)


La culture, c'est comme la confiture:
Moins on en a, plus on l'étale.
Les titres y compris auto proclamés, idem...

Hors ligne

 

#83 14-01-2019 17:28:53

Adic2010
@rmenaute

Re: La Chine .

Les internautes PN et Armen_P sont branchés (en décalage) sur les politiques d'Etat.

Ce sont les citoyens français d'origine chinoise de la société civile qui nous sont accessibles et qui nous intéressent. Il y a chez eux des diplomés des Universités françaises, des Grandes écoles, des toubibs, des ingénieurs, des commerçants, etc, etc..

Il y aura à trouver les Franco-Chinois qui seront sensibles à notre cause. Mais c'est du boulot et les messages de nos deux rigolos décalés-décalants nous font pas avancer les choses.

Par contre Sam semble plus motivé avec la Route de la Soie et pourra nous renseigner la stratégie à avoir recours. Nil.
15401

Dernière modification par Adic2010 (14-01-2019 17:46:31)

Hors ligne

 

#85 14-01-2019 18:22:34

MARZEVAN
@rmenaute
Réputation :   36 

Re: La Chine .

Et allons y pour les surenchères ! Qui va coloniser le mieux l'Afrique, la Turquie ou la Chine ?

On va pouvoir assister à des enchères rigolos-rigolants sur la capacité de réaction de l'Europe face à ces nouveaux potentiels dangers sur le flanc sud du continent européen.

Tiens je commence à aimer les mots composés d'Adic tels que fumeux-fumants ou rigolos-rigolants, on commence à vraiment à prendre plaisir de parcourir le forum.

Dernière modification par MARZEVAN (14-01-2019 18:22:56)

Hors ligne

 

#86 14-01-2019 18:43:33

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: La Chine .

MARZEVAN a écrit:

Et allons y pour les surenchères ! Qui va coloniser le mieux l'Afrique, la Turquie ou la Chine ?

On va pouvoir assister à des enchères rigolos-rigolants sur la capacité de réaction de l'Europe face à ces nouveaux potentiels dangers sur le flanc sud du continent européen.

Tiens je commence à aimer les mots composés d'Adic tels que fumeux-fumants ou rigolos-rigolants, on commence à vraiment à prendre plaisir de parcourir le forum.

Prend garde à la contagion des mots composés Adiescques Fred ! ça commence par un mot-composé et ça s'accroît démesurément au point qu'on n'y comprend plus rien...
De la part d'un des rigolo-rigolants-en décalage-socio-ethno-économico-arméno-historico-culturel-en recherche d'arménologie appliquée- à la sauce franco-franchouillarde...J'en passe et des meilleurs...

Enfin si on aime le bla-bla-bla hystérico-socialo-gaucho-stalino-islamo - à la sauce berlinoise...Chacun ses goûts !

Ps: " ce qui se conçoit bien, s'énonce clairement" "Un petit croquis vaut mieux qu' un long discours" (Napoléon 1er)

Dernière modification par Pascal Nicolaides (14-01-2019 18:52:06)


https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn%3AANd9GcTkIXuUkqdt-LrfqdDjh78wSu2VrZXCgl1Qxxi1Uw1tnrNJH0_D

Hors ligne

 

#87 07-02-2019 11:03:11

Adic2010
@rmenaute

Re: La Chine .

L'ÉCHO DE LA CHINE, Shangaï, 2 Déc. 1915, P.B., Chrétiens, oui ! , mais...  ~~  Où est conservé ce journal en France ?

Voici une autre coupure de presse avec un regard international montrant comment l'Empire allemand est resté muet devant le crime contre la population arménienne et ses familles dans l'Empire ottoman. Aujourd'hui, avec

- la résolution du Bundestag du 2 Juin 2016

- la visite du Président de l'Institut Goethe en Arménie / à ce message #nn
et
- les publications régulières de livres allemands sur le GDA1915[/url][/u]

il va y avoir pour les associations franco-arméniennes des possibilités concrètes (avec Powerpoint comme l'imagine l'internaute 'Mariam' pour les relations arméno-arabes) d'organiser des conférences en parténariat avec l'Institut Goethe de France.

Les données et les approches arméno-franco-allemandes sont anciennes et datent bien avant le GDA1915. Elles existent sur le forum NAM (A1 & B2) et sont exploitables par Powerpoint. Il n'est pas nécessaire d'être des germanistes à l'Université pour mettre en oeuvre de telles conférences -mais on manquera pas d'inviter ces derniers à y venir.

http://greenstone.flib.sci.am/gsdl/collect/GENOCIDE100/index/assoc/HASH013f/99e96781.dir/687p74.pdf

- Thread faisant partie de la rubrique : ASIE(S) ET OCÉANIE(S)     (#20)

- 'Thread' / Message pouvant appartenir à la Rubrique : http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/france_m.JPG . http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/eu_germany.jpg . http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/armenia_m.JPG . LE CONCEPT FRANCO-ALLEMAND, L'ARMÉNITÉ HISTORICO-CULTURELLE ET POSSIBILITÉS D'APPLICATIONS EN CONFÉRENCES   (#72)

- Message pouvant appartenir à la Rubrique (#75.B.C.D.E) : COUPURES DE LA PRESSE FRANÇAISE DE LA COLLECTION ARCHAG TCHOBANIAN. DISPATCHING DANS LES 'THREADS' CONCERNÉS POUR APPLICATIONS

#15690

Dernière modification par Adic2010 (14-03-2020 13:25:43)

Hors ligne

 

#88 08-12-2019 18:27:29

Adic2010
@rmenaute

Re: La Chine .

Médiathèque | A la découverte de la poésie française / 15.01.2018...

Une occasion aussi de leur faire connaître les coupures de presse de la Collection Archag TCHOBANIAN provenant de Chine...   wink

http://fr.afshanghai.org/uploads/&amp;e4&amp;b8&amp;8a&amp;e6&amp;b5&amp;b7&amp;e6&amp;b3&amp;95&amp;e8&amp;af&amp;ad&amp;e5&amp;9f&amp;b9&amp;e8&amp;ae&amp;ad&amp;e4&amp;b8&amp;ad&amp;e5&amp;bf&amp;83&amp;e5&amp;9b&amp;be&amp;e4&amp;b9&amp;a6&amp;e9&amp;a6&amp;862018&amp;e5&amp;bc&amp;80&amp;e5&amp;b9&amp;b4&amp;e9&amp;a6&amp;96&amp;e5&amp;b1&amp;95-661x350.jpg


- Post faisant partie de la RUBRIQUE (#97) : FAIRE CONNAÎTRE MONDIALEMENT LE FUTUR CENTRE DE LA FRANCOPHONIE 'PAUL ÉLUARD' DE STÉPANAGUERT EN ARTSAKH  ~~   ՊՈԼ ԷԼՅՈՒԱՐ  ~~  CHRONOLOGIE BIOGRAPHIQUE DE PAUL ÉLUARD

- http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/karabagh_m.JPG . Rubrique (#15) // ARTSAKH.Artsakh . ԱՐՑԱԽ.Արցախ . АРЦАХ.Арцах   <<  dans cette rubrique autant d'occasions de faire connaître LE CERCLE D'AMITIÉ FRANCE-KARABAGH // FACEBOOK... à vos élus et à la société civile de votre département.

- http://www.armenweb.org/amis-l_Artsakh/images/dadig-mamig.gif - PAGE SUR ARMENWEB : LES AMIS DE L'ARTSAKH . http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/fr_9informationcitoyenne/senat/00_preparezclaviers.JPG . https://secure.gravatar.com/avatar/e3184efab477518cbbd8b0f358b8c0c0

#18782

Dernière modification par Adic2010 (30-01-2020 21:51:57)

Hors ligne

 

#89 14-03-2020 14:53:25

Adic2010
@rmenaute

Re: La Chine .

- Гини, Рубен (2015) Путешествие в Китай Бенто де Гоиша и Исаака Армянина : Voyage du Jésuite portugais Bento de Goïs et de l'Arménien Isaac.

- Բանբեր Հայագիտության=Вестник Арменоведения=Journal of Armenian Studies, 2015 № 2. pp. 196-227  ~~  Bento de GÓÏS

- [pp.198-199 : 5 reproductions photographiques en couleur ~ pp.196-222 : texte en russe avec 103 notes bibliographiques en bas de page ~ pp.222-223 : Liste des titres bibliographiques ~ pp.224-227 : résumés en arménien et en anglais] : TEXTE TRILINGUE EN PDF : РУБЕН ГИНИ, JOURNEY OF BENTO DE GÖIS AND ISAAC THE ARMENIAN TO CHINA 

Il n'est pas possible de traduire directement l'article en Pdf qui est trop volumineux. Il sera nécessaire de le faire un jour en plusieurs fois : en le copiant par différentes parties puis traduisant le post chaque fois.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/23/Gois.jpg . RUBEN GUINEY (Beijing) / JOURNEY OF BENTO DE GÖIS AND ISAAC THE ARMENIAN TO CHINA

Since Marco Polo times China has been known to Europeans as Cathay, while Beijing as Khanbaliq. It was through the first Portuguese colonies in the Eastern Asia the Europeans once again learned about China and Beijing. It is apparent that the place and role of Armenian people in the development of relations between East and West was very important. The journey undertaken by the Portuguese Jesuit missionary Bento de Göis and his Armenian companion Isaac to China in 1602 – 1607 from Lahore comes to prove this opinion.

According to Henry Yule, a 19th century British scientist, this journey provided us with answer to one of the most exciting geographic questions, particularly, weather we may identify Cathay with China and Khanbaliq with Beijing. A Latin version of the story of Bento de Göis and Isaac edited by Nicolas Trigault and entitled “De Christiana expeditione apud Sinas suscepta ab Societate Jesu” was published in Augsburg in 1615. Trigault’s edition was based on diaries written by Matteo Ricci, an Italian missionary. Since this version contained numerous errors, another edition called “Fonti Ricciane: documenti originali concernenti Matteo Ricci” soon came to light by Pasquale d’Elia. The first English translation of this work was published in the 20th century.

In 1907, in commemoration of the 300th anniversary of that journey, a statue of Bento de Göis was erected at Villa Franca de Campo on the Azores Islands. The statue shows Bento wearing Armenian merchant’s attire exactly as it had been described in Trigault’s Latin source. The details of the journey are of a high importance for historical science. You can trace almost month by month how the travelers walked thousands of miles encountering numerous obstacles. For a few times, only Isaac’s selfless service helped Bento de Göis to escape inevitable death. The section where Armenian merchant’s attire with all its original elements is described represents particular interest. According to Trigault’s Latin source, Bento could make his way to China only under the disguise of an Armenian, otherwise being identified as a Portuguese he would certainly be stopped.

A caravan, that Bento and Isaaf joined, consisted of 500 people. It should take them to the East. After having lost many animals on the way, the travellers soon reached the Tarim Basin, a region surrounded by dozens of small states, particularly of a Muslim origin. Nevertheless, Bento and his companion managed to put the detailed descriptions of their everyday life together. While approaching China’s borders, Bento de Göis and Isaac realized that their mission was almost over. Learning about presence of Jesuit brothers in Beijing, Bento de Göis discovered that China (Sinica) and Cathay were the same. In 1605 two travellers reached modern Suzhou where they waited for a new caravan. It might take another six years until a new caravan to Beijing could be organized. Bento sent two letters to Beijing trying to establish a contact with the Jesuit mission. The Jesuit messenger, a young Chinese named Ferdinand, came from Beijing only in 1607. This news found Bento being sick. As a result, he died eleven days after it.

After Bento de Göis’s death, according to a tradition, the property and wealth of the late merchant was divided among other merchants. Some time after it Isaac undertook a journey to Beijing being accompanied by Ferdinand. Jesuits gave the Armenian a warm welcome. During his visit of China’s capital Isaac told Bento’s story to Matteo Ricci who recorded it in Italian. Afterwards he made to Macau, a Portuguese colony in the Far East, where he stayed for a while and then despatched to India. On his way to Lahore he learned about his wife’s death and decided not to return to the land of the Mughals but to settle in Portuguese colony of Chaul, some sixty kilometers away from Mumbai. Isaac’s further destiny is unknown.

Information provided by merchants on the trade relations in the seventeenth century is of a special significance for historiography. It is worth of noting that Isaac lived in Lahore with his family before 1604, i.e. witnessed the deportation of Armenian families by Shah ‘Abbas I of Persia from Armenia to Isfahan resulted in establishing of the Armenian quarter of Nor Jougha (New Julfa), the future centre of Armenian trading network in Persia.

The travels of Bento de Göis, a Portuguese, and his Armenian companion Isaac represent an interesting source for the history of Armenian-Chineese relations.

PS - Un article à faire connaitre en e-mails ciblés en France

- aux Jésuites (Congrégations+Instituts+Collèges+Écoles+anciens élèves+radios)

- aux nombreux portugais avec leurs associations et Instituts culturels. À s'organiser
et
- aux Franco-Chinois avec leurs sociétés culturelles-communautaires, la Chambre de Commerce franco-chinoise et Instituts en études sinisantes.

https://planetguide.ru/eimage/2015/12/11/11566b1f7c0b523.jpg . Si je ne me suis pas trompé, l'auteur est un Hay de Russie sinilogue Рубен Гини (Rouben GUINI) // à chercher ses publications de plus près. À +. Merci de votre compréhension. Nil.
#20130

Dernière modification par Adic2010 (14-03-2020 16:49:14)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© Nouvelles d'Arménie Magazine / www.armenews.com -