Soutenez Armenews !

Vous devez être inscrits pour utiliser les forums d'armenews.com

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Tout message posté sur ce forum engage la responsabilité civile et pénale de son auteur. Les messages racistes, homophobes, etc... sont donc interdits !

#1 28-09-2017 17:51:18

Louise
Membre certifié
Réputation :   55 

La Dhimmitude

La dhimmitude fut l'univers juridique, politique, spirituel des Juifs et des Chrétiens indigènes dont les pays furent conquis par le jihâd et gouvernés par la loi islamique: la shari'a. L'univers de la dhimmitude a englobé des millions de personnes, il a couvert trois continents - Afrique, Asie, Europe - il a duré de treize siècles à quelques siècles selon les régions.

La dhimmitude vient du mot arabe "dhimmi" qui désignait les Juifs et les Chrétiens indigènes gouvernés et protégés par la loi islamique. Il y eut deux vagues majeures d'islamisation des pays chrétiens par le jihâd. La 1ère fut la vague arabe de 632 à 750 qui couvrit toute la rive sud de la Méditerranée, de l'Espagne à l'Arménie. La 2ème fut la vague turque du XIe au XVIe siècle, elle couvrit l'Arménie, l'Anatolie, les Balkans et la Grèce. Tous ces pays étaient peuplés exclusivement de Chrétiens avec, selon les lieux, de larges communautés juives. Une partie de ces populations fut massacrée, une autre réduite en esclavage, une autre déportée, et une autre devint dhimmie.

Le mot dhimmitude définit l'ensemble des relations entre d'une part l'umma, la communauté islamique, et d'autre part le Peuple du Livre (la Bible), c'est-à-dire les indigènes juifs et chrétiens (ahl al-kittab). Aujourd'hui l'intérêt de ce passé réside dans l'enseignement qu'il nous livre sur les relations que les peuples musulmans nouèrent au cours des siècles avec le "Peuple du Livre", qu'ils combattirent par le jihâd, ou gouvernèrent dans la dhimmitude et ceci sur trois continents.

Les peuples de la dhimmitude furent nombreux: Juifs, Grecs, Syriens, Egyptiens, Arméniens, Maronites, Berbères, Espagnols, Bulgares, Slaves, peuples de cultures, langues, religions différentes: catholiques, grecs-orthodoxes, monophysites, nestoriens, juifs.

Chrétiens et Juifs jugés impurs et inférieurs par la loi islamique étaient soumis dans tous les domaines à un système d'inégalité et d'humiliation.

(extrait de la [Conférence prononcée par Bat Ye'or à l'Assemblée Générale de France-Israël du 26 avril 1992, sous la présidence de P.-Ch. Taittinger, vice-président du Sénat, Michel Darmon, président de France-Israël, et en présence de S.E. Yehuda Lancry, ambassadeur d'Israël. Cette conférence fut publiée (France-Israël, mai-juin 1992) et dans un tiré-à-part en quatre pages avec quatre illustrations du récent ouvrage de Bat Ye'or, Les Chrétientés d'Orient entre Jihad et Dhimmitude: VIIe-XXe siècle, Paris: Les Editions du Cerf, 1991]

http://lecoran.over-blog.com/pages/Dhim … 37955.html

Hors ligne

 

#2 28-09-2017 20:19:16

Adic2010
@rmenaute

Re: La Dhimmitude

Il serait intéressant Louise, de savoir ce que la SECTION DES ÉTUDES ARABISANTES DE L'UNIVERSITÉ D'ÉRÉVAN pense des travaux de BAT YÉ'OR.

Il y aura en particulier Gayane Mkrtumyan qui est une chercheuse arabisante-islamisante signalée à ce message #333. Il y a aussi la section des Études turques qui nous dira certainement comment l'Islam a été vampirisé et instrumentalisé dans l'Empire ottoman. Nous savons ce qu'il nous en coûté dans le passé et combien cela nous touche encore aujourd'hui.

Voici le chapitre Utilisation à des fins polémiques sur les travaux de Bat Ye'or du wikipedia en français Dhimma. Ces lignes ci-dessous sont assez significatives et en disent long sur les motivations de la littérature de BAT YÉ'OR. Bonne continuation. Hatchoghoutyoun.  Nil.
_____________________

Selon l'essayiste Bat Ye'or, qui a développé le concept de « dhimmitude » (néologisme inventé par le président chrétien libanais Bachir Gemayel[73]), la « dhimmitude » est « un système juridique et reiligieux de discriminations envers les non-musulmans qui les réduisit, sauf dans certaines régions d'Europe centrale, à l'état de minorités fossiles, quand ils ne furent pas entièrement éliminés »[74], « enracinée dans le Coran, la Sunna et les biographies du Prophète Muhammad [soit] dans le c?ur même de l'islam »[75]. Bat Ye'or se spécialise dans l'évocation exclusive des brimades dont les dhimmis auraient été victimes au cours des siècles[76]. Développant également la notion d'« Eurabia », elle estime ainsi que l'Europe « post-judéo-chrétienne » a « abandonné la résistance pour [cette] dhimmitude »[77]

Ses ouvrages polémiques et clivants sur le sujet sont fermement critiqués par nombre de chercheurs[78] pour leur manque de rigueur scientifique et leur côté partisan[79]. Ses positions rencontrent davantage d'échos auprès de polémistes et d'éditorialistes comme David Frum que chez les historiens et spécialistes de l'histoire de l'islam[80]. Mark R. Cohen, un éminent spécialiste de l'histoire des Juifs dans le monde musulman au Moyen Âge, a critiqué ce terme pour son caractère trompeur et islamophobe[81].

Le travail de Bat Ye'or concentre un type d'arguments polémiques qui font partie des débats qui opposent polémistes et chercheurs[80]. En ce sens, ses travaux ont l'intérêt d'incarner de manière paradigmatique[82] l'un des deux pôles extrêmes du sujet, celui d'une mythique oppression systématique (l'autre étant celui tout aussi mythique d'une harmonie interconfessionnelle), argumentée notamment par une lecture de textes pré-modernes abordés anachroniquement avec des concepts modernes, ou une assimilation abusive des différentes écoles juridiques islamiques, sans rapport avec la réalité historique[83].

#13

Dernière modification par Adic2010 (28-09-2017 20:23:24)

En ligne

 

Pied de page des forums

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© Nouvelles d'Arménie Magazine / www.armenews.com -