Vous devez être inscrits pour utiliser les forums d'armenews.com

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Tout message posté sur ce forum engage la responsabilité civile et pénale de son auteur. Les messages racistes, homophobes, etc... sont donc interdits !

#1 05-07-2017 23:46:06

Sinan Bey
@rmenaute

Transcription barbare des noms arméniens

Je m'étais promis de me retenir, et de ne plus m'exprimer dans ces colonnes, mais, arrivant aux pages 84 et 85 du dernier numéro des NAM (n° 242, juillet-août 2017), un bel article m'interpella et - révolta, et me poussa à réagir.

L'article est dédié à "La musique sacrée et les Pères Mékhitaristes".

L'article m'interpella vivement, parce qu'il évoquait les Pères Mechitharistes auxquels je dois mon éducation arménienne.
Et me révolta en y découvrant des noms autrement si familiers transformés 'scientifiquement' à des absurdités barbares.

L'auteur y utilise la translittération scientifique en usage éventuellement dans des publications très spécialisées, linguistiques et étymologiques, mais totalement déplacée et incompréhensible dans une publication comme NAM.

Quand j'ai heurté à un nom tel que " Iwc'gartasean ", j'ai sursauté. Qui était-ce ?
Il me fallait un certain temps pour retrouver un auteur bien connu: le Père Utch-kardachian !

Et qui est " Kiwrelean " alias " Kiureghian " ? C'est notre Père Anton Gureghian !

Et le pauvre Père Dayan, présenté d'abord ainsi, comme il l'était par exemple aux colloques internationales, se voit transformé en ... Tayean !
Le même Père Dayan (sic) était aussi un ami de "l'archimandrite" Komitas. Vous comprenez ? Il s'agit de notre Komitas Vartabed.

Tous étaient des spécialistes de " Erazstut'iwn " c'est-à-dire: Yéra-jechtoutioun, c'est-à-dire: la musique, qui et également le titre de l'oeuvre du Père Pejechkian.

Il y a aussi une reproduction fac-simile du manuscrit de Tayean : "Ekayk' yawatac'ealk".
Je me rappelle que nous le chantions ainsi : Yégayk Havadatzialk ... (Venez, vous les fidèles croyants).

Bon, je m'arrête là. Ces 'éclaircissements' sont sans intérêts particuliers pour les lecteurs de Nam, et seront considérés probablement - et avec raison (?) - comme des querelles byzantines. Il y a plus important à faire: expliquer à Trump et Poutine ce qu'ils devraient faire pour l'Arménie ...

ps:
Une petite remarque supplémentaire.
Le titre général de la série n'est pas tout à fait juste: "Il y a 300 ans naissait la congrégation".
En réalité, Mechithar avait fondé son ordre en 1701, à Constantinople.
En 1717, l'ordre s'est installé à Venise, dans l'île Saint Lazare.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© Nouvelles d'Arménie Magazine / www.armenews.com -