Vous devez être inscrits pour utiliser les forums d'armenews.com

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Tout message posté sur ce forum engage la responsabilité civile et pénale de son auteur. Les messages racistes, homophobes, etc... sont donc interdits !

#1 25-02-2017 22:12:35

Adic2010
@rmenaute

Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Nous n'avons pas de temps à perdre avec de tels messages en compulsions, agitations, mépris, etc, etc... sachant la situation en Artsakh.

Vous pouvez regarder en plus cette video -si certains ont encore des hésitations : comment Bakou se prépare pour l'avenir / video 3mn:52s...

- Thread faisant partie de la rubrique : BAKOU, PÉTRO-DOLLARS, OPÉRATIONS N.AZÉRIES ET À.ZÉRO-COMPLAISANTES  (#7)  http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/azerbaijan.JPG

Dernière modification par Adic2010 (20-10-2018 14:06:09)

En ligne

 

#2 25-02-2017 23:48:52

MARZEVAN
@rmenaute
Réputation :   36 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

La situation en Artsakh c'est une chose mais quand on se trouve dans des pays qui ont accueillis nos grand parents on se doit de réagir dans l'intérêt des pays dans lesquels nous vivons. Nous sommes là en France dans un pays qui était au début des années 1900 à 99% soit chrétien soit athée ou sans religion bien définie. Maintenant plus de 25% des habitants de la France sont de religion musulmane. Partout se dresse des mosquées et à contrario nous assistons à la fermeture d'un grand nombre d'églises dans les campagnes. Ne croyez pas forcément que je suis un chrétien endoctriné, je suis une personne qui n'accepte pas qu'une religion qui pourrait bientôt devenir majoritaire m'impose ma manière de penser.

Alors non nous ne perdons pas notre temps à dénoncer l'intolérable. Nous dénonçons pour qu'il n'arrive pas à la France ce qui arrive en Syrie ou en Irak, quand un groupe de fanatique de 200 personnes a suffi pour envahir Mossoul, ou qu'une simple colonne d'autres fanatiques à suffi pour envahir Raqqa.

Nous avons plusieurs combats à mener de front, l'un ici dans nos pays d'accueil pour protéger et défendre ces dits pays de tout extrémisme ou de tout fanatisme. Et le deuxième combat est pour la survie des Arméniens qui vivent sur leurs territoires ancestraux, l'Arménie et l'Artsakh  (ex Haut-Karabakh).

je n'ai pas regardé la vidéo.

Dernière modification par MARZEVAN (28-02-2017 10:39:32)

Hors ligne

 

#3 26-02-2017 01:28:32

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Adic2010 a écrit:

Nous n'avons pas de temps à perdre avec de tels messages en compulsions, agitations, mépris, etc, etc... sachant la situation en Artsakh.

Vous pouvez regarder en plus cette video -si certains ont encore des hésitations : comment Bakou se prépare pour l'avenir / video 3mn:52s...

http://www.dreuz.info/wp-content/uploads/Screen-Shot-2013-10-30-at-21.52.38-PM.png


http://media.pn.am/media/issue/274/560/photo/274560.jpg

PAS D'OUBLI, PAS DE PARDON !

Hors ligne

 

#4 26-02-2017 08:32:43

Armen_P
@rmenaute
Réputation :   52 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Birmingham à l?heure islamiste
NADJET CHERIGUI

DE NOS ENVOYÉS SPÉCIAUX RACHIDA SAMOURI (TEXTE) ET DAVE EVER (PHOTOS) Dans les quartiers populaires de la deuxième ville d?Angleterre, le mode de vie communautariste des islamistes tend à s?imposer et menace de faire éclater une société victime de son utopie multiculturaliste.
En ce vendredi après-midi très hivernal à Birmingham, l?atmosphère est saturée de ce fameux fog, si épais et so British. L?architecture ciselée de briques rouges caractéristiques de l?héritage industriel de cette ville du centre de l?Angleterre achève de dessiner l?image d?Epinal. Il n?est pas encore 14 heures mais, déjà, la lumière décline. La couleur écarlate des bus à impériale tranche avec la grisaille ambiante et transperce la brume, tout comme l?écho de la voix du muezzin depuis le minaret de l?imposante ­Birmingham Central Mosque. Si l?heure du thé demeure ­incontournable, celle de la prière l?est tout autant, rappelée à grand renfort de haut-parleurs. Surmonté d?un immense dôme, d?un minaret et de deux croissants islamiques, l?édifice religieux posé au milieu des tours de ce quartier populaire de High Gate est capable d?accueillir, les jours de grande ­affluence, jusqu?à 6 000 personnes. Les hommes vêtus de ­kamis, ces longues tuniques traditionnelles, se pressent vers l?entrée de la mosquée pour la grande prière du jour. Les ­femmes voilées se dirigent vers leur aile réservée. Les pas ­s?accélèrent de plus belle, lorsque résonne dans le quartier la voix du muezzin. « Allahou Akbar », scande le minaret. Dans la rue, un groupe de petites filles jouent tout en reprenant en ch?ur « Dieu est grand » en arabe.
Birmingham est la deuxième ville d?Angleterre après Londres. Elle compte près d?un million d?habitants, dont la moitié sont des immigrés, avec un quart de musulmans. Dans le quartier très populaire de Small Heath, situé à l?est du centre-ville, près de 95 % de la population est musulmane. Les nombreuses ­mosquées offrent ici un panel très large de pratiques allant du soufisme au salafisme le plus radical, comme la Salafi Mosque, centre cultuel décliné en librairie, salle de conférences, ­madrasa. Les deux écoles privées y dispensent, selon la direction, un enseignement conforme au programme officiel. ­Cependant, pour les élèves âgés de 6 à 16 ans, l?enseignement de la musique et le dessin de portraits, considérés comme ­péchés, sont interdits. Car sur Coventry Road, l?artère ­principale du quartier, le quotidien ne se vit qu?à l?heure ­musulmane. Les voiles portés par les petites filles couvertes jusqu?aux chevilles n?arrêtent aucun autre regard que le nôtre. Les barbes sont ici majoritaires. Les tenues des femmes se ­déclinent du voile au niqab ne laissant apparaître que les yeux, en passant par le jilbab, et les mains sont gantées de noir. ­Certaines échoppes affichent les différents ­horaires de fermeture correspondant à ceux des prières quotidiennes. Quant aux pubs traditionnels, désertés, leurs vieilles façades décrépies sont, pour beaucoup, murées. Car les ­restaurants, ici, sont sans exception labélisés halal, ne servent surtout pas d?alcool et ­offrent à la clientèle féminine ou familiale des espaces séparés par des rideaux pour se cacher des ­regards masculins. Les ­magasins surtout communautaires proposent des tenues islamiques. Les librairies sont religieuses. Les agences de voyages garantissent des vacances « muslim friendly » avec des destinations où les clients, mais surtout les clientes, ont accès à des hôtels avec des espaces non mixtes et des piscines où les femmes pourront se baigner tout en ­« préservant leur pudeur ».
Professeur dans une école de la ville, Aïssa, frêle silhouette fantomatique drapée de noir, affublée d?un sac à dos, hâte un pas impossible à distinguer sous sa longue abaya. Elle ne veut pas faire attendre ses élèves. La jeune femme, dont on ne voit pas le visage, porte ses lunettes par-dessus son niqab. Avec son accent très marqué, Aïssa est de toute évidence née dans les West Midlands. Ses parents sont des immigrés pakistanais et elle dit sa fierté et son attachement à sa région et ce pays qui, dit-elle, protège sa liberté de culte et celle de porter son voile au sein de l?école. La simple évocation du terme laïcité fait bondir la jeune femme. « L?Angleterre, ce n?est pas la France, assène-t-elle. La laïcité dans votre pays est un prétexte pour s?en prendre aux musulmans. La France est une dictature, s?emporte la jeune femme. Ici, je suis libre de me ­voiler intégralement et­ ­d?enseigner à des enfants dans une école publique. J?ai la possibilité de faire mes prières quotidiennes dans une salle au sein de l?établissement. On ne fait de mal à personne, contrairement à ce que vous, les Français, prétendez. Ce voile est un commandement de mon Dieu et me préserve du regard des hommes. » Deux visions de la liberté difficilement comparables. L?étanchéité assurée par la laïcité à la française, entre vie publique et croyances personnelles, n?existe pas ­outre-Manche. Ainsi, à Birmingham, ­certaines écoles ­publiques organisent pour leurs élèves des ­visites au sein de différents lieux de culte comme les mosquées, où les imams inculquent les rudiments de la prière et quelques sourates à tous les écoliers, fussent-ils de ­confession chrétienne. Une islamisation de l?éducation ­impensable dans notre ­république laïque.
A Birmingham, les petits Anglais de confession musulmane ont souvent le même rituel vers 17 heures. Ils sont très ­nombreux à échanger leur uniforme d?écolier contre une abaya ou un kamis pour suivre les cours coraniques assurés quotidiennement par les madrasas des mosquées.
Dans le quartier de Small Heath, dans une boutique clinquante de Coventry Road aux murs décorés des sourates du Coran, Yasmina, abaya sombre et léger voile posé négligemment sur la tête, s?active sans relâche. Cette jeune musulmane vit à ­Birmingham depuis son plus jeune âge. Pas encore trentenaire, elle est déjà à la tête d?une affaire prospère. Dotée d?un sens aigu du business, elle propose à une clientèle toujours plus nombreuse des tenues islamiques, des robes longues pour les festivités traditionnelles, des produits de beauté, des ­onguents, de l?encens aux senteurs très orientales. Attentive à la sensibilité de sa clientèle, elle se presse de couvrir pudiquement d?un foulard les attributs en plastique et pourtant bien trop féminins, d?un mannequin sans visage, qu?elle vient de déshabiller. « Ce quartier est très religieux, explique la jeune femme. On doit s?adapter. Dans le centre-ville, je porte ce que je veux. Je sors même en boîte de nuit. Mais ici, j?ai toujours un voile et une abaya : c?est l?uniforme et ça facilite le quotidien. » « Faciliter le quotidien » : des termes utilisés par Yasmina pour évoquer à demi-mot la pression de la religion présente partout ici. « Entre musulmans, on s?entraide ici, vous savez. » Puis elle revient sur cette pression des plus radicaux : « En Angleterre, ils sont ­libres de s?exprimer. Ils ne parlent que d?interdits, ils vous imposent leur vision rigoriste de l?islam mais, en revanche, ils n?écoutent personne, surtout pas ceux qui ne sont pas d?accord avec eux. »
Et pourtant, les échanges seraient, semble-t-il, possibles. En plein c?ur du centre-ville animé de Birmingham, deux hommes barbus tiennent un stand, abrités sous un barnum de couleur verte. Installés tout près de la gare centrale et du gigantesque Bullring Center, ce mall géant où les magasins n?ont plus rien de communautaire et où la bière coule à flots et sans complexe dans les pubs traditionnels, ils proposent des exemplaires du Coran en format de poche et en libre-service. Sur les présentoirs, de nombreux livres et fascicules expliquent aux plus curieux la pratique de l?islam et les règles à observer pour être un bon musulman. Les enceintes ­branchées à plein volume lancent des sourates en boucle pour attirer le chaland. « C?est aussi pour faire concurrence aux évangélistes qui se sont installés tout près de nous, comme par provocation », s?amusent les deux hommes. Mohamed et ­Rachid ont leurs habitudes. Bénévoles, ils affirment donner de leur temps pour la communauté et échanger avec d?autres confessions, voire convaincre certains de se convertir. Et pour eux, pas de place pour le doute? Chanter God Save the Queen, pourquoi pas ? Mais la charia reste le seul salut de l?âme et l?unique texte de loi auquel se référer. « La charia n?est pas un problème ! » assène Mohamed, grand gaillard ­volubile, au kamis porté à mi-cheville à la mode ­salafiste. En guise de dialogue, il impose un échange à sens unique sans ­jamais se défaire de son sourire. « C?est la meilleure des lois, elle est au-dessus de toutes les autres. La ­charia exige que l?on coupe la main des voleurs et que l?on tue les violeurs et les meurtriers. » Et lorsque l?on évoque avec ­Mohamed la question de l?homosexualité punie de mort par la charia, l?homme balaie d?un revers de la main la moindre opposition. « Si on laisse faire, les m?urs dérivent forcément. Ça commence par l?homosexualité, ça finit par la pédophilie. »
La charia comme référence. En Angleterre, elle est tolérée. Une centaine de « sharia courts », comme on les appelle ici, sont répertoriés dans le pays. Ces tribunaux islamiques ­officieux, installés très souvent au sein des mosquées, ­statuent sur des affaires courantes : héritage, mariage, divorce, etc.
Mohamed Talha Bukhari, imam à la Birmingham Central Mosque, barbe blanche et lunettes posées sur le bout du nez, est l?un de ces juges. Dans la pièce chargée de livres reliés où les doléances sont écoutées, les décisions tranchées, et la parole de Dieu divine, l?homme défend le principe de la charia. « Ce n?est pas une loi parallèle à celle du pays, insiste-t-il. Nous nous appuyons sur des textes religieux pour statuer. Nous travaillons aussi avec un ?register?, une personne en charge de faire le lien entre notre tribunal et les autorités officielles. C?est important pour faire, par exemple, enregistrer les mariages civilement. En matière de divorce, notre devoir de représentants de l?autorité religieuse est de tout faire pour préserver l?union du couple avec la médiation. Si cela s?avère impossible, le divorce est alors accordé. »
Rendre la charia soluble dans les valeurs du pays, un pragmatisme à l?anglaise qui va trop loin selon certains. Dans ce pays comptant un peu plus de 3 millions de musulmans, des voix s?élèvent pour dénoncer les risques d?islamisation de la société britannique. Gina Khan est porte-parole et membre de One Law for All, un mouvement mobilisé contre la charia au Royaume-Uni. « Ces tribunaux sont illégitimes et incompatibles avec notre démocratie. La charia est définitivement une loi parallèle à celle du Royaume-Uni. Les religieux se drapent derrière une image d?équité et de tolérance. La réalité est bien différente et les ­décisions sont souvent discriminatoires envers les femmes. Avec la charia, les hommes peuvent pratiquer la polygamie ou répudier leur épouse en répétant trois fois le mot ?taraq? (?Je te répudie?). Les femmes, quant à elles, doivent faire face à des religieux pour demander la permission de se séparer. Elles doivent payer parfois jusqu?à 400 livres [470 euros] et sont confrontées à des hommes les jugeant comme de mauvaises épouses même dans les cas de ­violences conjugales. »
Pour cette activiste issue d?une famille musulmane, se définissant comme une féministe laïque, ces tribunaux sont prétexte à maintenir les femmes sous pression et un moyen pour les fondamentalistes religieux d?étendre leur influence sur la communauté. La militante rappelle ainsi le cas d?Anjem Choudary, ce sulfureux prédicateur londonien qui promettait de transformer Buckingham Palace en mosquée. « Cet extrémiste, avant d?être condamné en 2016 à cinq ans de prison pour avoir prêté allégeance à l?Etat islamique, siégeait comme juge au sein d?un tribunal de la charia. Leur laisser cet espace, c?est les laisser grignoter un peu plus nos valeurs et gagner du terrain. »
Un noyautage de la société britannique par les islamistes ? Certains s?en inquiètent. En 2014, une lettre anonyme ­envoyée aux autorités dénonçait l?emprise de groupes intégristes sur certaines écoles publiques de la ville. Elle dénonçait une séparation imposée des garçons et des filles dans les ­classes, des pressions exercées sur les enseignants non musulmans, et le rejet de l?apprentissage de certaines matières comme la musique. L?affaire, appelée « Cheval de Troie », avait alors obligé les autorités à mener une enquête et à mettre en place un programme spécifique. « Le Cheval de Troie a ­secoué la ville, confie Asif Afridi, membre du Brap, une organisation ?uvrant contre les discriminations et pour le dialogue intercommunautaire. Le gouvernement a alors réagi en ­imposant aux professeurs de signaler toute manifestation de radicalité religieuse chez les élèves. Notre organisation a travaillé à leur donner les clés pour mieux communiquer avec les parents. Notamment lorsqu?ils sont confrontés à des familles réfractaires à certaines matières. »
Golden Hill Rock Academy, récemment rebaptisé Ark ­Boulton Academy, dans le quartier de Spark Hill, est l?un de ces établissements touchés par le scandale. A 15 h 30 sonne la fin des cours. Les élèves se ruent vers la sortie. Ici, comme dans tous les établissements publics du pays, le port de l?uniforme est une obligation. Blazer bleu marine, chemise blanche, ­cravate estampillée de l?écusson de l?école. Quant aux voiles islamiques, très nombreux, ils sont autorisés comme dans tout le pays. Ilwad, Maya, Sara et Yasmine sont élèves au sein d?Ark Boulton Academy. Toutes de confession musulmane, ces ­adolescentes n?imaginent pas une seconde se rendre en cours sans voile. « C?est autorisé, mais il faut le porter en bleu marine avec un liseré jaune aux couleurs de notre école. » Quant à l?affaire ayant ébranlé Ark Boulton Academy, elles affirment toutes être surprises par l?ampleur des pratiques mises au jour par l?enquête. « Après ce scandale du Cheval de Troie, un membre de l?équipe pédagogique a été renvoyé du jour au lendemain, lance Yasmine. Ça a changé beaucoup de choses. Les profs sont ­étroitement surveillés et ils ne se risquent plus, comme avant, à partager leurs interprétations personnelles de la religion. » A ces quelques mots lâchés bien trop vite, on s?échange des regards entendus et la discussion est close.
Ali est moins avare de paroles. Ce jeune Français de 18 ans est installé à Birmingham avec sa famille depuis dix ans. Les traits tirés par trop de cigarettes et bien d?autres abus, le jeune homme garde de son enfance en France un souvenir heureux et pose un regard beaucoup plus sombre sur sa vie outre-Manche. Son père d?origine tunisienne a emmené toute sa ­famille ici, à Birmingham, pour des raisons professionnelles. Le jeune homme raconte le changement de son père après avoir commencé à fréquenter les mosquées de la ville. « Sa pratique est devenue radicale, il s?est laissé pousser la barbe. » Ali est alors obligé de fréquenter une école privée musulmane et de suivre des cours coraniques le soir dans la madrasa d?une mosquée. « Il y a beaucoup d?écoles privées musulmanes et de madrasas dans cette ville. Elles prétendent toutes prêcher la tolérance, l?amour et la paix, mais ce n?est pas vrai. Derrière ces murs, on nous gave de versets du Coran en boucle, de haine et d?intolérance. » Ali raconte la discipline de fer imposée par les religieux, les châtiments corporels infligés aux moins disciplinés comme lui. « Je refusais d?apprendre par c?ur sans comprendre. Je posais trop de questions. Je n?entrais pas dans le rang. Alors ils me le faisaient payer. Ensuite, j?ai fini par être renvoyé de l?école privée où j?étais inscrit car j?ai confié à des camarades que j?avais une copine. Ils m?ont dénoncé au directeur. Il m?a attrapé par le col, brutalisé et menacé. J?ai refusé de revenir sur mes propos? Ils ont convoqué mon père et m?ont renvoyé. J?étais soulagé. »
Et pourtant, au sein de la madrasa de la mosquée Ghamkol ­Sharif, les professeurs, officiellement, louent un enseignement respectueux des enfants et des valeurs du pays. Au sein de cette immense bâtisse aux murs entièrement faits de ­marbre, sept imams se relaient en permanence auprès des 5 000 fidèles. Dans un bâtiment adjacent, la madrasa accueille près de 200 enfants chaque soir pour deux heures d?études ­coraniques. « Nous sommes très attentifs aux valeurs transmises par nos professeurs, insiste Yassir, un des administrateurs de la mosquée. Ici, nous dispensons des cours d?arabe, de religion mais aussi d?apprentissage du Coran. »
Assis en tailleur, les jeunes garçons vêtus de kamis et d?un ­chèche sur la tête, semblent détendus. A l?étage, les filles ­couvertes d?un voile rangent les instruments avant de ­commencer le cours. La musique, ici, n?est pas considérée comme incompatible avec la religion. Mobin, âgée de 19 ans, est arrivée d?Argenteuil il y a quelques mois. Sa famille, raconte la jeune fille, a choisi de s?installer à Birmingham pour la religion. « Mon père trouve que c?est mieux ici. On peut porter le voile sans problème et on trouve des écoles où garçons et filles ne se ­mélangent pas. » Mobin se dit tout de même un peu nostalgique de la France. « Birmingham, c?est un peu comme un pays musulman. On est entre nous, on ne se mélange pas. C?est dur. »
Yassir l?affirme, cette organisation très communautaire n?est pas un problème, au contraire. La mosquée Ghamkol Sharif, inaugurée en 1986, gère le quotidien de la communauté à tous les niveaux. « Nous avons acheté un bâtiment où nous accueillons des musulmans atteints de troubles psychiatriques, nous servons une soupe populaire, nous avons créé une crèche, un centre médical et nous avons même investi 200 000 livres [235 000 euros] dans le lycée public voisin. Grace à ce partenariat avec les services publics, nous assurons aux familles un établissement réservé aux filles. »
Selon Yassir, cette gestion du lycée par la mosquée est un gage de moralité pour les familles les plus conservatrices. Elles se montrent alors moins réfractaires à scolariser leurs filles. Un fonctionnement présenté par ce bénévole comme un modèle d?intégration dont la France, selon lui, devrait s?inspirer. « Notre communauté est très bien organisée autour de la mosquée. Nous gérons tout entre musulmans, de la naissance à la mort. Nous sommes finalement un Etat dans l?Etat. »
Un Etat dans l?Etat, ou plutôt une islamisation rampante d?une partie de la société, ce que la France réussit, pour l?heure, à éviter même si son modèle de laïcité commence à être mis à mal.
■ Rachida Samouri


La culture, c'est comme la confiture:
Moins on en a, plus on l'étale.
Les titres y compris auto proclamés, idem...

Hors ligne

 

#5 26-02-2017 08:37:14

Armen_P
@rmenaute
Réputation :   52 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Allez vous étonner au vu de ce qui précède, de constater que les anglais freinent tant qu'ils peuvent l'importation  des migrants , mais il est bien trop tard, le ver est dans le fruit.
Et en France ? motus...

http://online.milibris.com/reader/flash/f47e42d1-0f7d-45c4-8108-05a065e732c6/articles/f6abb45b-cb2d-4873-ae71-d8747e0e4151.jpg


La culture, c'est comme la confiture:
Moins on en a, plus on l'étale.
Les titres y compris auto proclamés, idem...

Hors ligne

 

#6 26-02-2017 08:42:07

Armen_P
@rmenaute
Réputation :   52 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Ah, j'oubliais: Ils sont où les gentils modérés ???

SI c'est cela que vous souhaites à votre descendance, pas d'inquiétude d'ici une quinzaine d'années, au train ou vont les choses, c'est gagné....


La culture, c'est comme la confiture:
Moins on en a, plus on l'étale.
Les titres y compris auto proclamés, idem...

Hors ligne

 

#7 26-02-2017 09:28:19

Papillon
@rmenaute
Réputation :   15 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Adic2010 a écrit:

Nous n'avons pas de temps à perdre avec de tels messages en compulsions, agitations, mépris, etc, etc... sachant la situation en Artsakh.

Vous pouvez regarder en plus cette video -si certains ont encore des hésitations : comment Bakou se prépare pour l'avenir / video 3mn:52s...

Cela vous plaît - il, Adic, de faire en sorte de devenir une cible, un bouc émissaire? si oui, prenez RDV avec un psychanalyste.

Je me répète:

Le dogme de la tolérance combiné à celui du vivre-ensemble, empêchent toute critique , de raison, je précise. Vous êtes l'exemple parfait du citoyen qui obéit aux décisions politiques prises par les autorités, et relayées par des soi-disant mouvements anti-racistes, qui n'acceptent pas que l'on puisse émettre une quelconque pensée raisonnable concernant l'Islam, et la civilisation islamique.
Les musulmans n'ont pas eu de Révolution, afin de penser un monde sans référence à Dieu, comme nous l'avons eu; la Révolution a permis le "pouvoir non croire", l'Eglise s'est adaptée à ce que la croyance ne soit inscrite seulemnt que dans notre vie privée; nous n'avons pas l'obligation d'aller à la messe, d'ailleurs aujourd'hui dimanche je ne subis  aucune pression du prêtre de ma paroisse, afin que j'aille prier et écouter son homélie.Contrairement à la puissance des imams qui partout, envahissent les milieux émancipés de pas mal de musulmans qui sont français; sortez de vos tasses à café star buck, pardon, de vos tasses en carton jetables!

Vous sortez l'Astrak, la reconnaissance du génocide, le combat arménien, pour justifier vos idées(pardon de le dire, monsieur Pascal aussi ); jamais vous n'argumentez, vous répétez , à force d'être mouton réceptif, toutes les directives politiques pensées à des fins de business seulement.

Personnellement, j'aime bien les gens qui à un moment donné, essaie de penser par eux mêmes, sans parasitages...

L'islam est une croyance qui doit être visible, il n'y a pas de part d'intime conviction dans ses textes , il est une profession de foi active, et s'occupe du social comme de l'intime.

Je me répète, dans ces temps ou tout se confond, la critique raisonnée, et les phobies de tout un chacun, il est mal venu de stigmatiser quiconque essaie d'y voir clair sans argumenter; donc, pour moi, vous participer à ce que les gens ne voient dans le contexte actuel, que cette théorie du grand remplacement , si je puis dire. plus de mosquées que d'églises...

voilà, ou mènent vos interventions, lisez! la peur, qui paralyse toute analyse.
bravo!

essayez de lire autre chose que le net, et les wiki.

Hors ligne

 

#8 26-02-2017 10:38:49

Armen_P
@rmenaute
Réputation :   52 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Attention, petit Papillon tu vas te brûler les ailes ....


La culture, c'est comme la confiture:
Moins on en a, plus on l'étale.
Les titres y compris auto proclamés, idem...

Hors ligne

 

#9 26-02-2017 13:51:50

Papillon
@rmenaute
Réputation :   15 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Papillon, sait qu'il a une courte durée de vie, parmi vous sur ce forum.

Papillon informe Adic, lui tend quelques perches, pour son bien, comme par exemple, lui dire, que l'Education nationale, à force de parler de son multiculturalisme, réussit à nous faire accepter, finalement,  les oppressions religieuses, dans ce cas, l'oppression de l'Islam sur tous ses sujets. On irait visiter des mosquées, et ce dans le cadre de l'enseignement laique, sous prétexte de faire connaître mieux cette religion? Que dira l'Imam sur la question du droit des femmes? sur sa soumission au père, au mari?

Parlera-t-il des bienfaits de la charia?

Entre les mains des pouvoirs, le multiculturalisme se transforme en outil perpétuant les inégalités, au détriment des droits fondamentaux des êtres humains.

Hors ligne

 

#10 26-02-2017 17:15:23

Armen_P
@rmenaute
Réputation :   52 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Adic a pour spécialité quand il est embarrassé de :
Ne pas répondre.
Répondre dans un autre topic.
Répondre beaucoup plus tard.
Il est  incontestable  que les faits cités dans l'article ci-dessus se multiplient y compris en France, il y a de plus en plus en plus de tenants de la charia dans ce pays. Mais bien entendu il est politiquement incorrect d'en parler.
On préfère l'angélisme officiel, la " bien-pensance"  Faire visiter les mosquées par des collégiens/lycéens qui craignent les sanctions si ils osent refuser, on sont enchantés de manger quelques pâtisseries... Le risque étant d'en voir quelques uns psychologiquement fragiles embrigadés dans l'islam, et éventuellement radicalisés...

Papillon, on a bien besoin de vos ailes que l'on suppose multicolores, ne faites pas comme ceux qui nous ont quittés, dégoûtés*...

*Par exemple:  http://www.armenews.com/forums/viewtopi … 30#p142730

Dernière modification par Armen_P (26-02-2017 17:24:48)


La culture, c'est comme la confiture:
Moins on en a, plus on l'étale.
Les titres y compris auto proclamés, idem...

Hors ligne

 

#11 26-02-2017 18:53:29

Adic2010
@rmenaute

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Réponse prévue en cours de réflexion.

Papillon a écrit:

http://www.e-moticone.com/emoticone/expressions/yeux/yeux.gif . Cela vous plaît - il, Adic, de faire en sorte de devenir une cible, un bouc émissaire? si oui, prenez RDV avec un psychanalyste. (*1)

Je me répète:

Le dogme de la tolérance combiné à celui du vivre-ensemble, empêchent toute critique, (*2) de raison, je précise(*3) . Vous êtes l'exemple parfait du citoyen qui obéit aux décisions politiques prises par les autorités, (*4)et relayées par des soi-disant mouvements anti-racistes, qui n'acceptent pas que l'on puisse émettre une quelconque pensée raisonnable (*5) concernant l'Islam, et la civilisation islamique.(*6)
Les musulmans n'ont pas eu de Révolution, (*7) afin de penser un monde sans référence à Dieu, comme nous l'avons eu (*8) ; la Révolution a permis le "pouvoir non croire", (*9) l'Eglise s'est adaptée à ce que la croyance ne soit inscrite seulemnt que dans notre vie privée; nous n'avons pas l'obligation d'aller à la messe, d'ailleurs aujourd'hui dimanche je ne subis  aucune pression du prêtre de ma paroisse, afin que j'aille prier et écouter son homélie.(*10) Contrairement à la puissance des imams qui partout, (*11) envahissent les milieux émancipés de pas mal de musulmans qui sont français; (*12)sortez de vos tasses à café star buck, pardon, de vos tasses en carton jetables! (*13)   smile

Vous sortez l'Astrak,(?)(*14) la reconnaissance du génocide, le combat arménien, pour justifier vos idées(pardon de le dire, monsieur Pascal aussi )(*15); jamais vous n'argumentez, vous répétez , (*16) à force d'être mouton réceptif, toutes les directives politiques pensées à des fins de business seulement.(*17)

Personnellement, j'aime bien les gens qui à un moment donné, essaie de penser par eux mêmes, sans parasitages...(*18)

L'islam est une croyance qui doit être visible, (*19)il n'y a pas de part d'intime conviction dans ses textes(20*) , il est une profession de foi active, et s'occupe du social comme de l'intime.(*21)

Je me répète, dans ces temps ou tout se confond, la critique raisonnée, et les phobies de tout un chacun, il est mal venu de stigmatiser quiconque essaie d'y voir clair(*22)  sans argumenter; (*23) donc, pour moi, vous participer à ce que les gens ne voient dans le contexte actuel, que cette théorie du grand remplacement , si je puis dire. plus de mosquées que d'églises... (*24)

voilà, ou mènent vos interventions, lisez! la peur, qui paralyse toute analyse.  (*25)
bravo!

essayez de lire autre chose que le net, et les wiki.(*26)

Papillon a écrit:

Papillon, sait qu'il a une courte durée de vie, parmi vous sur ce forum.

Papillon informe Adic, lui tend quelques perches, pour son bien, comme par exemple, lui dire, que l'Education nationale, à force de parler de son multiculturalisme, (*27) réussit à nous faire accepter, finalement,  les oppressions religieuses, (*28) dans ce cas, l'oppression de l'Islam sur tous ses sujets. (*29) On irait visiter des mosquées, et ce dans le cadre de l'enseignement laique, sous prétexte de faire connaître mieux cette religion? (*30) Que dira l'Imam sur la question du droit des femmes? sur sa soumission au père, au mari? (*31)

Parlera-t-il des bienfaits de la charia? (*32)

Entre les mains des pouvoirs, le multiculturalisme se transforme en outil perpétuant les inégalités, au détriment des droits fondamentaux des êtres humains.(*33)

#253

Dernière modification par Adic2010 (27-02-2017 09:57:57)

En ligne

 

#12 26-02-2017 20:49:36

Armen_P
@rmenaute
Réputation :   52 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Attention adic prepare son filet à papillon...


La culture, c'est comme la confiture:
Moins on en a, plus on l'étale.
Les titres y compris auto proclamés, idem...

Hors ligne

 

#13 27-02-2017 00:14:59

Adic2010
@rmenaute

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Je vous réponderai Papillon, point par point, à votre texte qui est intéressant et qui porte à réflexion -comme je l'ai fait à plusieurs reprises aux internautes Sam, Sinan, Haytoug, Marzevan, Nicolas, Armen_P et 'lmm' dont l'esprit critique me manque parfois.

Mais je voudrais rappeler que l'on a pas de temps à perdre devant la politique de Bakou :
- aussi bien militairement dans l'urgence actuelle
- qu'à long terme comme signalé par la courte video des cours scolaires d'arménien à Bakou au message #1.

Il est important de vaincre les Turco-Tatars sur leur propre terrain, là où ils ne s'attendent pas : c'est-à-dire sur le terrain de l'islam. C'est le cas aussi pour les franco-truco-complaisants en realpolitik eurocentrique.

Je continue à découvrir les structures catholiques et musulmanes en dialogue islamo-chrétien : on pourra les informer et leur faire prendre conscience de ce qui ne leur est pas encore visible et concret.

Il y aura à penser trois lettres-types en e-mails ciblés -chaque fois : pour les diocèses catholiques, pour les centres cultuels musulmans et pour les médiathèques municipales. Y aura du boulot.

Les petits ruisseaux forment les grandes rivières. Bonne continuation. Nil.

http://armenews.com/IMG/arton138308-439x480.jpg
#310

Dernière modification par Adic2010 (20-10-2018 12:57:48)

En ligne

 

#14 27-02-2017 09:53:41

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Adic2010 a écrit:

Je vous réponderai Papillon, point par point, à votre texte qui est intéressant et qui porte à réflexion -comme je l'ai fait à plusieurs reprises aux internautes Sam, Sinan, Haytoug, Marzevan, Nicolas, Armen_P et 'lmm' dont l'esprit critique me manque parfois.

Mais je voudrais rappeler que l'on a pas de temps à perdre devant la politique de Bakou :
- aussi bien militairement dans l'urgence actuelle
- qu'à long terme comme signalé par la courte video des cours scolaires d'arménien à Bakou au message #1.

Il est important de vaincre les Turco-Tatars sur leur propre terrain, là où ils ne s'attendent pas : c'est-à-dire sur le terrain de l'islam. C'est le cas aussi pour les franco-truco-complaisants en realpolitik eurocentrique.

Je continue à découvrir les structures catholiques et musulmanes en dialogue islamo-chrétien : on pourra les informer et leur faire prendre conscience de ce qui ne leur est pas encore visible et concret.

Il y aura à penser trois lettres-types en e-mails ciblés -chaque fois : pour les diocèses catholiques, pour les centres cultuels musulmans et pour les médiathèques municipales. Y aura du boulot.

Les petits ruisseaux forment les grandes rivières. Bonne continuation. Nil.

http://armenews.com/IMG/arton138308-439x480.jpg
#310

http://www.dreuz.info/wp-content/uploads/Screen-Shot-2013-10-30-at-21.52.38-PM.png


http://media.pn.am/media/issue/274/560/photo/274560.jpg

PAS D'OUBLI, PAS DE PARDON !

Hors ligne

 

#15 27-02-2017 19:40:18

Adic2010
@rmenaute

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

MARZEVAN a écrit:

je n'ai pas regardé la vidéo.

Au delà du fait que cette vidéo signalée au message #1 a été ignorée par Marzevan, il y a de quoi s'interroger sur le silence des autres arménautes la concernant et montrant des écoliers azéris apprenant l'arménien.

Au delà de la stratégie politique de Bakou et de la situation critique en Artsakh, ce mutisme nous renvoie-t-il au fait que des messages islamophobes sont plus faciles à exprimer que de se concentrer sur notre propre jardin -en particulier comment remplir nos propres écoles arméniennes en France et y subvenir ?  Nil  hmm
#416

Dernière modification par Adic2010 (20-10-2018 12:58:25)

En ligne

 

#16 28-02-2017 00:13:41

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

J'ai regardé cette vidéo:
si ces jeunes gens apprennent l'Arménien pour nous affirmer que l'Artsakh est une terre azérie depuis toujours et adresser des louanges au dictateur Aliyev...A moins que ce ne soient quelques Arméniens restant en Azerbaidjan ? Ou de futurs espions ?

En fin de vidéo on voit bien que les jeunes qui débitent leur couplet nationaliste azéri sont terrifiés devant l'objectif et
débitent la leçon apprise maladroitement.


https://www.youtube.com/watch?v=Wt2UzP5 … pp=desktop

http://www.dreuz.info/wp-content/uploads/Screen-Shot-2013-10-30-at-21.52.38-PM.png

Dernière modification par Pascal Nicolaides (28-02-2017 09:51:26)


http://media.pn.am/media/issue/274/560/photo/274560.jpg

PAS D'OUBLI, PAS DE PARDON !

Hors ligne

 

#17 28-02-2017 10:31:11

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

MARZEVAN a écrit:

La situation en Artsakh c'est une chose mais quand on se trouve dans des pays qui ont accueillis nos grand parents on se doit de réagir dans l'intérêt des pays dans lesquels nous vivons. Nous sommes là en France dans un pays qui était au début des années 1900 à 99% soit chrétien soit athée ou sans religion bien définie. Maintenant plus de 25% des habitants de la France sont de religion musulmane. Partout se dresse des mosquées est à contrario nous assistons à la fermeture d'un grand nombre d'églises dans les campagnes. Ne croyez pas forcément que je suis un chrétien endoctriné, je suis une personne qui n'accepte pas qu'une religion qui pourrait bientôt devenir majoritaire m'impose ma manière de penser.

Alors non nous ne perdons pas notre temps à dénoncer l'intolérable. Nous dénonçons pour qu'il n'arrive pas à la France ce qui arrive en Syrie ou en Irak, quand un groupe de fanatique de 200 personnes a suffi pour envahir Mossoul, ou qu'une simple colonne d'autres fanatiques à suffi pour envahir Raqqa.

Nous avons plusieurs combats à mener de front, l'un ici dans nos pays d'accueil pour protéger et défendre ces dits pays de tout extrémisme ou de tout fanatisme. Et le deuxième combat est pour la survie des Arméniens qui vivent sur leurs territoires ancestraux, l'Arménie et l'Artsakh  (ex Haut-Karabakh).

je n'ai pas regardé la vidéo.

Franchement Fred, tu devrais regarder cette vidéo. Degré suprême de l'abjection : faire chanter en arménien les louanges d'Aliyev et de sa femme et proclamer que l'Artsakh est une terre historiquement azérie ! Voir mon post précédent.

Dernière modification par Pascal Nicolaides (28-02-2017 10:32:18)


http://media.pn.am/media/issue/274/560/photo/274560.jpg

PAS D'OUBLI, PAS DE PARDON !

Hors ligne

 

#18 28-02-2017 10:48:30

MARZEVAN
@rmenaute
Réputation :   36 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Bon, d'accord Pascal je vais la regarder cette vidéo mais en attendant je vais dire le fond de ma pensée, si les Azéris apprennent l'arménien que ce soit les enfants ou dans les universités ce n'est pas à titre amical, c'est inamical. Ne dit on pas qu'il faut connaitre la langue de l'ennemi?

Dernière modification par MARZEVAN (28-02-2017 11:16:41)

Hors ligne

 

#19 28-02-2017 10:59:05

MARZEVAN
@rmenaute
Réputation :   36 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

"Au delà de la stratégie politique de Bakou et de la situation critique en Artsakh, ce mutisme nous renvoie-t-il au fait que des messages islamophobes sont plus faciles à exprimer que de se concentrer sur notre propre jardin -en particulier comment remplir nos propres écoles arméniennes en France et y subvenir ?  Nil ".

Il ne s'agit pas d'exprimer des ou de promouvoir l'islamophobie. Ce mutisme dénoncé par cet internaute n'est pas la négation des difficultés de l'Artsakh ou de la difficulté de remplir les écoles arméniennes en France. Ce mutisme est tout simplement la volonté de signifier aux auteurs de cette vidéo que nous ne sommes pas impressionnés et qu'on  ne s'en laissera pas conter. Ignorer pour ne pas devenir des agents diffuseurs de propagande.

Hors ligne

 

#20 28-02-2017 11:09:17

MARZEVAN
@rmenaute
Réputation :   36 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

En complément de mon post de 10h48, je vois très bien le professeur, il parle bien l'arménien mais ce n'est pas étonnant, il fait parti de la vieille génération, celle où les Arméniens et les Azéris cohabitaient sous la férule des autorités soviétiques. Les Azéris parlaient l'Arménien, comme les Arméniens parlaient l'azéri ou le russe, comme les Géorgiens parlaient l'Arménien du fait de la mixité des populations en Géorgie. Pour cette dernière, ce n'est plus le cas pour la génération née et grandie après 1991.

Je rencontre beaucoup de Géorgiens, ce sont ceux qui ont plus de la cinquantaine qui me parlent en arménien.

Hors ligne

 

#21 28-02-2017 13:10:23

samtilbian
@rmenaute
Réputation :   81 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

il ne faut pas ignorer que de nombreux arméniens ou demi arméniens sont restés en Azerbaïdjan , pour raisons familiales ( couples mixtes) ou par intérêt, les davadjans n'ont jamais manqué , y compris lors du Génocide
je pense que le professeur est arménien par ses origines

Hors ligne

 

#22 28-02-2017 14:51:09

MARZEVAN
@rmenaute
Réputation :   36 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Si ces cours sont destinés à l'attention de ces personnes, arméniennes ou demi arméniennes c'est encore plus cynique, leur faire dire ces contre vérités est une chose abominable.

C'est comme les Arméniens qui vivent en Turquie et à qui on leur inculque chaque jour qu'il n'y pas plus grande patrie que la Turquie.

Cela découle de la même pratique machiavélique.

Hors ligne

 

#23 28-02-2017 18:07:15

samtilbian
@rmenaute
Réputation :   81 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

tout comme au cours des siècles  ils ont fait de slaves de grecs et d'arméniens....des turcs fiers de l'être

Hors ligne

 

#24 01-03-2017 10:31:40

hrach
@rmenaute
Réputation :   30 

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

c'est quoi l'interet du pays qui ont accueillis nos grand parents et on se doit de réagir dans l'intérêt des pays dans lesquels nous vivons? Notamment c'est quoi l'interet de la France?
De payer des impots sans faute ? On le fait.
De travailler dure pour que le pays prospere? On le fait.
Se detacher de nos origine, de s'assimiler? On le fait (pour 150 milles hay de Paris on a 3 ecole seulement)
De ne pas presenter les atrocité commit par gouvernement d'Aliev contre les hays, oui
De ne pas pouvoir aller en RA car Air France est trop cher, oui on est dedans
Ne pas faire passer la loi contre la négationnisme, oui
Ne pas aider les arménien de Kesab et de Syrie car ils ont plus tot protégé par Assad , ok


Bien tot les ellections et ni Marie, ni Benoit ni Macro n'ont rien proposé pour les chrétiens de Syrie , sans parler de la lois et d'autre choses. Fillon a parlé des chrétiens de Syrie. Pour moi le choix est fait malgré tous les scandales, sachant que de toute façon derrier chaqu'un il y a quelques chose qui tous simplement n'est pas decouvert.

Une autre observation:

Tous c'est partie Melanchon et Marie, Macro, Benoit, Fillon  inclus font partie du meme systeme, c'est comme Auchan qui dispose pluseurs marcs selon les profiles des clients locaux. C'est du marketing.

Les gens disent indépendamment qui on choisit en gros il fait a peu pres la meme chose, c'est normal, c'est le meme systeme.

Dernière modification par hrach (01-03-2017 10:38:07)

Hors ligne

 

#25 01-03-2017 14:03:43

Adic2010
@rmenaute

Re: Face au grand danger modernisé de Bakou / discours islamophobe stérile

Papillon a écrit:

- jamais vous n'argumentez, vous répétez , (*16) à force d'être mouton réceptif...
- la Révolution a permis le "pouvoir non croire" (*9)

Je réponderai gamats-gamats aux différents points de vos lignes, Papillon.

Cependant, pour le point (*16), je dois dire que c'est inexact. Voici un échantillonage d'argumentations à cette rubrique (#34) QU'EN EST-IL DE L'ARMÉNITÉ (EN HÉRITAGE DU GDA1915 NON RECONNU) AVEC LE VIVRE ENSEMBLE -EN PARTICULIER AVEC LES FRANCO-MUSULMANS ? :

- Souhaits de bonne fête de l'Aïd-el Fitr #29 ~~~ circonvolutions #38 ~~~ dire le droit #111 ~~~ mutation #191 ~~~ con-citoyens #13 ~~~ le GDA1915 n'est pas que du fanatisme religieux #112 ~~~ Mosquée de Chouchi ~~~ Harout Sassounian #63
- Mises au point du modérateur / messages multiples sur l'islam : (*1) > (*5) #15 ~~ (*6), (*7) et (*8) #6 ~~ (*9) > (*12) #44
- professionalisme des spécialistes #50 ~~~ éviter le replis sur soi-même #148 ~~~ enfermement politico-psycho-rigoriste #114 ~~~ absence de doute #94 ~~~ histoire des religions face au métro-boulot-dodo #93


Au delà et au dessus des ignorances-clichés-agitations-mépris phobiaco-phobiques qui abondent dans notre forum (hélas banalisés), Papillon vous êtes la première personne à évoquer ce point (*9) important. C'est une réflexion qui est étudiée et développée par la psychanalyste-philosophe Hélène Piralian dans son article : Pour un retour de la mémoire dans l'Histoire ? Hélène Piralian dans la revue "Recherches vendéennes", 1996, pp.439-443 / Page Adic sur la Terreur vendéenne (1er Aout 1793 - Juillet 1794) et structures génocidaires comparées.

A part cela, je voudrais terminer le message présent sur un point important arméno-arménien en géostratégie historico-culturelle qui n'est pas mentionné dans votre message #7 plus haut -et qui est occulté-omis ici dans le débat de fond : l'Arménie est un pays oriental qui se situe historico-culturellement, anthropologiquement, consubstantiellement entre l'Islam et l'Occident. Cela ne nous est pas un vécu quotiden en tant que Hays diasporiques nés en Occident. On peut le comprendre à cause de nos carences arméno-scolaires et de l'usure naturelle du (franco-)métro-boulot-dodo.

Cependant, on ne peut pas balayer par un revers de manche cette réalité qui concerne avant tout la RA -qui y est bien étudiée et qui est signalée à ce registre (#46).

https://pmcdn.priceminister.com/photo/l-armenie-entre-byzance-et-l-islam-depuis-la-conquete-arabe-jusqu-en-886-de-j-laurent-livre-867516588_L.jpg . L'historien J. LAURENT l'avait vu en 1919 L'Arménie entre Byzance et l'Islam, depuis la conquête arabe jusqu'en 886. Ce livre important a été republié par la Fondation Gulbenkian en 1980. On peut y voir comment ... Byzance se prennait plus romaine, plus chrétienne que Rome elle-même ! On peut le voir encore aujourd'hui aussi avec notre arménaute crypto-byzantin -en surenchère occidentaliste-laïciste dans notre forum.   lol    Nil.

- Thread faisant partie de la rubrique : BAKOU, PÉTRO-DOLLARS, OPÉRATIONS N.AZÉRIES ET À.ZÉRO-COMPLAISANTES  (#7)  http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/azerbaijan.JPG

#690

Dernière modification par Adic2010 (20-10-2018 14:06:31)

En ligne

 

Pied de page des forums

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© Nouvelles d'Arménie Magazine / www.armenews.com -