Vous devez être inscrits pour utiliser les forums d'armenews.com

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Tout message posté sur ce forum engage la responsabilité civile et pénale de son auteur. Les messages racistes, homophobes, etc... sont donc interdits !

#1 19-03-2010 08:13:45

Louise Kiffer
@rmenaute
Réputation :   24 

A Diyarbekir, un quartier tombé dans l'oubli

beau texte, fort et émouvant, d'Ayse Gunaysu

http://armeniantrends.blogspot.com/2010 … bekir.html

Hors ligne

 

#2 19-03-2010 08:25:03

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: A Diyarbekir, un quartier tombé dans l'oubli

Merci chère Louise pour ce texte magnifique qui résume tout à fait le problème de l'amnésie turque et kurde
quant aux Arméniens. Nous avons gardé le souvenir de cette ville noire (construite en basalte) et assez inquiétante où quelques Arméniens vivent encore, presque cachés.
Je garde ce texte dans mes archives avec celui d'Ahmet Insel !

Hors ligne

 

#3 19-03-2010 09:12:53

Louise Kiffer
@rmenaute
Réputation :   24 

Re: A Diyarbekir, un quartier tombé dans l'oubli

« Arméniens islamisés et cachés » 
leur  nombre a été estimé  entre 10 à 15 millions d?individus. Ce processus d?islamisation est ancien et débute dès l?arrivée au XIIe siècle des hordes turco-mongoles sur le plateau arménien. Par la suite, celui-ci s?est intensifié : on peut citer l?exemple des janissaires (soldats d?élite de la garde du sultan) enlevés enfants aux familles chrétiennes ou celui du grand architecte turc Sinan, turquifié dès le plus jeune âge.
Aujourd?hui, grâce aux tests d?ADN effectués sur les ossements, on peut mieux préciser l?origine ethnique des
personnes et arriver à la conclusion qu?à peine 10 % de la population turque actuelle est réellement d?ethnie turque.
Dans les temps plus récents et surtout au début du XXe siècle ou au moment du génocide, les cas d?islamisation forcée ont été nombreux. (certains par intérêt personnel, d?autres, beaucoup plus nombreux, pour échapper à la mort certaine).
cas des Arméniens islamisés de la région de Dersim où vivent actuellement leurs descendants : les Zazas, ceux de la région de Mardin ou certains vivants auprès de la tribu kurde des Yézidis. Le cas intéressant des Arméniens islamisés de Varto dans le Daron, survivants du séisme de 1966 et réarménisés ensuite
grâce aux efforts de Mgr Chnork Kaloustian, Patriarche de Constantinople.
Les  Arméniens du Hamchen de la côte de la Mer Noire islamisée depuis des siècles  gardent, jusqu?à
nos jours, des bribes de parler d?un dialecte arménien.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© Nouvelles d'Arménie Magazine / www.armenews.com -