Soutenez Armenews !

Vous devez Ítre inscrits pour utiliser les forums d'armenews.com

Vous n'Ítes pas identifiť.

Annonce

Tout message postť sur ce forum engage la responsabilitť civile et pťnale de son auteur. Les messages racistes, homophobes, etc... sont donc interdits !

#1 26-01-2015 09:56:11

lenajan2
@rmenaute

Génocide et littérature

Je vous signale ici une excellente thèse sur la représentation des génocides arménien et juif dans la littérature. L'auteur montre bien comment le négationnisme a empêché la littérature, sommant les rescapés de rester au plus près du témoignage (enfin c'est un peu plus complexe que ça mais je fais vite).
La thèse n'est pas publiée mais elle est en consultation libre.
Il suffit de cliquer sur ce lien puis sur document (à droite) pour télécharger la thèse
http://www.biu-montpellier.fr/florabium … 10MON30010


գողը գողից գողացաւ, Աստուած տեսաւ, զարմացաւ :

Hors ligne

 

#2 26-01-2015 10:27:17

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Génocide et littérature

Merci Léna djan ! Très intéressant sujet de thèse qu'il nous faudra lire impérativement. Très utile aussi pour envoyer
à nos correspondants anglais et allemands.
Batchignerov √† toi et √† ton charmant mari  notre amical souvenir!


https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn%3AANd9GcTkIXuUkqdt-LrfqdDjh78wSu2VrZXCgl1Qxxi1Uw1tnrNJH0_D

Hors ligne

 

#3 26-01-2015 22:03:47

Sinan Bey
@rmenaute

Re: Génocide et littérature

Merci à Pruneline CARBONNEL
pour sa thèse bien documentée -
et donc pour son témoignage sincère


et
à Léna, pour cette indication.

Hors ligne

 

#4 26-01-2015 23:52:21

varouj
@rmenaute
Rťputation :   52 

Re: Génocide et littérature

Danke

Mémoire et écriture des génocides turc et nazi dans les ?uvres de Grigoris Balakian, Vahram Dadrian, Abraham Hartunian, Papken Injarabian, Robert Antelme, Primo Levi et Jorge Semprun

DerniŤre modification par varouj (26-01-2015 23:54:07)

Hors ligne

 

#5 27-01-2015 08:03:17

Arsene
Modérateur

Re: Génocide et littérature

lenajan2 a ťcrit:

Je vous signale ici une excellente thèse sur la représentation des génocides arménien et juif dans la littérature. L'auteur montre bien comment le négationnisme a empêché la littérature, sommant les rescapés de rester au plus près du témoignage

Merci -
Répertorié ICI

Hors ligne

 

#6 27-01-2015 20:48:09

Haytoug
Modérateur

Re: Génocide et littérature

j'ai pas tout lu, mais je me suis quand même tapé plus de 150 pages, à travers l'ensemble du texte

permettez-moi de dire, en conséquence : bof

pour ce qui est du résumé ci-dessus de Héléna, re: angle Génocide-Littérature, heureusement que cela ne constitue qu'une fraction de cette thèse, car c'est très insatisfaisant; car l'auteur fait impasse sur l'oeuvre de beaucoup de poètes et d'écrivains à cet égard;

pour le reste :

-  les pages concernant Dieu et les g√©nocides sont d√©plorables... c'est tr√®s superficiel comme "√©tude"... √† l'intention des non-croyants, finalement... alors que, √† ce niveau, cela n'a pas de sens, de toute fa√ßon...

-  m√™me lorsque c'est dans le but de d√©montrer que... ce n,est pas bien de faire ainsi, l'auteur elle-m√™me en arrive √† √©tablir une concurrence entre les deux g√©nocides concern√©s; jusqu'√† m'apprendre - comme quoi, c'est quand instructif une th√®se de doctorat, m√™me si c'est pas tr√®s fort - que le g√©nocide des juifs aurait permis de sortir de l'oubli celui des Arm√©niens

- je sais que c'est techniquement plus correct, mais cette appellation de "génocide turc" est quelque peu gênante, notamment sur fond du renversement des accusations caractérisant le négationnisme

etc. etc.

bref, j'ai quand même téléchargé et sauvegardé ce document, mais seulement pour les éléments objectivement informatifs qu'il contient, pas pour l'analyse - s"il est est ... -; et heureusement pour la candidate que je n'étais pas dans le jury...


désolé



Haytoug


haytougchamlian.blog
                                    Blog H_Facebook

Hors ligne

 

#7 27-01-2015 21:26:57

lenajan2
@rmenaute

Re: Génocide et littérature

Haytoug, tu es très dur. Certains points sont peut-être plus légers que d'autres mais son analyse tient la route.
Il n'y a pas un bon roman, digne de ce nom, sur le génocide écrit par un Arménien (alors qu'il y a de bonnes choses par ailleurs). Les raisons qu'elle avance sont tout à fait valides.
Le seul bouquin valable, c'est celui de Chaliand, Mémoire de ma mémoire, de la très belle littérature mais pas un roman.


գողը գողից գողացաւ, Աստուած տեսաւ, զարմացաւ :

Hors ligne

 

#8 27-01-2015 22:29:13

Adic2010
@rmenaute

Re: Génocide et littérature

J'ai recopié la table de matières de la thèse de Pruneline CARBONNEL pour mieux me préparer avec ce texte non évident : à ce message #17.

Ce sera int√©ressant si ce travail va nous apporter une formulation de l'acharnement √† la D√ČSHUMANISATION qui est intemporelle, qui est hors du champ de l'histoire, hors du registre d'une criminalit√© coupable jusqu'√† la pr√©m√©ditation.

J'en ai pris conscience il y a plus de vingt ans en lisant un passage dans le livre de Piralian o√Ļ il est √©crit qq part : une production de VIANDE DE BOUCHERIE se destinant aux chiens errants. La (volont√© de) d√©shumanisation existe : tout comme on voulait chosifier les esclaves (qui √©taient avant tout des hommes captur√©s et captifs) et les mettre au niveau de 'mobilier' comme dans le CODE NOIR de Colbert.

Il est important de trouver des expressions frappantes, percutantes, qui bousculent le "politiquement correcte" des élus ou des bureaucrates complaisants et si BCBG. Il n'y a pas de cadeaux à leur faire.

On va voir si le travail de Mme Pruneline CARBONNEL va nous √™tre utile dans ce sens. J'ai d√©j√† remarqu√© qq part dans les 30 pages lues, l'expression LA BESTIALIT√Č DES BOURREAUX. Nil.
#192

DerniŤre modification par Adic2010 (27-01-2015 22:35:20)

Hors ligne

 

#9 27-01-2015 22:56:47

Haytoug
Modérateur

Re: Génocide et littérature

la Littérature se limiterait-elle aux romans, Héléna... ?

il me semble que, au contraire,
la poésie est une voie plus appropriée pour s'exprimer sur ce sujet

et nous avons à cet égard des oeuvres monumentales


elle a cependant occulté ce volet, et c'est dommage

on attend plus d'une thèse de doctorat

"vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage"... non... ?



(par contre, ce n'est pas tout à fait de sa faute non plus,
car les principaux textes concernés ne sont probablement pas traduits,
et il y a forcément des limites à l'assistance arménienne qu'elle a obtenue)






Haytoug


haytougchamlian.blog
                                    Blog H_Facebook

Hors ligne

 

#10 28-01-2015 09:49:02

lenajan2
@rmenaute

Re: Génocide et littérature

Tu dis des bêtises Haytoug smile
Une thèse doit porter sur un corpus représentatif et avoir un angle d'attaque précis.
Sa thèse porte sur les écrits narratifs, les problématiques du texte poétique sont tout à fait différentes.
Le th√©√Ętre qui est aussi une forme de litt√©rature est √©tudi√© s√©par√©ment.
Il faut une thèse sur la poésie à présent wink


գողը գողից գողացաւ, Աստուած տեսաւ, զարմացաւ :

Hors ligne

 

#11 28-01-2015 13:51:19

Adic2010
@rmenaute

Re: Génocide et littérature

- L√ČNA, puisque vous √™tes sur place √† MONTPELLIER, SVP voir ce message #104. Merci. Nil

DerniŤre modification par Adic2010 (28-01-2015 16:38:08)

Hors ligne

 

#12 28-01-2015 16:07:19

MARZEVAN
@rmenaute
Rťputation :   36 

Re: Génocide et littérature

Je remercie également Lénajan 2 d'avoir porté à notre connaissance le Mémoire de Pruneline CARBONNEL, et j'en retranscris ici les deux premiers paragraphes qui dès le début me permettent de faire non pas une étude comparée de littérature mais de faire un parallèle troublant, même voir inquiétant, en effet, on pourrait changer les dates des écrits de Georges Clémenceau et des interventions de Jean Jaurès en les transposant par exemple à la décennie du début du XXI ème siècle.
On pourrait √©galement transposer ce que dit la doctorante au sujet des relations √©conomiques entre la France et l'Empire Ottoman, je la cite: "  On assiste d√®s lors √† un consensus tacite autour d?un silence qui pr√©serve bonne conscience et essor √©conomique !
On pourrait √©galement s'inqui√©ter ou s'indigner et transposer √† notre √©poque imm√©diatement contemporaine en ce qui concerne les m√©dias, les journaux √† l'√©poque (fin 19√®me et d√©but du 20√®me si√®cle), je la cite: "¬ę Quoi ! Le silence complet, silence dans la presse, dont une partie, je le sais, directement ou indirectement, a √©t√© pay√©e pour se taire, silence dans nos grands journaux, dont les principaux commanditaires sont les b√©n√©ficiaires de larges entreprises ottomanes"

Voici ci-dessous les paragraphes qui m'ont permis de faire cette étude comparée:
 
Le fameux helléniste Victor Bérard dévoile dès 1897 cette coupable indifférence du
gouvernement fran√ßais en 1894-1896 : ¬ę Les √©v√©nements de Diarb√©kir eurent pour t√©moins
des missionnaires catholiques et un vice-consul français [G. Meyrier, mentionné ci-dessus].
Ici encore, bien que notre gouvernement n?ait pas daigné communiquer au public les rapports 2
de son consul, nous pouvons reconstituer jour par jour, l?histoire des massacres [...]. ¬Ľ . Le gouvernement n?est cependant pas le seul accus√© : si l?opinion ignore ces massacres, c?est aussi (et peut-√™tre surtout) parce qu?elle ne souhaite pas les conna√ģtre : ¬ę L?opinion fran√ßaise, en fait de politique √©trang√®re, se contente de peu. Le plus souvent, elle ignore ce qui se passe au-del√† des fronti√®res, et les journaux respectent cette ignorance : pour les choses turques en particulier, la plupart gardent un silence inqui√©tant, qui n?a pas √©t√© troubl√©, d?ailleurs, par les publications de notre gouvernement. ¬ę  On assiste d√®s lors √† un consensus tacite autour d?un silence qui pr√©serve bonne conscience et essor √©conomique¬Ľ !"
Au-delà de l?indifférence, l?opinion française s?avère parfois ouvertement turcophile : les opinions foncièrement arménophobes de Pierre Loti ou Claude Farrère sont monnaie courante à la fin du XIXème siècle. On trouve ainsi une justification pour le moins troublante
(C?est moi qui souligne.)
3
1896, Paris, L?Inventaire, 2000.
MEYRIER, Gustave, Les Massacres de Diarbékir, Correspondance diplomatique du Vice-consul de France, 1894- BERARD, Victor, La Politique du Sultan, Les massacres des Arméniens : 1894-1896, Paris, Le Félin, 2005, p. 61.
Ibid., p. 45.
14
des massacres de 1896 dans La Revue des revues dat√©e du 15 d√©cembre 1896 : ¬ę Pour lui [le Turc], l?Arm√©nien est l?exploiteur, qui lui fait concurrence sans se soumettre √† aucune de ces charges nombreuses qui √©crasent l?Ottoman : f√™tes et ch√īmages, qui sont de tous les jours, service militaire obligatoire, etc. De plus, l?Arm√©nien est usurier et il attend pour montrer les dents le moment o√Ļ son d√©biteur est pris par la conscription ; mais alors, s√Ľr que rien ne lui fera obstacle, il agit impitoyablement [...]. Si cela n?est pas une excuse aux r√©centes atrocit√©s
4
commises par les Turcs sur les Arm√©niens, c?est peut-√™tre une explication. ¬Ľ . Mais expliquer
l?inexplicable par une rh√©torique fallacieuse teint√©e de racisme, n?est-ce pas d√©j√† chercher √† l?excuser ? Ainsi, un journal aussi populaire et r√©pandu que Le Petit Journal n?h√©site pas √† publier en couverture de son suppl√©ment illustr√© du 24 novembre 1895 un dessin repr√©sentant l?attaque d?une mosqu√©e par des Arm√©niens : comme le d√©plore Archag Tchobanian (√©crivain arm√©nien vivant en France √† l?√©poque des faits, ami d?Anatole France et √† qui l?on doit l?av√®nement du mouvement arm√©nophile en France), ¬ę Cette d√©formation atroce de la v√©rit√© m?indigna profond√©ment. ¬Ľ.
La presse radicale prend le contre-pied en multipliant les dénonciations des massacres turcs ; Georges Clémenceau y participe par de nombreux articles en 1895-1896 et il publie en 1896 un recueil de témoignages de victimes intitulé Les Massacres d?Arménie. Jean Jaurès, quant à lui, interpelle de façon mémorable l?assemblée lors de plusieurs sessions en 1896 et 1897 ; il fustige ainsi le 3 novembre 1896 le silence coupable de la France et des Français :
¬ę Quoi ! Le silence complet, silence dans la presse, dont une partie, je le sais, directement ou indirectement, a √©t√© pay√©e pour se taire, silence dans nos grands journaux, dont les principaux commanditaires sont les b√©n√©ficiaires de larges entreprises ottomanes, mais surtout silence du gouvernement de la France ! Quoi, devant tout ce sang vers√©, devant ces abominations et ces sauvageries, devant cette violation de la parole de la France et du droit humain, pas un cri n?est sorti de vos bouches, pas une parole n?est sortie de vos consciences, et vous avez assist√©, muets et, par cons√©quent, complices, √† l?extermination compl√®te...

Hors ligne

 

#13 31-01-2015 10:42:00

lmm
@rmenaute
Rťputation :   57 

Re: Génocide et littérature

Bjr

Personnellement, je pense que nos auteurs arméniens, étaient dans l'urgence, l urgence de témoigner , avec ou sans notion d esthétique littéraire majeure.
Raconter pour rena√ģtre, faire re na√ģtre un monde disparu. √©criture et combat.

Je donne juste un avis, je ne suis pas très calée sur le sujet.

DerniŤre modification par lmm (31-01-2015 10:46:02)

Hors ligne

 

#14 31-01-2015 15:54:46

anuanu
@rmenaute
Rťputation :   46 

Re: Génocide et littérature

?

DerniŤre modification par anuanu (31-01-2015 16:00:36)

Hors ligne

 

#15 31-01-2015 15:57:38

anuanu
@rmenaute
Rťputation :   46 

Re: Génocide et littérature

Ars√®ne a ťcrit:

lenajan2 a ťcrit:

Je vous signale ici une excellente thèse sur la représentation des génocides arménien et juif dans la littérature. L'auteur montre bien comment le négationnisme a empêché la littérature, sommant les rescapés de rester au plus près du témoignage

Merci -
Répertorié ICI

Merci Arsène,Lenajan je partage la site.

DerniŤre modification par anuanu (31-01-2015 16:01:30)

Hors ligne

 

#16 01-02-2015 13:08:38

samtilbian
@rmenaute
Rťputation :   81 

Re: Génocide et littérature

peut-on demander à un peuple qui a été décapité de ses élites de produire de la littérature ou de la poésie ?
les rares auteurs étaient comme le dit Imm dans l'urgence de témoigner pour les générations futures, et Zabel Essayan en est la figure la plus emblématique

Hors ligne

 

#17 01-02-2015 13:16:18

babel
@rmenaute

Re: Génocide et littérature

samtilbian a ťcrit:

...témoigner pour les générations futures,
et Zabel Essayan en est la figure la plus emblématique

C'est pourquoi la patrie reconnaissante
l'a envoyée finir ses jours en Sibérie...

Hors ligne

 

#18 01-02-2015 13:31:11

samtilbian
@rmenaute
Rťputation :   81 

Re: Génocide et littérature

quelle patrie Babel
celle qui a affamé 6 millions d'ukrainiens
qui a envoyé 20 millions de citoyens soviétiques au goulag ?
ou celle qui a érigé en 1965 le mémorial du génocide malgré toutes les tracasseries de Moscou

Hors ligne

 

#19 01-02-2015 16:31:16

lenajan2
@rmenaute

Re: Génocide et littérature

d√©capitation des √©lites, urgence de t√©moigner, tout cela est bien s√Ľr tr√®s vrai. D'ailleurs, alors que la Shoah avait √©t√© faite sans bruit et que sa v√©rit√© avait √©clat√© apr√®s la guerre, le g√©nocide arm√©nien avait soulev√© un toll√© international avant d'√™tre √©touff√© pour des raisons de real politique (voir Peter Balakian)
Toutefois, la difficulté à écrire s'est perpétuée jusqu'aujourd'hui. (A part Chaliand, quelle prose arménienne digne de ce nom?) Et ça, c'est une conséquence directe du négationnisme.


գողը գողից գողացաւ, Աստուած տեսաւ, զարմացաւ :

Hors ligne

 

#20 01-02-2015 16:32:31

lenajan2
@rmenaute

Re: Génocide et littérature

PS Nil, je suis débordée, je n'ai plus de vie là... Quand ça se calmera un peu dans quelques mois, merci de me rappeler votre demande, que je ne peux absolument pas traiter maintenant.


գողը գողից գողացաւ, Աստուած տեսաւ, զարմացաւ :

Hors ligne

 

#21 02-02-2015 09:52:29

lmm
@rmenaute
Rťputation :   57 

Re: Génocide et littérature

lenajan2 a ťcrit:

d√©capitation des √©lites, urgence de t√©moigner, tout cela est bien s√Ľr tr√®s vrai. D'ailleurs, alors que la Shoah avait √©t√© faite sans bruit et que sa v√©rit√© avait √©clat√© apr√®s la guerre, le g√©nocide arm√©nien avait soulev√© un toll√© international avant d'√™tre √©touff√© pour des raisons de real politique (voir Peter Balakian)
Toutefois, la difficulté à écrire s'est perpétuée jusqu'aujourd'hui. (A part Chaliand, quelle prose arménienne digne de ce nom?) Et ça, c'est une conséquence directe du négationnisme.

La tradition arménienne littéraire a été rompue.

Quant à l oeuvre que tu cherches désespérément , l écriture ne se commande pas, il faut attendre le génie qui j'en suis certaine parviendra à nous réconforter de ce manque ...

Hors ligne

 

#22 02-02-2015 13:57:12

Haytoug
Modérateur

Re: Génocide et littérature

eu égard à la vocation éducative de ce Forum
il est difficile d'y appliquer le message philosophique de La Mort du Loup

nous avons, au minimum, deux chefs-d'?uvre littéraires monumentaux au sujet du Génocide

Anlreli Zankagadoun, de Barouyr Sevag
https://www.youtube.com/watch?v=xgo-2hPzq_k
http://www.abcd.am/abcd/bookview_v2_4.p … M97X8VdXfI

et

Hayots Danteagane, de Hovhannes Shiraz
http://www.armenews.com/forums/viewtopic.php?id=41087

Il y a par ailleurs les textes de
Siamanto (phase hamidienne),
Avedik Issahaguian (Gouyr Ashoughe?),
Tcharents (Mahvan Dessilk)

etc.

sans parler encore des chansons,
se rapportant à ce qu'on appelle la littérature orale


il y a aussi plusieurs romans sur le sujet, en arménien, en français et en anglais
(et possiblement aussi dans d'autres langues, je ne le sais pas)


haytougchamlian.blog
                                    Blog H_Facebook

Hors ligne

 

#23 02-02-2015 14:50:27

Arsene
Modérateur

Re: Génocide et littérature

en savoir plus
Merci Haytoug et Nil

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Droits de reproduction et de diffusion rťservťs
© Nouvelles d'Armťnie Magazine / www.armenews.com -