Soutenez Armenews !

Vous devez être inscrits pour utiliser les forums d'armenews.com

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Tout message posté sur ce forum engage la responsabilité civile et pénale de son auteur. Les messages racistes, homophobes, etc... sont donc interdits !
  • Accueil forums
  •  » Artsakh
  •  » 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

#1 29-04-2016 18:16:18

Adic2010
@rmenaute

26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

Ajoutons au fur et à mesure ; se préparer ainsi

- à une information franco-citoyenne et arméno-culturelle-artistique-musicale
OU
- à une information arméno-musicale-artistique-culturelle et franco-citoyenne ?

À +. Nil.

- https://www.facebook.com/Lavach-61100667097/
- Distribution : Orchestre Franco-Arménien Conservatoire de Romans / Direction : Marie-Hortense Lacroix
- http://doudouk.fr/professeur-levon-chatikyan/
- http://armenews.com/article.php3?id_article=125313  (l?ensemble de danse Arevik / Villeurbanne)

>>>  DRÔME : orchestres - chorales  ~~  Actualités / concert . récital >>> : ??  On se fait une idée avec les jpg et les vidéos.
>>> WIKIPEDIAS SUR LA DRÔME :
PORTAIL . INDEX THÉMATIQUES . ARTICLES LIÉS

http://www.armenews.com/IMG/arton125461-336x476.jpg . http://www.armenews.com/IMG/arton111467-339x480.jpg

Dernière modification par Adic2010 (15-05-2019 23:24:56)

Hors ligne

 

#2 30-04-2016 11:05:01

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

Chorales afiliées aux églises arméniennes de la Drôme : ??

- 26100 Romans-sur-Isère
. Eglise apostolique arménienne Saint-Nicolas
Place Saint-Nicolas - 26100 Romans-sur-Isère

- 26000 Valence
. Eglise apostolique arménienne Saint-Sahag
12, rue de la Cécile - 26000 Valence, Reconsacrée le 15/11/1992
. Eglise apostolique arménienne Saint-Grégoire-l?Illuminateur
13, rue Ambroise Paré - 26000 Valence, Consacrée le 27/11/1953
#77

Dernière modification par Adic2010 (15-05-2019 23:25:45)

Hors ligne

 

#3 30-04-2016 13:56:55

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

. qq www et jpgs sur les orchestres, chorales, conservatoires de musique dans le département de la DRÔME :

- LISTE DES CHORALES DE LA DRÔME

- ÉCOLE DE MUSIQUE DE 26120 CHABEUIL

- SAISON ESTIVALE 2016 DES FESTIVALS DE LA DRÔME

- 15 pages pdf sur la musique de Valence-Romans  >> noms des orchestres >> www

http://p.calameoassets.com/150520101002-1dd3d90368b2dcb45d95ac05657740aa/p1.jpg
#99

Dernière modification par Adic2010 (15-05-2019 23:26:49)

Hors ligne

 

#4 01-05-2016 12:10:26

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

J'ai assez avancé avec la page Karabagh#Artsakh et la Musique : Actualités - Institutions - Histoire -qui est devenue présentable mais tout en pensant à la compléter (et revoir les www qui ne fonctionnent pas).

Je reviens à la page : Chorales, orchestres, musiciens et compositeurs franco-arméniens : qu'en est-il de la musique arménienne, celle de l'Artsakh et du mécénat musical en France ?

Si vous connaissez des musiciens ou chanteurs qui n'y sont pas signalés, merci de me les signaler avec leur www. Grâce au travail d'Arsène dans la page 'Arméniens sur le Net' d'Armenweb, j'ai pu travailler beaucoup.

Vous pouvez aussi parler aux Hays que vous connaissez dans les groupes musicaux, des possibilités en mécénat : ça ne coûte rien de faire des demandes à des sociétés qui disposent de tels budgets. Ça fait aussi avancer le concept de l'Artsakh dans ce milieu capitaliste -comme dans celui des mélomanes et des musiciens professionnels en France.

Bon 1er Mai. Nil.

http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/fr/5culture/musique/5_mecenat01m.jpg . http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/fr/5culture/musique/5_mecenat02r.jpg
#142

Dernière modification par Adic2010 (15-05-2019 23:28:22)

Hors ligne

 

#5 11-05-2016 10:52:19

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

http://armenews.com/IMG/arton126197-369x480.jpg

#201

Dernière modification par Adic2010 (15-05-2019 23:19:21)

Hors ligne

 

#6 12-05-2016 10:37:24

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

En regardant de plus près, au maximum, la partie française sur la mappemonde arménienne imprimée à Amsterdam en 1695 par les Nouridjanian, on peut lire :

Մարսիլէա (Marseille) ; Մօնտօնբան (Montauban) ; Մօնպէլլիը (Montpellier) ; Լիօն (Lyon) ; Գրէնօբլ (Grenoble) ; Ջէնէվա (Genève)... et si on fait attention, on voit : Վալէնց.... C'est Valence !

Je dédie ma trouvaille à Madame la Maire de Bourg les Valence, Mme Marlène MOURIER. Je vais voir tout à l'heure si avec Fireworks je pourrais en faire un jpg et l'envoyer à Valence.

Que Dieu bénisse nos Artsakhtsis. Nil.
#217

Dernière modification par Adic2010 (15-05-2019 23:29:09)

Hors ligne

 

#7 12-05-2016 23:40:34

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

Suite au message précédent, Valence (Վալէնց) figure bien sur la mappemonde imprimée à Amsterdam en 1695. Ces deux jpg sont implantés dans la page du mécénat musical.

Merci encore à Mme le Maire de Bourg les Valence. Nil

http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/fr/5culture/musique/00valence1695.jpg . http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/images_8/2_map1695.jpg
#255

Dernière modification par Adic2010 (13-06-2019 22:34:31)

Hors ligne

 

#8 18-05-2016 08:31:39

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

http://armenews.com/article.php3?id_article=126564 // Merci à Krikor Amirzayan pour ce news

http://armenews.com/IMG/13177477_102096 … 0767_n.jpg

#293

Dernière modification par Adic2010 (15-05-2019 23:20:15)

Hors ligne

 

#9 28-05-2016 11:12:34

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

BRAVO LES FRANCO-HAYS ! On dirait que c'est bien parti et les Hays de la Drôme donnent bien l'exemple -en musique :

Un concert à Valence (Drôme) au profit de l?association Ekho venant en aide aux handicapés d?Arménie

http://www.armenews.com/IMG/IMG_8024.jpg

#328

Dernière modification par Adic2010 (15-05-2019 23:22:08)

Hors ligne

 

#10 16-05-2019 00:06:56

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

Au cas où les tensions s'agravent aux frontières de l'Arménie et de l'Artsakh, soyons prêts à mobiliser toutes les entités françaises dans chaque domaine que nous connaissons.

- Les www de RENVOIS se trouvant DANS ce 'thread' "La Drôme.26 + FR / Orchestres-Chorales-Conservatoires-Concerts / Artsakh" à des messages#nn et à des rubriques (#NN) sont actualisés à ceux du nouveau forum.

#1780

Dernière modification par Adic2010 (16-05-2019 00:07:47)

Hors ligne

 

#11 30-05-2019 10:22:10

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

A la demande du ministère de l’Intérieur, les tribunaux administratifs ont été saisis par le préfet de la Drôme pour les villes de Valence, de Bourg-lès-Valence et de Bourg-de-Péage...

Voir le news signalé par Ara Toranian / Caucase : Deux poids deux mesures pour les Chartes d’Amitié :
Le Cercle d’Amitié France-Artsakh exhorte le gouvernement à ne pas s’opposer aux maires français pour complaire à l’Azerbaïdjan

http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/images_0/0ordredemobilisation1914.jpg . http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/eu_france.jpg . http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/eu_0eu.JPGhttp://www.globalarmenianheritage-adic.fr/flags/karabagh_m.JPG . Les chorales, les orchestres, les associations musicales de la DRÔME, de la FRANCE et de l'U.E., pour soutenir les municipalités visées par le gouvernement actuel.
#1855

Dernière modification par Adic2010 (30-05-2019 10:25:17)

Hors ligne

 

#12 13-06-2019 22:20:26

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

Hors ligne

 

#14 14-06-2019 07:30:24

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

En effet, c'est Daragon et non pas Dracon. Ainsi je viens d'envoyer un e-mail à des amies arméniennes de Valence leur signalant la ville de Valence~Վալէնց  inscrite sur la Mappemonde arménienne de 1695.
#1950

Dernière modification par Adic2010 (14-06-2019 07:31:26)

Hors ligne

 

#15 28-02-2020 06:47:17

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

https://www.google.com/search?q=chocola … mp;bih=653

À l'occasion des élections municipales

- l'actualité du truco-négationnisme à l'encontre du GDA1915 rattrappe la Drôme


-et non plus l'interdiction des Chartes d'Amitié avec l'Artsakh

- Posts##11-12 // Appuyer demande de dissolution du COJEP par Association ARAM~Marseille

Rappel :

~ GF - 26.Valence : ÉcoleArménienne + DonnéesHays.FR / TrucoNégationnismes.TR

~ OR - Région Auvergne-Rhône-Alpes 01~03~07~15~26~38~42~43~63~69~73~74 // Posts : #7 ; #28 ; #29 ; #36 ; #77 ; #79

#2705

- Ancien titre : La Drôme.26 + FR.orchestres.chorales.conservatoires.concerts / Artsakh

Dernière modification par Adic2010 (07-03-2020 14:13:17)

Hors ligne

 

#16 05-03-2020 21:05:01

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

Je vais transcrire ici gamats-gamats les rencontres annuelles (1999-2905 et les suivantes à trouver) en dialogue islamo-chrétien de l'ABBAYE DE NOTRE-DAME D'AIGUEBELLE dans la Drôme.

Je rappelle que l'abbaye a produit les chocolateries d'Aiguebelle avec des vignettes sur les Massacres d'Arménie à l'époque du Sultan AbdulHamid. Il y a là une martyrologie historico-religieuse à faire connaitre aussi à nos concitoyens français d'origine maghrébine et de confession musulmane.

PS - Posts à retrouver sur les moines trappistes de l'Abbaye d'Aiguebelle.

http://abbaye-aiguebelle.cef.fr/images/template/logo-aiguebelle.png

CHEMINS DU DIALOGUE – N#27 L’écho de Tibhirine . 2006 Marseille

[page.101]
LES RENCONTRES D’AIGUEBELLE(1) pp.101-115

Le 4 avril 1999, dans le journal quotidien de la région, le Père abbé de Notre Dame d’Aiguebelle, dans la Drôme, annonce la création d’un lieu de rencontres islamo-chrétiennes en mémoire des sept Frères de Tibhirine(2) :

En 1996, c’est la tragédie de Tibhirine, le monastère « fille » d’Aiguebelle, près de Médéa en Algérie. Le 27 mars, sept trappistes – parmi eux Christophe, originaire d’Ancône, et Luc, né à Bourg-de-Péage, sont enlevés.(3). Le 30 mai, les dépouilles des suppliciés sont découvertes. [page.102] Le choc, l’épreuve... Dom Barbeau a rapporté du monastère de l’Atlas - en grand désordre - correspondances et journaux des moines martyrs... Chose peu connue dans l’affaire de Tibhirine, une mosquée avait commencé de s’élever devant le monastère. Le projet ne vint pas à terme, faute d’arguuent. Alors, les moines eux-même ouvrirent un lieu pour les musulmans. Eucharistie d’un côté, tapis de prière de l’autre, pour un même Dieu. On est tout près de cet esprit avec le projet qui sera concrétisé cet été à Notre Dame d’Aiguebelle. Un lieu sera ouvert pour des rencontres islamo-chrétiennes, prolongement vivant, installé, du groupe islamo- chrétien fonctionnant déjà dans le diocèse de Valence.(4)

De fait, en mai 1999, commençaient les rencontres islamo-chrétiennes d’Aiguebelle qui se déroulent chaque année, le dernier lundi de mai. Nous nous proposons d’en faire ici le bilan, à l’occasion du dixième anniversaire de la mort tragique des sept Frères de Tibhirine.

Au départ, ces rencontres ont rassemblé une cinquantaine de personnes, chrétiens et musulmans de la Drôme. En 2005, les participants étaient environ deux cents, venus de toute la région.

Le but de ces rencontres islamo-chrétiennes est tout simplement de recueillir le message de Tibhirine - témoignage de foi et fraternité - pour en vivre ici, aujourd’hui. Un schéma-type est adopté : en soirée, les participants affluent vers l’abbaye Notre Dame d’Aiguebelle où deux témoins (un chrétien et un musulman) sont invités à prendre la parole, dans un climat quasi-liturgique de recueillement, de prière et de chants : alternance entre la psalmodie des moines et les chants soufis de l’ensemble Jilani. Puis la rencontre se termine par un long moment festif.

Les thèmes abordés sont les suivants :
Mai 1999 / N#1 : Nous avons tant de choses à nous dire
Mai 2000 / N#2 : Partages de foi
Mai 2001 / N#3 : Entre exclusivisme et universalisme
Mai 2002 / N#4 : L’esprit d’Assise

[page.103]
Mai 2003 / N#5 : La foi au risque de l’autre
Mai 2004 / N#6 : La spiritualité de la rencontre
Mai 2005 / N#7 : Qu’avons-nous à dire et à faire ensemble ? (5)


Les compte-rendus de chaque soirée dans la presse locale donnent un bon aperçu du climat et du contenu des rencontres d’Aiguebelle en mémoire des sept Frères de Tibhirine.
____________

NOTES EN BAS DE PAGE :

1/ Article paru dans Se Comprendre n° 05/10 (décembre 2005) : « Tibhirine, dix ans déjà! ». L’Église d’Algérie a célébré, en janvier 2005, dans la prière et la communion, le sacrifice des quatre Pères Blancs, abattus à Tizi-Ouzou, le 27 décembre 1994 (Alain Dieulangard, 75 ans; Charles Deckers, 70 ans; Jean Chevillard, 69 ans ; Christian Cheyssel, 36 ans. Voir La Croix du 10 janvier 2005, reportage de Martine de Sauto). C’est en mai 2006 que sera marqué, à Notre-Dame d’Aiguebelle et à Alger, le dixième anniversaire de celui des sept trappistes de Tibhirine, enlevés de leur monastère dans la nuit du 27 mars 1996. Nous proposons ici le bilan des rencontres annuelles d’Aiguebelle (Drôme) depuis 1999.

2/ Paul Dechier (Fr. Luc), 82 ans; Christian Lemarchand, 66 ans; Célestin Ringeard, 62 ans; Paul Favre-Miville, 57 ans; Michel Fleury, 52 ans; Christophe Lebreton, 45 ans ; et leur prieur, Christian de Chergé, 59 ans.

3/ On lira avec profit le dossier sur Tibhirine dans Chemins de dialogue 13 (1999), p. 13 à 51 : « L’Autre que nous attendons » ; Chemins de dialogue 24 (2004), p. 125 à 184 : « Priants parmi d’autres priants » et le livre de Mireille Duteil, Les martyrs de Tibhirine, Brepols, Paris, 1996. La petite église d’Ancône, près de Montélimar, a été superbement restaurée et rénovée. Le message de Tibhirine y est gravé dans la pierre. Des rencontres islamo-chrétiennes commencent déjà à s’y dérouler.

4/ Cf Le Dauphiné-libéré du dimanche 4 avril 1999.

5/ Celui de Mai 2006 est déjà proposé : « Nous reconnaître une vocation commune ».

https://t1.thpservices.com/previewimage/gallil/b128829c5156350de2d893ac46af753f/hez-1154746.jpg .

1ère rencontre le 27 mai 1999 [page.103]

Thème : Nous avons tant de choses à nous dire. Invités : Christian Delorme et Rachid Benzine.

Cette première rencontre est annoncée dans l’hebdomadaire drômois Peuple Libre(6), qui en indique l’esprit :

L’idée d’un dialogue approfondi entre chrétiens et musulmans fait peu à peu son chemin. Les lieux de ce dialogue deviennent plus nombreux. Ainsi, après Valence et le groupe informel de réflexion comprenant des personnes des deux confessions, le monastère d’Aiguebelle se signale comme une étape supplémentaire dans l’effort de rapprochement entre chrétiens et musulmans. Le 27 mai, de 19h à 20h 30, les moines cisterciens de Montjoyer invitent Rachid Benzine et Christian Delorme, deux témoins du dialogue islamo-chrétien qui étaient déjà les invités du groupe de Valence, il y a plus d’un an. Ils sont les auteurs du livre paru chez Albin Michel en 1997 : « Nous avons tant de choses à nous dire ».

Depuis la mort de leurs sept frères de Tibhirine voici trois ans, les « trappistes » d’Aiguebelle se sentent investis d’une mission commencée en Algérie. Ils souhaitent transmettre le message de paix, de tolérance et [page.104] d’amour laissé par les moines martyrs. Comme de nombreux chrétiens, ils sentent que les paroles de paix et les gestes d’amitié, semés de l’autre côté de la Méditerranée, peuvent produire des fruits jusqu’en France. Qu’il ne faut négliger aucun chemin pouvant mener à la paix à et à la fraternité. Un des « chemins du dialogue » relie désormais Aiguebelle à Tibhirine.

Dans le numéro 13 de la revue Chemins de dialogue, Dom André Barbeau, Père abbé d’Aiguebelle, évoque justement le désir des moines de créer des passerelles : « Nos monastères avaient relativement peu de contacts avec l’islam. Les événements de Tibhirine ont changé cela et beaucoup de monastères ont depuis des contacts, parfois réguliers, avec des musulmans. »

NOTES EN BAS DE PAGE :

6/ Reportage de Jean-Marc Collavet.

TIBHIRINE[/url][/u] --- Rachid BENZINE[/url][/u] --- Père Christian DELORME[/url][/u] --- Église d'ANCÔNE[/url][/u] ---- Dom André BARBEAU[/url][/u] --- MONASTÈRE CISTERCIEN DE MONTJOYER[/url][/u]

#2830

Dernière modification par Adic2010 (07-03-2020 22:17:56)

Hors ligne

 

#17 06-03-2020 01:38:06

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

https://www.akg-images.co.uk/Docs/AKG/Media/TR5/9/b/6/a/AKG3810628.jpg . https://www.weather-forecast.com/locationmaps/Montelimar.12.gif -http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/fr_9informationcitoyenne/blasons/b26_drome.JPG - 26 Drôme : PORTAIL .  à ce post#7 // Région Auvergne-Rhône-Alpes . L'Abbaye d'Aiguebelle se trouve dans la commune de 26nnn.MONTJOYER[/url][/u] -au sud-Est de Montélimar sur le bord de la carte. On peut voir aussi la commune d'Ancône au N-W de Montélimar.

[page.104] 2ème rencontre d’Aiguebelle, le 29 mai 2000

Thème : Partages de foi. Invités : M. Gilbert Jouberjean, professeur à l’ISTR de Marseille; Cheikh Bentounès, guide spirituel de la Tariqa Alawiya et M. Éric Geoffroy, universitaire musulman de Strasbourg.(7)


L’hebdomadaire Peuple libre relate ainsi l’événement(8) :

Cheikh Bentounès, guide spirituel de la Tariqa Alawiya - confrérie soufie fondée à Mostaganem au début du XXe siècle - entretenait des liens suivis avec les moines de l’Atlas dépendant de l’abbaye d’Aiguebelle, et dont le témoignage rayonne chaque année davantage. Il était à Aiguebelle le 29 mai dernier pour une soirée de découverte et d’échange sur les spiri- tualités respectives des chrétiens et des musulmans; c’est dire la relation intime que chacun entretient avec Celui qu’il reconnaît comme son Dieu. Deuxième du genre, après une première en 1999 avec Christian Delorme et Rachid Benzine, cette rencontre d’Aiguebelle avec Cheikh Bentounès ne [page.205] sera certainement pas la dernière sur la voie d’une meilleure compréhension.

La présence de quatre millions de musulmans en France (2,4% de la population), le rapport quelque peu fantasmatique que la société française et même l’Église entretiennent avec l’islam justifient amplement ce dialogue au plus profond, mais noué dans la plus grande simplicité à Aiguebelle. Loin de « tout mélanger », loin de tout syncrétisme, il vise à l’émulation réciproque, comme l’a souligné Roger Michel, délégué diocésain aux relations avec l’islam, qui en est l’actif artisan. L’affirmation forte de la théologie chrétienne par Gilbert Jouberjean, professeur à l’ISTR de Marseille, a apporté ce soir-là un contrepoint riche et documenté aux propos d'Éric Geoffroy, professeur à Strasbourg, converti à l’islam et spécialiste de la mystique musulmane. Cheikh Bentounès a choisi, lui, d’illustrer l’expérience de la montée vers Dieu par approches concentriques et silencieuses, et de baliser la voie qui y conduit, évoquant au passage Salomon arrêtant son armée pour laisser passer une fourmi... Si la Charia, la loi, est là comme un garde-fou pour protéger chacun, la Tariqa Alawiya est comme les rayons d’une roue. Elle ramène le chercheur de Dieu des lois extérieures à l’intériorité de sa connaissance amoureuse. Transmise dans la lignée des grands spirituels musulmans depuis le prophète Mahomet, cette spiritualité est, d’après Éric Geoffroy, l’esprit de l’islam. Une anecdote, rapportée par frère Éric, moine à Aiguebelle, pourrait illustrer cette rencontre islamo-chrétienne : « Quand le Père Christian de Chergé avait demandé à un voisin musulman ce qu’on trouverait en creusant au fond du puits près duquel ils étaient : le Dieu des chrétiens ou le Dieu des musulmans ? celui-ci lui avait répondu : Tu en es encore là!? »(9)

Cette soirée qui a réuni plus de cent vingt personnes au monastère s’est terminée par les prières partagées de musulmans et de chrétiens à travers les siècles. Celle de Charles de Foucauld en était, qui lui-même a tant vécu cette proximité d’un Islam interrogateur et facteur d’émulation de notre foi. Il y avait là des prêtres, des moines, des laïcs, intellectuels, bénévoles, et un groupe de travailleurs agricoles, musulmans soufis, venus du Vaucluse.

7/ Auteur de Initiation au Soufisme, A. Fayard, 2003. Voir Se Comprendre, octobre 2004.

8/ Reportage de Jean-Pierre Roux.

9/ Voir ce texte dans Chemins de dialogue N#26 (2005), p. 170.

Gilbert JIUBERJEAN / ISTR Marseille[/url][/u] ~~ Cheikh BENTOUNÈS1/url][/u] ~~ TARIQA ALAWIYA[/url][/u] ~~ Éric GEOFFROY[/url][/u] ~~ Roger MICHEL[/url][/u] §~~ Christian d3 CHERGÉ[/url][/u]
#2860

Dernière modification par Adic2010 (07-03-2020 23:30:21)

Hors ligne

 

#18 06-03-2020 13:53:34

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

https://www.ansichtskartenversand.com/shop/ak/45/4588152/AK-Aiguebelle-L-Abbaye-de-Notre-Dame-la-Ferme.jpg . https://img.oldthing.net/8867/23051288/0/n/Aiguebelle-Abbaye-Kat-Aiguebelle.jpg .

3ème rencontre d’Aiguebelle, le 28 mai 2001

Thème : Entre exclusivisme et universalisme. Invités : Mgr Teissier, archevêque d’Alger ; M. Abd-al-Haqq Guiderdoni, de l’Institut des hautes études islamiques.


L’hebdomadaire Peuple libre(10) se fait l’écho de la rencontre et pose deux questions à Mgr Teissier :

André Barbeau, abbé d’Aiguebelle, a tenu à souligner l’enracinement dans la prière de cette contribution au dialogue interreligieux. Le débat a été rythmé par les prières chantées par un groupe de trois jeunes Soufis (confrérie musulmane), puis de trois moines de l’abbaye. Ces derniers ont repris en psaume les 99 noms de Dieu de la tradition de l’islam.(11) En fin de rencontre, alors que les moines avaient exceptionnellement prolongé leur veillée (c’est tout un symbole), les deux groupes ont chanté ensemble trois versets de ce psaume. L’antienne : « Loué sois-tu, Dieu d’Amour, dans le temps et pour l’éternité », était reprise par l’assemblée.

Le caractère dramatique de la situation en Algérie, venant comme en écho à ce moment de paix partagée, ne pouvait qu’accentuer un recueillement qui a fleuri dans un remarquable débat à trois voix. Mgr Teissier, archevêque d’Alger, et Abd-Al-Haqq Guiderdoni, de l’Institut des Hautes Etudes Islamiques, ont échangé avec les participants ce que leur expérience et leur réflexion théologique révèlent d’un intime et fraternel cheminement. Car c’est bien d’un même Dieu d’Amour qu’ils ont parlé, Abd-Al-Haqq Guiderdoni allant jusqu’à dire que « Jésus porte la promesse de la Réunion pour les Musulmans et les Chrétiens ».

Loin de tout syncrétisme béat, c’est dans la perspective d’une espérance commune mais tâtonnante qu’ils ont élevé le débat. L’éloge de l’unité, de la diversité et de la réunion (le retour à un Dieu commun), chez Guiderdoni, rejoignait les cas concrets de fraternité et d’éveil des consciences en Algérie dont a témoigné Mgr Teissier. L’archevêque d’Alger a souligné que les violences en Algérie ne sont pas interreligieuses mais liées à la crise d’une société où les moines assassinés (et bien d’autres...) se sont simplement montrés solidaires d’un peuple. Il a évoqué le colloque sur saint Augustin, organisé par les Algériens, un groupe de jeunes musulmans interprétant une pièce sur la tolérance religieuse, la projection il y a dix jours à Blida d’un film algérien sur Pierre Claverie (évêque d’Oran assassiné en 1996), l’article du 8 mai d’un journaliste algérien sur Marie Thérèse Brau, pied-noir irrédentiste et haute en couleur dans son centre pour handicapés, et même un appel du Président Bouteflika à la canonisation de Mgr Duval...

Riche débat donc sur le chemin d’un dialogue qui a connu déjà un temps fort le 7 mai avec une rencontre de prière et d’amitié à la mosquée de Valence. Les témoignages de groupes de rencontre islamo-chrétiens dans la Drôme, en particulier autour du Secours catholique, le souci exprimé d’une meilleure diffusion du message de paix ont bien fait ressortir à Aiguebelle que, face à la violence, nous sommes, chacun individuellement, appelés à une transformation de l’âme, selon le mot de Abd- Al Haqq Guiderdoni.

Deux questions à Mgr Teissier :

Mgr Teissier, que pensez-vous de cette rencontre à Aiguebelle ?

- C’est une belle contribution au dialogue interreligieux. Jean Paul II, en visite en Syrie, nous y a vivement engagés. Cela me conduit à être attentif à ce qui se fait de semblable en Algérie. Je suis témoin qu’il s’y vit de très belles choses. On constate en particulier une remarquable évolution des mentalités, comme je l’ai souligné dans le débat, mais il y a aussi de forts blocages. Il faut travailler à ce que l’on se parle.

Quelle orientation pastorale prônez-vous pour l’Algérie ?

- La rencontre. Nous réfléchissons beaucoup au sacrement de la rencontre. Nous sommes envoyés en Galilée... Nous y sommes la voix, le cœur et les yeux de Jésus pour que les personnes se rencontrent.


10/ Dans la rubrique « Chantiers d’espérance », sous la plume de Jean-Marc Collavet.

11/ Voir des extraits dans Se Comprendre, novembre 2005, p.7.

https://previews.agefotostock.com/previewimage/medibigoff/73da4f3a3285fc83f073eb70d8d2e459/hez-1154744.jpg

Mgr TEISSIER[/url][/u] ~~ Abd-Al Harqq GUIDERDONI[/url][/u] ~~ Pierre CLAVERIE1/url][/u] ~~ Marie Thérèse BRAU[/url][/u]
#2895

Dernière modification par Adic2010 (07-03-2020 23:37:25)

Hors ligne

 

#19 06-03-2020 18:29:41

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

https://img.oldthing.net/7580/15526521/0/p/4592056/AK-LAbbaye-de-Notre-Dame-dAiguebelle-Vue-generale.jpg . [page.108] . 4ème rencontre d’Aiguebelle, le 27 mai 2002

Thème : L’Esprit d’Assise. Invités : Le Père Christian Salenson, directeur de l’ISTR de Marseille, Cheikh Bentounès, guide spirituel de la Tariqa Alawiya.


Le journal national La Croix s’intéresse aux rencontres d’Aiguebelle,(12) sous le titre : Ces pas de fourmis qui ouvrent l’avenir.

La quatrième rencontre islamo-chrétienne vient de se dérouler à l’abbaye d’Aiguebelle où la vie et la mort des sept moines de Tibhirine résonnent comme un appel particulier.

Pour ouvrir la rencontre, Dom André Barbeau avait choisi de raconter l’histoire d’un maître du soufisme (courant spirituel musulman) capable d’entendre une fourmi et d’arrêter son armée pour la laisser passer. Puis il avait évoqué saint Bernard de Clairvaux, qui affirmait qu’il troublerait la procession, celui qui marcherait tout seul, ou celui qui s’arrêterait. « Peu importent nos pas de fourmis, avait conclu l’abbé cistercien d’Aiguebelle, pourvu qu’ils ouvrent un passage à la paix. »

Ces pas de fourmis, les chrétiens et les musulmans venus de Valence, Montélimar, Marseille..., les familles de cinq des trappistes de Tibhirine(13) assassinés le 21 mai 1996, les moines de l’abbaye rassemblés en ce soir du 27 mai en connaissent le rythme. Venus là en mémoire des sept martyrs de Notre-Dame de l’Atlas, tous se sont déjà mis à leur suite à « l’école de l’autre », pour « servir l’avenir de l’espérance ».

[page.109] . Une rencontre sous le signe de l’espérance

La rencontre, organisée conjointement par l’abbaye d’Aiguebelle (Drôme) et le P. Roger Michel, délégué du diocèse de Valence pour le dialogue interreligieux, était d’ailleurs placée toute entière sous ce signe. Pour commencer, un trappiste et une jeune fille musulmane, Salima, lisent le « décalogue » issu de la rencontre d’Assise, le 24 janvier dernier. Le P. Christian Salenson, vicaire général de Nîmes et responsable de la revue Chemins de dialogue, fait ensuite un exposé sur l’esprit d’Assise et les fondements théologiques du dialogue interreligieux. Trois moines chantent une litanie inspirée des 99 noms de Dieu de la tradition musulmane. Cheikh Khaled Bentounès, maître spirituel de l’une des principales confréries soufies, évoque dans une langue poétique la quête permanente de la vérité, insaisissable, une et multiple, et la miséricorde insondable du Tout-Autre infiniment proche de sa création.

Assurément, on est très loin des joutes théologiques. D’ailleurs, le dialogue se poursuit. Zorah, Mohammed, Jean-Pierre, Jean Dumas (pasteur, membre de la Conférence mondiale des religions pour la paix) parlent tour à tour de l’accueil de l’autre. Noureddine se souvient d’un poème intitulé La Misère, et en traduit quelques vers... Trois moines chantent à nouveau une prière attribuée à saint François d’Assise.

Lors de la première de ces rencontres, une trentaine de personnes s’étaient déplacées. Aujourd’hui elles sont près de deux cents. « Jusque-là, confie dom Barbeau, nos monastères – sauf Tibhirine, Rawa Seneng et Gedono en Indonésie, Banja Luka et Koutouba au Cameroun – avaient relativement peu de contacts avec l’islam. La mort des sept frères a vivement interpellé l’ordre, au point que nous pouvons nous demander s’il n’y a pas un appel particulier à investir davantage dans cette rencontre. Tibhirine a donné l’exemple du Ribât. C’est la voie de la prière partagée : non pas de grandes discussions théologiques, ni non plus de grandes actions, mais une prière humble et authentique, ensemble, vécue et incarnée ensuite au quotidien. »

Évidemment, cela demande de quitter quelques mauvaises habitudes : créer des relations nouvelles entre tous les hommes appelle un langage nouveau, confirme l’abbé d’Aiguebelle. Nos frères n’aimaient pas parler de « terroristes » ou de « militaires » : ils avaient appris à dire « les frères [page.110] de la montagne » ou « ceux de la plaine ». C’est toute une ascèse... Les moines de l’Atlas avaient également inventé une solidarité nouvelle. Ils cultivaient la terre et partageaient les revenus des récoltes avec des associés musulmans. Ils avaient aussi offert un local dans les bâtiments du monastère pour permettre aux musulmans de prier. « Que sommes-nous prêts à partager, nous? Interroge dom André. Les critères qui créent nos liens avec un peuple et une Église ne peuvent pas être de l’ordre de la sécurité de nos vies, insiste-t-il. Cela concerne tout disciple du Christ et, finalement, tout être humain. ».

12/ Envoyée spéciale, Martine de Sauto.

13/ Le monastère de Tibhirine est désormais confié à Mgr Teissier et au diocèse d’Alger qui en est le propriétaire canonique. En accord avec les familles des Frères, l’abbaye d’Aiguebelle, qui abrite les archives du monastère, a confié à l’Institut de sciences et de théologie des religions (ISTR) de Marseille une étude théologique de certains de leurs textes.

https://drouotstatic.zonesecure.org/images/perso/zoomsrc/LOT/435/84321/171_12.jpg

Père Christian SALENSON[/url][/u]
#2910

Dernière modification par Adic2010 (07-03-2020 23:39:22)

Hors ligne

 

#20 06-03-2020 19:46:31

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

https://www.abbaye-aiguebelle.cef.fr/images/template/logo-aiguebelle-small.png[page.110] . 5ème rencontre d’Aiguebelle, le 26 mai 2003

Thème : La foi au risque de l’autre. Invités : Mgr Vincent Landel, archevêque de Rabat ; M. Khaled Sekkal, membre de la Tariqa Alawiya.


L’hebdomadaire Peuple libre continue à mentionner l’événement(14) :

Depuis cinq ans le témoignage des martyrs de Tibhirine refleurit en mai à Aiguebelle, au cours d’une soirée de débats et prière inspirée par leur pratique du dialogue interreligieux. Le 26 mai Mgr Vincent Landel, archevêque de Rabat, et M. Khaled Sekkal, médecin psychiatre membre de la confrérie Alawiya, sont intervenus sur le thème « La foi au risque de l’autre » devant plus de deux cents personnes des communautés chrétiennes et musulmanes. Mgr Benoît Rivière, évêque auxiliaire de Marseille, et Jean Christophe Lagleize, évêque de Valence, étaient présents auprès d’André Barbeau, abbé d’Aiguebelle.

Dom André Barbeau a évoqué d’emblée le récent tremblement de terre à Alger, le courage et la dignité de la population dans l’épreuve. Il y était de passage au retour de Tibhirine où il était allé se recueillir dans le souvenir des frères à l’occasion de l’anniversaire de leur mort. La communauté des frères de l’Atlas, décimée, réside actuellement dans le diocèse de Rabat. Se basant sur son expérience pastorale en milieu musulman (30.000 [page.111] chrétiens de 60 nations différentes), Mgr Landel a insisté sur la vertu du temps pour « passer de l’état je suis agressé à l’état je suis accueilli », dans le dérangement qu’impose l’autre dans sa différence. « Le Christ lui-même a emprunté le langage de l’autre, la culture de l’autre. N’est-ce pas le même chemin que j’ai à prendre? Et la foi du chrétien elle-même est aussi un risque pour l’autre... Il faut aller vers l’autre les mains vides et le cœur disponible ».

Khaled Sekkal est membre de la confrérie soufie Alawiya avec laquelle les frères de Tibhirine avaient engagé un dialogue spirituel. Marocain d’origine, professant en France, c’est dans la communauté humaine, la fraternité adamique et abrahamique qu’il fonde un dialogue interreligieux : « La foi n’est pas la croyance, dit-il. Elle est un don qui vient du Seigneur; dans la rencontre du frère elle se renforce et s’élargit. Les musulmans ont besoin de leur miroir juif et chrétien pour affermir la leur... »

Cette cinquième rencontre d’Aiguebelle transparaît une nouvelle fois comme une recherche de l’autre dans la confrontation des approches du divin. Tâtonnante, elle s’éclairait aussi ce lundi de printemps des visages bruns, blancs et noirs des moines et des jeunes soufis, psalmodiant tour à tour les 99 beaux noms de Dieu.

14/ Reportage de Jean-Marc Collavet.

#2955

Dernière modification par Adic2010 (06-03-2020 21:38:33)

Hors ligne

 

#21 06-03-2020 21:41:40

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

https://lh3.googleusercontent.com/proxy/8Lh_DOxyNrzzJSrnJEdBEbcuJwT4mXgExoeYwnWOqaQ-xiUivChzS7VAKjaznfrEg8jBVJCzdO0O9T75wli-ebDh__S9FxV1YfYv_A8z [page.111] . 6ème rencontre d’Aiguebelle, le 24 mai 2004

Thème : La spiritualité de la rencontre. Invités : Mgr Alphonse Georger, évêque d’Oran; M. Mehdi Azaïez, chercheur à l’ICM de Marseille.


Membre du groupe d’étude sur les Écrits de Tibhirine, Anne-Noëlle Clément fait part de ses réflexions sur le site Internet du diocèse de Valence : le lundi 24 mai à Aiguebelle, la spiritualité de la rencontre, ce n’était pas une théorie proposée par des intervenants, mais une expérience vécue ensemble. En effet, la rencontre annuelle en mémoire [page.112] des frères de Tibhirine réunissait de nouveau musulmans et chrétiens prêts à vivre la rencontre comme une expérience spirituelle.

L’ensemble Jilani, venu d’Avignon, commençait la soirée par des chants soufis en arabe, « à écouter avec le cœur » dans cet amour de Dieu qui nous porte les uns et les autres. Un peu plus tard, des moines d’Aiguebelle chantaient « Loué sois-tu, Dieu d’amour, dans le temps et pour l’éternité » avec des vers inspirés des noms de Dieu dans les deux traditions. L’ensemble Jilani répondait en écho en psalmodiant la litanie des noms divins. L’assemblée s’est sentie profondément en communion dans cette prière. Ainsi toute la soirée, chrétiens et musulmans se sont écoutés, ont prié, ont partagé cette spiritualité de la rencontre.

Dom André Barbeau a fait part de l’édition du premier « Cahier de Tibhirine », intitulé Dieu pour tout jour, reprenant les interventions que le prieur de Tibhirine donnait à ses frères lors des chapitres de la communauté. « Est-ce le moment de mettre de nouveau une communauté dans ce monastère de Tibhirine, ou sommes-nous appelés à aller plus loin, autrement, comme François d’Assise comprenant enfin l’appel à rebâtir l’Église ? » s’interrogeait le Père Abbé d’Aiguebelle. « Puissions-nous faire de ce moment quelque chose de l’Éternel! » concluait-il en cédant la parole à Mgr Alphonse Georger.

L’évêque d’Oran témoignait de l’amitié comme la première voie du dialogue entre les hommes. C’est cette amitié qui lui a permis de tenir et de rester en Algérie dans les moments difficiles car « nous croyons à la présence de Dieu entre nous » et « nous montrons que chrétiens et musulmans peuvent vivre ensemble dans des circonstances exceptionnelles ». Il affirmait que la fusion des cœurs était possible car nos racines puisaient dans le même sol, malgré la différence des dogmes. Ainsi chrétiens et musulmans peuvent ensemble louer Dieu, se confier à sa miséricorde, et écouter les textes sacrés des uns et des autres.

M. Mehdi Azaïez, chercheur et formateur à l’'Institut Catholique de la Méditerranée, prenait le relais et témoignait à son tour de cette spiritualité de la rencontre. Il rappelait que le Coran travaillait la mémoire biblique, [page.113] ainsi la rencontre de Moïse avec Dieu à l’Horeb (cf. Ex 3,14). L’autre, Dieu comme mon frère, doit être respecté, et enlever ses souliers, c’est se présenter fragile face à l’autre dans son mystère à respecter. Il rappelait que l’amour et la mémoire étaient des thèmes importants dans la Bible comme dans le Coran. Mais la spiritualité de la rencontre, pour ce jeune homme, c’est aussi concret, c’est, entre autres, un travail commun avec des prêtres de Marseille « comme une famille », des gestes qui peuvent aider l’autre à vivre pleinement sa foi, « les potes » et les soirées passées ensemble, etc. Il terminait sur une note d’espérance : espérance de la résurrection d’abord, mais aussi espérance aujourd’hui venue de nouveaux intellectuels musulmans, espérance vécue avec Tibhirine dont nous avons la « mémoire amoureuse ».

Gâteaux de toutes sortes et thé à la menthe ont permis de terminer la soirée en continuant cette expérience de la rencontre. La spiritualité est toujours incarnée! Fatih, jeune étudiant valentinois, était très touché et disait en partant : « C’est beau de voir tous ces gens réunis pour une même chose : la paix ».

https://eterlou.files.wordpress.com/2019/01/père-georges-guinand-1-1.jpg?w=700
#2972

Dernière modification par Adic2010 (06-03-2020 21:42:40)

Hors ligne

 

#22 07-03-2020 12:11:26

Adic2010
@rmenaute

Re: 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

https://4.bp.blogspot.com/-MUTswLJqDwo/VPRJ3rSeybI/AAAAAAAAAJk/4D4nsRWYmDE/s1600/plan%2BAiguebelle.gif . 7ème rencontre d’Aiguebelle, le 30 mai 2005
Thème : Qu’avons-nous à dire ensemble? Qu’avons-nous à faire ensemble? Invités : Le Père Michel Guillaud, islamologue à Lyon; M. Khaled Sekkal membre de la Tariqa Alawiya.


Le magazine mensuel catholique drômois Église de Valence prend cette année le relais pour souligner l’importance des rencontres d’Aiguebelle.

Chrétiens et musulmans, que dire ensemble, que faire ensemble ?...tel était le thème de la septième rencontre d’Aiguebelle organisée par le diocèse et la communauté monastique et animée par le P. Roger Michel et le P. Abbé André Barbeau. Le P. Michel Guillaud, aumônier d’étudiants à Lyon chargé des liens avec les musulmans, et le Docteur Khaled Sekkal, [page.114] de la confrérie soufie Alawiya, sont intervenus tour à tour. Michel Guillaud revenait la veille d’Algérie et c’est le mot « réconciliation » qu’il a fait résonner. Son voyage, organisé par Témoignage Chrétien avec des « pieds-noirs et des pieds-rouges », a été tissé d’accueils chaleureux et de liens renoués après les années d’épreuves subies par l’Algérie. La fidélité à un rythme de vie et à une ritualité chez les musulmans l’a rendu, par contraste, sensible à une certaine inhibition chez les chrétiens : « On a désappris à parler de Dieu et à Dieu ». Il est aussi frappé par l’intérêt actif de certains de ses étudiants musulmans désirant connaître de l’intérieur ce qui fait vivre les chrétiens, en venant vivre dans une communauté qu’il anime...

À ce point du dialogue, un moment très fort et éclairant a été vécu par l’assemblée. Après un chant de louanges à trois voix par les moines, un enregistrement de Christian de Chergé, prieur de Tibhirine, a été diffusé : une méditation sur la visite de Marie à Élisabeth en parallèle avec la rencontre de l’Islam : « Que va-t-elle dire, que va-t-elle faire? À peine arrivée, c’est l’enfant que porte Élisabeth qui tressaille en elle, et déclenche le “Tu es bénie entre toutes les femmes”..., suivi en retour du Magnificat de Marie. Il en est ainsi de notre Église, qui porte en elle une Bonne Nouvelle. Nous sommes venus ici pour rendre service. Nous sommes porteurs d’un message et nous ne savons pas quel est le lien entre ce message et ce qui fait vivre l’autre... La première Eucharistie de l’Église est le Magnificat de Marie... ». Ainsi nous a-t-il été donné ce soir à Aiguebelle de percevoir en quoi la présence de Dieu en l’autre est à creuser pour magnifier ce qui brûle en nous.

L’intervention de M. Khaled Sekkal, véritable méditation à son tour, a débuté par une interrogation : y a-t-il encore une place dans le cœur de l’homme pour la chose spirituelle? Rappelant la place de Jésus et de Marie dans le texte coranique, c’est à un dépassement de la théologie par « l’unité des cœurs » qu’il a appelé. La miséricorde dit-il, n’est pas un attribut de Dieu, mais son essence même. C’est une énergie à l’œuvre, dont hélas bien des croyants ont perdu le sens. « Nous avons besoin d’hommes et de femmes de spiritualité. Mais si l’homme court vers sa perte, la miséricorde de Dieu ne l’abandonne pas. »

[page.115] Rythmée par les prières chantées et alternées des moines et d’un groupe de jeunes Soufis de Montpellier et d’Avignon, la soirée n’a pas manqué pour autant d’échanges amicaux et de partage de nourritures terrestres : les clafoutis voisinaient au mieux avec le thé à la menthe et les pâtisseries au miel. Que faire ensemble de signifiant? Au terme de la rencontre, devant l’icône des sept dormants qui rappelle une dévotion commune aux chrétiens et aux musulmans, Dom Barbeau a proposé un voyage en commun l’an prochain à Tibhirine et annoncé, pour le 28 mai 2006, une rencontre exceptionnelle à Aiguebelle. Des voies sont ouvertes...

Que conclure ?

« Ces pas de fourmis », pour reprendre une expression du journal La Croix à l’occasion de ces rencontres, nous mènent vers l’inconnu de Dieu, sur un petit sentier de rencontre et de dialogue. D’Abraham, le père des croyants, l’Écriture nous dit : « Il partit, sans savoir où il allait ». L’aventure continue...

En 2006, ce sera le dixième anniversaire de la mort tragique des sept Frères de Tibhirine. Nous donnerons un relief particulier à la rencontre d’Aiguebelle, le dimanche 28 mai. Une célébration eucharistique aura lieu à la cathédrale de Valence (Drôme) (*) en présence de Mgr Michaël Fitzgerald, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux (CPDI). À partir de 16 heures se déroulera la huitième rencontre d’Aiguebelle. Les deux témoins invités, Mgr Michaël Fitzgerald et Cheikh Bentounès, guide spirituel de la Tariqa Alawiya, nous aideront à méditer sur le thème choisi : « Nous reconnaître une vocation commune », selon l’expression de Christian de Chergé, prieur de Tibhirine.

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn%3AANd9GcTq-mrgs7_YGDCH38iKiKLnyz_QPsKs6u6eWiwREp6EpmGzqqnq (*) >> À cette rencontre du 28 mai 2008, y a-t-il eu la présence d'un représentant de l'ÉGLISE APOSTOLIQUE ARMÉNIENNE DE VALENCE... ?

PS1 - Il est prévu de continuer à chercher dans les numéros suivants de la revue CHEMINS DE DIALOGUE les compte-rendus des rencontres islamo-chrétiennes d'Aiguebelle après 2005.

Les numéros sont listés au Post#23 du 'thread' Dialogue IslamoChrétien ? Occultant~Omettant GDA1915 +DénisBanalisés ? ;

PS2 - J'ai trouvé ceci sur GALLICA / Avignon 1826. Peut-être cela pourrait être utile.(?)

https://farm5.staticflickr.com/4174/34571872045_45f4280a92_b.jpg
#3030

Dernière modification par Adic2010 (07-03-2020 12:39:40)

Hors ligne

 
  • Accueil forums
  •  » Artsakh
  •  » 26.Drôme // Musique~Culture~DialogueIslamoChrétien~Élections + Artsakh

Pied de page des forums

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© Nouvelles d'Arménie Magazine / www.armenews.com -